- Page 4

  • Les principaux titres ce mercredi

    0001up.jpeg

    - Politique : Belgique Kamikaze : Le MR veut gouverner avec les flamingants

    - Luca, 4 ans, eté du 11 ème étage par son père

    - Nibali face à son destin pyrénéen

    - 22 Liégeoises en lice pour Miss Belgique

    - Ciman : ma priorité : "Le Standard... mieux payé!"

    - La vie secrète de nos nouveaux ministres

    - La nouvelle députée de charme des Liégeois

    - Du "bubble football" à Liège

    - Basse-Meuse : quatre commissariats à vendre

    - Victimes de la grêle : Axa ouvre un centre pour débosseler les voitures

    - Les asbl brassent 30 milliards par an

    - Les produits locaux cartonnent

    - Standard : Anelka en ligne de mire

     

     

  • Les Estivales de Wixhou

    0001XL.jpeg

     Dans les années 1860-1880, la Comtesse Louiza de Mercy-Argenteau s'était liée d'amitié avec des compositeurs célèbres qui furent  ses hôtes à de nombreuses reprises.

    Le plus connu d'entre eux fut sans doute le Hongrois Franz Liszt qui aimait jouer sur l'orgue de la Chapelle de Wixhou, mais il y eut aussi les Russes Borodine, César Cui, Moussorgski et d'autres. 
     

    Le château d'Argenteau fut souvent, à l'époque, le théâtre de concerts privés donnés par ces artistes et commandités par la Comtesse.

     Un petit groupe de voisins et amis du hameau de Wixhou (Argenteau) s'est lancé le défi de faire revivre cette ambiance du 19e siècle, le temps de deux dimanches d'été.

    C'est ainsi qu'est née l'idée des "ESTIVALES DE WIXHOU", mini festival de musique russe romantique. En voici le programme :

     Le dimanche 17 août :

    Dès 11h dans les jardins de la "Châtaigneraie"(Wixhou) :

    SYMPATHIQUE CONCERT APERITIF animé par les violonistes Pascal PREGARDIEN et Kaori OSHITA.

    Le thème : "Autour de César Cui". P.A.F. : 10 € donnant droit à l'apéritif.

     A 15 h. en la chapelle :

     Grand récital par le pianiste de renommée internationale Gabriel TECLU

    Au programme :

    la suite  pour piano "A Argenteau"  Opus 40 de César Cui

    les Tableaux d'une Exposition de Moussorgski

    la Rhapsodie Espagnole de Franz Liszt.

    P.A.F. : 15 €

     

    Le dimanche 24 août :

    à 15 h en l'Eglise St-Firmin de Richelle :

    Le "BRUSSEL'S STRING QUARTETT" sous la direction de Philippe KOCHinterprétera

     l'intégrale des Quatuors de Borodine.

    P.A.F. : 15 €

    Il est prudent de réserver !

    Renseignements et réservation: Pascal Prégardien - Tél. 0477/513 563.

    Prévente par virement bancaire au N°  BE62 0017 2292 9861 des Estivales de Wixhou.

     

     

  • Quelques titres de ce mardi

    0001cN.jpeg

    - Gouvernements Wallon et de la Communauté française : 3 ministres liégeois

    - Milquet, Prevot, Magnette : le trio de choc

    - Crash au carrefour de Bavière : Mikaïl (19) tué sur le coup

    - Mathilde a rayonné sur la fête nationale

    - Gratuit dans votre journal : le guide complet de la D1 saison 2014-2015

    - Le top 10 des gaufres de Liège

    - Aubin-Neufchâteau : neuf modules offerts au fort

    - Crash du vol MH17 : "On a besoin du corps de Benoît pour notre deuil"

    - Fisc : déjà 1,047 milliards récupérés

    - A bord du titanic : 27 Belges

    - La folie pour Eden Hazard

    - Charline Van Snick : "J'ai retrouvé la liberté! "

    - Guy Luzon : "Jamais vu ça dans ma carrière d'entraîneur"

     

  • 14 -18 la plus grande expo du monde s'ouvrira à Liège

     

    1821934060_B973188468Z.1_20140720180956_000_GK42REVB5.1-0.jpg

                                                                                 (Photo Sophie Kip)

    Le 2 août, «Liège Expo 14-18» s’ouvrira à Liège. Ce sera la plus grande expo du monde sur la Première Guerre mondiale. Nous avons rencontré David Bardiaux, un Français considéré comme le plus grand collectionneur d’objets liés à la Première Guerre mondiale. Il a en effet prêté un millier de ses plus belles pièces à Europa 50, la société à l’origine de «Liège Expo 14-18».

