- Page 2

  • Le mot du bourgmestre

    _DSC0029.jpg

    Comme je l'ai déjà communiqué, le mois d'août 1914 sera pour la Ville de Visé un mois du souvenir : nous aurons l'occasion de commémorer le centenaire du début des hostilités de l'un des plus grands conflits de l'histoire du monde, l'un des plus sanglants, l'un des plus atroces, l'un des plus regrettables et l'un des plus absurdes, si l'on considère que, un siècle plus tard, beaucoup de belligérants forment ensemble l'Union Européenne.

    En ce qui concerne notre Ville, le 4 août est une date qui postule un grand recueillement: c'est à Visé que les deux premiers gendarmes, victimes de la guerre, trouvèrent la mort et c'est à Visé aussi que, suite au premier combat, les deux premiers fantassins tombèrent à Devant-le-Pont.

    Le 15 août fut le deuxième épisode de la guerre particulièrement pénible pour Visé puisque la rive droite de notre Ville (à l'exception de Souvré) fut incendiée, y compris l'Hôtel de Ville et la Collégiale; il y eut 42 victimes.

    Ces deux événements tragiques seront célébrés 100 ans après leur déroulement.
    Nous souhaitons que les Visétois qui possèderaient des documents d'époque  nous en fassent part et nous pourrons les photocopier ou les photographier ou utiliser toute autre technique à notre disposition.
    Je leur demande de bien vouloir prendre contact avec mon secrétariat à l'Hôtel de Ville 

    (04/374 84 35).
    Merci d'avance de votre collaboration.

     

    Marcel NEVEN,

    bourgmestre.

  • Quelques titres parmi d'autres

    00013b.jpeg- Rachat du Standard : 80.000.000 € venus de Hong Kong

    - Ecureuil : le magasin qui interdit les femmes au volant !

    - Inadmissible : les bus liégeois encore en grève ce vendredi

    - Incroyable : frapper des passants en rue, le nouveau jeu qui tue

    - Oupeye : la mère avait poignardé le dealer de son fils. Elle risque 3 ans avec sursis

    - Le Roi et la Reine ont invité la presse au palais

    - Faillite virtuelle : la société du prince Laurent est en difficulté 

    - Lettres de menaces : la police protège la copine de Luc Trullemans

    - Le Forem poursuit des formateurs bidons : 3 millions dans la nature

    - Politique wallonne : fronde générale contre le plan éolien de Philippe Henry. Déjà 45 communes ont dit "non" à la cartographie proposée

    - Foot : Marc Degryse : "Luzon est un showman"

    - Ce Standard là n'a vraiment pas la pointure européenne

    - Etc, etc...

      

  • Richelle et sa brocante de Noël (+ photos)

     DSC_0058.JPG

    Le week-end dernier, salle de la Jeunesse, l'asbl "Tous ensemble" de Richelle organisait une brocante de décorations de Noël. Il y en avait pour tous les goûts, à tous les prix, de toutes les couleurs, des presque neuves, des lumineuses... Samedi à l'ouverture, les étals débordants n'attendaient plus que les chalands. 

  • Visé Hausse de l'IPP : 50 € par ménage

    Vise ville logo Couleu_fmt.jpegHausse de l'Impôt sur les Personnes Physiques : 50 € par ménage

    Après Blegny, Juprelle et Neupré, Visé est la quatrième commune de la région à augmenter sa fiscalité en moins d’un an. Une hausse qui touche l’impôt des personnes physiques (IPP) et qui est plutôt  importante puisqu’elle est de 0,8 %, faisant passer la taxe de 8 à 8,8%. Et comme l’a précisé Marcel Neven, le bourgmestre de la Cité de l’oie, qui tentait d’un peu dédramatiser la situation, cette augmentation coûtera, annuellement, 50 euros à chaque ménage visétois.

    Mais lundi soir, lors du conseil communal, avant d’en arriver au vote, les débats ont été longs et tendus entre MR et cdH (majorité) d’une part, PS et Ecolo de l’autre (opposition). Une fois de plus, l’opposition a critiqué la mauvaise gestion et le manque de vision à long terme dont a fait preuve la majorité durant des années. Une attitude passive, toujours selon l’opposition, qui au final, l’a amenée à augmenter son IPP. «Vous êtes la seule commune à licencier, supprimer des services et ensuite augmenter l’IPP », s’est ainsi insurgé Martial Mullenders, conseil communal Ecolo. Car effectivement, avant d’en arriver à la hausse, Visé a licencié six membres de son personnel en début d’année alors que le CPAS a dû se défaire de quinze personnes et fermer deux services.

    Ce que Gil Simon (PS) n’a pas manqué de souligner également. « Dans votre programme électoral, le MR se vantait d’une gestion rigoureuse, de finances saines, d’un matelas confortable qui permettait d’éviter des mesures douloureuses. Vous promettiez également de maintenir et développer les services à la popuation. Un an plus tard, on voit où on en est arrivé. Vous augmentez l’IPP au maximum de ce qui vous est autorisé ». Une hausse de 0,8% et non de 0,5% qui permettra de combler le déficit budgétaire. Et si elle a eu lieu maintenant, c’est parce que les autorités ont espéré l’éviter en réduisant ses dépenses depuis plusieurs années. Ce qui a laissé l’opposition plus que sceptique qui a voté contre.

    FRONTIÈRE RECTIFIÉE

    Et si l’IPP a concentré les débats, il a également été question de la rectification de la frontière bel- go-néerlandaise à hauteur de Lanaye. La presqu’île appelée l’Islal serait ainsi notamment cédée à nos voisins néerlandais. Sur proposition d’Ecolo, le conseil a marqué son accord de principe sur cette rectification à condition que la presqu’île, classée zone Natura 2000, bénéficie d’un statut équivalent aux Pays- Bas. 

    AURÉLIE DRION

  • Quelques titres de La Meuse

    0001Yk.jpeg- Sécurité routière : 83.736 enfants sans ceinture sur nos routes

    - Rarissime : Di Rupo attaque le député Laurent en justice

    - Science : l'ULg plastine ses cadavres

    - Une nouvelle race de chats : tête de spynx et corps de basset

    - Grève sauvage au TEC Liège-Verviers

    - Soumagne : les heures sup' du secrétaire communal "illégales" selon le ministre

    - Les taxis liégeois en crise

    - Herstal : potagers à louer

    - Politique : la Wallonie à l'assaut du plombier polonais

    - Social : virés et privés de chômage

    - Italie : Berlusconi ENFIN chassé du gouvernement

    - Foot : Anderlecht ne méritait pas ça

    - Standard : pas content Ben Haïm

    - Etc, etc...