- Page 4

  • Incroyable ! L'étudiante qui garnissait les hamburgers de vraie viande saine a été virée...

    19-141793.jpg« On aura tout vu ! », une phrase lâchée par une cliente furieuse de ce fast-food de la région liégeoise  qui vient d’apprendre la nouvelle. L’un des membres du personnel de la célèbre chaîne de restauration rapide aurait donc pendant des mois inséré d’authentiques morceaux de viande à l’intérieur de hamburgers destinés aux plus jeunes. Les parents habitués du lieu se disent consternés. Quant la direction de l’enseigne, elle, tente de faire tant bien que mal son mea culpa.

    Des agissements contraires à l’esprit maison



    La jeune femme de 19 ans, étudiante en philosophie, aurait débuté ses agissements en décembre dernier. Alors qu’elle était en charge de servir les clients du restaurant, cette dernière aurait procédé systématiquement à un furtif échange. En lieu et place de la traditionnelle semelle de chaussure que nos enfants avaient l’habitude de savourer dans leur Big, elle mettait des morceaux de viande de bœuf non industrielle.

    Un comportement qui lui a valu un licenciement express pour faute grave il y a 3 semaines quand les faits ont été découverts par ses supérieurs : « Il s’agit d’un cas isolé. Nous formons nos équipiers pour qu’ils préparent des plats uniquement avec les terribles produits que nous mettons à leur disposition. Cet écart à notre politique est clairement l’œuvre d’une déséquilibrée. » a tenté de minimiser le service Relations Publiques du groupe.

    Chez les clients de ce fast-food, on interprète globalement ce scandale comme une trahison : « On leur faisait confiance. Personnellement je n’emmène pas ma fille au ... pour qu’elle ingère des produits de qualité, des produits frais, sans danger pour sa santé. » vocifère Louis, 42 ans.

    Regagner la confiance



    Pour essayer de réduire au maximum l’étendue des dégâts en termes d’image, la célèbre c haîne de mal bouffe rapide vient de lancer une large campagne d’affichage qui vise à rassurer. A côté de l’image d’un steak congelé et difforme, la marque dévoile son nouveau slogan : « Des produits sûrs pour un bilan sanguin qui l’est moins ».

  • Le mot du Bourgmestre

    picture.jpeg

    Quel vendredi soir effroyable!

     23 heures! Coup de téléphone. A cette heure les communications ne sont pas anodines et ce n'est pas sans une certaine crainte que l'on décroche.

    La voix du policier, je le comprends immédiatement, est empreinte d'un ton grave.
    J'ai peine à concrétiser ce que j'entends. Une fusillade a éclaté à proximité du hall omnisport. Il n'y pas de morts? Je me permets d'espérer encore! Un petit garçon de 10 ans. Quelques minutes plus tard: le monsieur est également décédé et encore un plus tard: la dame qui est la marraine du petit garçon domicilié à Dolhain Limbourg est également décédée.

    C'est épouvantable!

    Le couple, deux Visétois, est bien connu dans notre Ville; des personnes tout à fait honorables que rien ne prédestinait à une fin pareille. La population non seulement de Visé et de la Basse-Meuse est consternée. La presse belge tant wallonne que flamande se mobilise mais des Hollandais et des Allemands accourent aussi.
    Le sort, tant du petit garçon qui n'est pas connu à Visé que du couple Philippens, émeut particulièrement toutes les personnes venues aux nouvelles. Très vite, en effet, l'identité des victimes a pu être connue.

    Que peut-on trouver à dire devant pareil drame? Quelles paroles consolatrices pourraient apaiser la douleur. Aucune évidemment!

    Quelques jours se sont écoulés et nous sommes toujours incapables de trouver une réaction positive.
    Nous avons cependant ouvert un livre de condoléances à la population. Certes, nous savons que de nos jours des moyens plus modernes d'exprimer ses réactions existent. Néanmoins, nous avons pensé que ce qui est écrit dans un tel registre est un peu plus profond. Il est à la disposition de la population dans la salle des mariages de l'Hôtel de Ville (1er étage) et il le sera encore tout au long de la semaine du 28 avril au 3 mai (jours ouvrables jusqu'à 17 heures et samedi matin).