    Geoffrey Wolff

    Le 2 août prochain, Liège accueillera ce qui sera sans doute la plus grande expo jamais consacrée à la guerre 14-18. Sur 4.000m² installés aux Guillemins, les responsables d’Europa 50, déjà à l’origine de SOS Planet et de Golden Sixties notamment, ont entrepris d’évoquer la Grande Guerre sous tous ses aspects. Les chefs d’armées dans leurs bureaux, les soldats dans les tranchées, les médecins et leurs hôpitaux de campagne, les civils, les artistes, les résistants et enfin les vainqueurs seront ainsi tous représentés dans leur vie de tous les jours. Ce qui donnera lieu à des reconstitutions exceptionnelles, au sein desquelles déambuleront les visiteurs.

    Ceux-ci pourront aussi approcher des objets d’époque, rarement montrés, sinon à ceux qui ont eu la chance de visiter les deux musées de David Bardiaux.

    Ce Français originaire du Pas-de-Calais est considéré comme le plus grand collectionneur 14-18. Il a accepté de prêter quelques-unes de ses plus belles pièces à l’expo liégeoise, «environ un millier sur les 12.400 que nous possédons,» explique ce passionné. Des pièces qui sont toutes d’époque. Pas question ici de copies, tout est authentique, du fil de fer barbelé qui était employé dans les tranchées aux mitrailleuses. Et toutes ont une histoire…

    " Ce sont des pièces qui ont vraiment servi et qui ont appartenu à quelqu’un, dont nous essayons à chaque fois de retracer l’histoire. Nous présentons ainsi à Liège un empennage d’avion pour lequel nous avons les papiers du pilote, son plan de vol… Nous savons qu’il s’est tué en atterrissant et que cet empennage a ensuite été offert à sa famille en hommage

    Une passion née alors que M. Bardiaux n’était encore qu’un enfant. « Mon grand-père avait fait 14-18Comme il m’en parlait souvent, j’ai commencé à récupérer tout ce que je pouvais. Au point de finir par faire un musée dans le grenier, que je faisais visiter à ma famille. Et j’ai toujours tout gardé, je n’ai jamais rien revendu…» Résultat: 12.400 pièces d’exception, mais aussi plus de 450 affiches et… 16 tonnes de pièces issues de fouilles qu’il a le plus souvent entreprises lui-même. «Maintenant, on me contacte pour me fournir des pièces, mais j’ai aussi fait tous les champs de bataille et toutes les bourses…»

    Aujourd’hui, il est donc devenu une référence en matière de Grande Guerre dans le monde entier. « Tous les objets qui seront exposés à Liège ont du sens, termine-t-il. Quand ils sortiront de là, il faut que les gens comprennent qu’après le conflit, on est entré dans un nouveau monde

  • Le mot du Bourgmestre

    picture.jpeg

    Quelques dates importantes

    En cette année de célébration du centenaire du début de la Guerre 14-18, il me paraît important de rappeler quelques dates importantes.

    Comme chaque année, le TE DEUM sera célébré le 21 juillet. Toutefois, la coutume lors de la fête à Devant-le-Pont est d’organiser une messe le lundi, suivie d’un dépôt de fleurs au monument érigé en l’honneur des deux premiers fantassins morts pour la patrie (Maulus et Van Gastel). Cette année, cette cérémonie se déroulera en principe en présence de descendants des victimes.

    Par conséquent, le TE DEUM sera célébré en l’église de Devant-le-Pont à l’issue de la messe.

    Le 4 août, jour anniversaire du début de la guerre, d’importantes cérémonies auront lieu à Liège. Mais nous nous devions d’honorer aussi la mémoire des deux premiers gendarmes (Bouko et Thill) et des deux premiers fantassins.

    Un cortège, rehaussé par la présence d’un représentant du Roi, quittera l’église de Visé à 17h30 (accueil à partir de 17 heures) et défilera dans la Ville avec des arrêts au monument du Roi Albert sur le boulevard, au nouveau monument de la place dédié aux gendarmes Bouko et Thill et au monument en l’honneur des fantassins à Devant-le-Pont.

    Le 15 août, anniversaire de la destruction de Visé, un cortège quittera l’Hôtel de Ville (accueil à 18h30) et se rendra place des Déportés (en face du Casino) où fut fusillé 

    Monsieur Duchesne. Un monument à la mémoire des victimes et des déportés sera  inauguré.

    Après une réception au Casino, aura lieu sur la place de Visé un son et lumière imaginé par deux Visétois. Le public pourra l’admirer gratuitement et il débutera dès que la nuit sera tombée.

    Le 16 août, le Beau Vélo de RAVel prendra son départ à Visé, quai des Fermettes.

    Vous êtes tous les bienvenus. 

     

    Marcel NEVEN, bourgmestre.