- Page 2

  • Le cri de la Chouette

    image001.jpg

    Laïcitad : partage d’expériences

    Nous vous avions parlé du projet « Laïcitad » qui avait réuni un groupe de jeunes laïques en France pendant les vacances d’été. Arnaud Boyne, qui y avait participé, avait promis de nous en parler. Voici un résumé des réponses qu’il a fournies aux questions de Rachel Etienne :

    « J’ai participé à ce projet par ce que je trouvais que cela pouvait être une belle expérience de vie, que je pourrais m’amuser et faire de nouvelles rencontres. Déjà dans le car, je me suis fait des connaissances ; grâce à cela, on a directement commencé à parler avec d’autres personnes.

    Dès notre arrivée au club d’Yravals, nous avons été accueillis par l’organisateur responsable du séjour, on nous a montré nos chambres et nous a vons visité le complexe avec le responsable de la sécurité. Le premier jour, nous n’avons pas entamé d’activités, le reste de la journée a été consacré à faire connaissance avec le groupe et nos animateurs. Nous étions quand même une cinquantaine de jeunes venus de Belgique et certains venus de France et, donc, nous avions pas mal de choses à échanger. Durant le séjour, nous avions un planning d’activités telles que les ateliers philo, l’initiation au secourisme, les sports, des randonnées, etc. Lors d’un atelier philo, on parlait sur un thème, un dicton ou au départ d’une phrase spéciale. L’animateur nous amenait à réfléchir en profondeur sur plusieurs sujets. Souvent, on dérivait sur d’autres sujets qui nous concernaient plus et cela permettait de confronter notre avis avec celui des autres.

    En vivant 15 jours intensifs avec des jeunes, dans une ambiance de questionnement et de réflexion, il est normal que des liens affectifs importants se soient construits. On se parle sur Facebook, j’ai plus de contacts avec eux qu’avec mes anciens « amis » de FB. Ma vision de la laïcité n’a pas vraiment changé car j’avais déjà cette vision mais le séjour m’a permis de me conforter dans mes idées et n’a fait qu’accentuer en moi l’importance de la liberté d’expression, de liberté tout court, de questionnement. Jusqu’à présent, je ne suis pas impliqué dans un mouv ement laïque car je suis trop jeune mais cette expérience m’a donné plus en vie de m’impliquer et d’avoir un rôle pour défendre les valeurs de la laïcité. »

    Ceci n’est qu’un résumé. Merci Arnaud ! Si vous voulez en savoir plus sur le projet, n’hésitez pas à consulter le site : http://www.laicitad.eu

    C.Dethioux, vice-présidente de Culture et Action Laïque de la Basse-Meuse

  • Dans La Meuse ce matin

    0001KP.jpeg- Criblé de dettes, l'agriculteur d'Anthisnes se suicide

    - 5 candidates attaquent Miss Belgique. Nouveaux documents accablants

    - Liège : fin de l'impunité dans le tunnel de Cointe

    - La reine interpellée par le pantalon du prince Laurent

    - Incendie à Sclessin : deux enfants luttent toujours contre la mort

    - Wandre E25 : le frère d'Eric Deflandre victime d'un fou!

    - Les perles de la police aux alentours de 1900

    - Visé : l'écluse est en panne depuis 6 mois

    - Valérie Trierweiler : c'est comme si j'étais tombée d'un gratte-ciel

    - Mondial 2014 : les prix des séjours au Brésil pour les supporters+

    - Tennis de table : Jean-Michel Saive star mondial sur internet

    - Etc, etc... 

  • Le Groupe Découverte propose une balade au Bois des Manants ce 2 février

    280px-Abbaye_Notre-Dame_de_Brialmont_20080217_2.jpgMéry, le bois des Manants et alentours... L’appellation « bois des Manants » remonte au milieu du XVIIe siècle.

    Un conflit eut lieu entre les habitants de Tilff et le chapitre de la cathédrale Saint-Lambert qui était propriétaire de la forêt. Une conclusion capitulaire attribua alors un tiers de la forêt aux manants de Tilff tandis que les deux autres tiers restaient propriété du chapitre de la cathédrale.

     

    Le château de Brialmont est situé sur un éperon rocheux surplombant Tilff au bord de l’Ourthe. Ancienne propriété de la famille d'Otreppe de Bouvette qui céda l’édifice en 1961 à la Société des Bernardines Réparatrices, ordre religieux de moniales trappistes fondé en 1934 à Sorée en province de Namur. Depuis 1975, à sa demande, l’abbaye de Brialmont (et la Congrégation des Bernardines Réparatrices) est affiliée à l’ordre de Cîteaux.

    Au départ du village de Méry, cette balade vous emmènera sur les versants boisés de la vallée de l’Ourthe, pour des découvertes alliant nature et patrimoine.

    Durée de la balade : ± 3 h 30.

    Degré de difficulté : parcours vallonné. Balade par monts et par vaux.

    Regroupement : 13 h 15, sur la place de la Gare à Méry (entre Tilff et Esneux).

    Itinéraire voiture : Au départ de la gare des Guillemins (Liège), prenez l’autoroute en direction de Luxembourg ; sortez à Tilff (sortie numéro 41) ; au rond-point, prenez la direction Esneux (N 633) ; continuez tout droit jusqu’à Méry ; tournez à droite dans la rue du Pont ; passez le pont sur l’Ourthe ; la place de la Gare se trouve au bout de la rue.

    En train : gare de Méry sur la ligne 43 reliant Liège (Angleur) à Marloie. Coordonnées GPS : N50 32.851 E5 35.274.

    Drink : au café sur la place devant la gare. P.A.F: 4 Euros par personne : ce prix est votre participation à la journée organisée par le Groupe Découvertes.

    Guide : Fabrice Muller.

    Groupe Découvertes: Philippe Slootmans - 04 / 252.92.41. (si possible les vendredis et samedis de 19h à 20h30 et les dimanches de10hà12h) 

  • Visé 1914, le livre que les Visétois se doivent de posséder

    1525708_763961536966727_838360915_n.jpg

    Publié aux Editions Noir Dessin, ce livre retrace la "Quinzaine tragique" dont le ville fut victime lors de l'invasion allemande. Incendies, pillages, exactions, déportations... Tout ce que nos concitoyens durent subir de la barbarie allemande. Illustré de nombreuses photos d'époque. Un livre pour tous les Visétois, et pas uniquement les amateurs d'Histoire. Il sera notamment en vente à la Librairie Wagelmans (au prix de 19 €) où vous dès à présent le réserver.   

  • Visé : Conseil communal

    Vise ville logo Couleu_fmt.jpegConseil communal

    La prochaine séance du Conseil communal de Visé aura lieu le lundi 3 février à 20h30 à l’Hôtel de Ville de Visé.

    Par le Collège :

    Le DG (secrétaire communal), Ch. Havard Le Bourgmestre, M. Neven.