     

    Le bourgmestre,

    Marcel NEVEN.

    23 avril 2014

     
  • Visé : les Arbalétriers fêtent la St Georges ce dimanche

     

    DSC_0136.JPG

     

    Les Arbalétriers visétois  fêtent la Saint-Georges ce dimanche 27 avril 2014.

    Fondée en 1310 par le Prince-Evêque Thibaut de Bar, la Compagnie des Arbalétriers de Visé avait pour fonction première d’assurer la sécurité des habitants, de repousser les brigands et de protéger les marchands affluant dans la ville.

    Les activités militaires de la Gilde perdurèrent jusqu’au 17e siècle, époque à laquelle, en collaboration avec les Arquebusiers, elle assuma un rôle de police avant de se métamorphoser progressivement en société historique soucieuse de perpétuer les us et coutumes.

    C’est dans cette optique que la Compagnie organise ce 27 avril, sa 704ème fête de la Saint-Georges. Durant toute une journée, à travers défilés dans les rues de la Cité de l’Oie, messe commémorative ou encore rassemblements de tambours, une des plus anciennes corporations de Belgique rendra honneur à Saint-Georges, patron des chevaliers.

    LE PROGRAMME

     

    A 4h :              Diane par le Corps des Tambours.

    A7h :               Appel des Tambours pour l’Assemblée des Membres.

    A 8h45 :          Départ de la Compagnie se rendant en cortège au domicile des dignitaires de la Gilde

                            pour les escorter au local.

    A 9h30 :          A la Collégiale, messe solennelle à la mémoire des Membres défunts - Marche rituelle

                            et d’offrande « Per Saecula Conjuncti » de Pierre DEPUIS.

    A 10h30 :        Grand cortège en ville – Réception au perron avec remise des clés de la cité – Rentrée

    au Quartier – séance académique - Réceptions de serments dans l’Etat-Major du Roy

    et du Général

    A 17h00 :        Vêpres à la collégiale – Cortège en Ville.

    A 19h00 :        Dernier tour de ville pour reconduire les dignitaires de la Gilde.

    De 20h30 à 22h00 : Restauration sur réservation.

    A22h00 :         Soirée dansante.

     

     

     

  • Visé : la Collégiale était comble pour les funérailles de Benoît Philippens et de son épouse Carol Haid

    DSC_0019.JPG

    Particulièrement marqués par le triple assassinat, les Visétois étaient nombreux a avoir voulu rendre un dernier hommage aux deux victimes. Le patro, le football, la SNCB, les trois principaux directeurs de Fortis, de nombreux collègues ou amis, tous se sont retrouvés pour la liturgie dans les murs de l'édifice religieux. A l'issue de la cérémonie, le cortège composé de quatre corbillard et des proches a pris des directions différentes. Les familles ont préféré séparer mari et femme. Benoît reposera au cimetière de Lorette à Visé, tandis que son épouse sera inhumée à Awan Centre (Aywaille).

    Avec le plus grand respect pour la peine des familles, le blog publie en marge quelques photos rendant un dernier hommage au couple victime de la tuerie.

  • Gardes médicales des 25 et 26 avril, ainsi que du 1er mai 2014

    images.jpeg

    Médecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19 hr à 08 hr : un seul numéro : 04/379.09.00. Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention : A partir du 3 janvier, un poste de garde médicale sera ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste.

     - Pharmacies de garde :

    - Le samedi 26/04 dès 9  hr : Pharmacie RIGA Place Ste GErtrude 20 à Blegny  Tél 04/387.68.10

                                               Pharmacie MARCOTTY, rue du Tige 186 à Juprelle  Tél 04/278.51.65                                                               

    - Le dimanche 27/04 dès 9 hr : PHARMAYOU rue de l'Eglise  1 à HaccourtTél 04/379.11.05

    -Le jeudi 01/05 dès 9 hr : Pharmacie DOUIN Avenue Reine Elisabeth 32 à Haccourt Tél 04/379.21.35