- Page 5

  • Petite revue de presse

    images.jpeg

    Suite à une panne informatique du serveur, nous ne sommes pas en mesure de publier les titres principaux de votre journal.

  • Plus de 200 pigeons tués à Visé par un professionnel: «Je vise la tête: ils ne souffrent pas...»

     

    684098688_B973609985Z.1_20140919190402_000_GRU35EA8O.2-0.jpg

    "Monsieur Taupe" vise la tête des volatiles avec son arme impressionnante (Photo Eric Ghislain)

    Romain Cammereri

    Nous vous apprenions ce jeudi qu’une riveraine de la rue Porte de Souvré, à Visé, avait été scandalisée de découvrir que des pigeons, théoriquement abattus par une société spécialisée à la carabine à plombs, agonisaient au lendemain d’une séance de tirs.

    Eric Alkemade alias « Monsieur taupe », est celui qui est chargé de cette mission. Contacté par nos soins, ce professionnel, qui dispose de toutes les autorisations et brevets nécessaires, tient à réagir. « Les pigeons ne souffrent pas, certifie-t-il tout de go. Je vise la tête et le pigeon tombe. Mais il est vrai que certains, même avec un plomb dans la tête, parviennent encore à s’envoler et meurent quelques dizaines de mètres plus loin. »

    « J’ai dénombré 520 pigeons non-bagués à cet endroit, vous imaginez ? Lors de la première séance, j’en ai tiré 93 dont 82 ont été ramassés. À la deuxième, j’ai tiré 130 pigeons et 109 ont été ramassés. Ce n’est pas donné à tout le monde de tirer 130 pigeons en 2 heures ! »

    Eric Alkemade, soucieux de l’image qu’il pourrait renvoyer auprès des personnes soucieuses du bien-être animal, certifie que partout où il passe, il est couvert d’éloges. En attestent les nombreuses lettres de remerciements qu’il nous a transmises.

    > Retrouvez la suite de cet article dans La Meuse de ce samedi.

     

  • Gardes médicales des 20 et 21 septembre 2014

    images.jpeg

    Médecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19 hr à 08 hr : un seul numéro : 04/379.09.00. Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention : A partir du 3 janvier, un poste de garde médicale sera ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste.

     - Pharmacies de garde :Visé

    - Le samedi 20/09 dès 9  hr : Pharmacie GERARDrue Aux Communes 80 à Cheratte Tél 04/362.86.19

                                               Pharmacie BERNARD, rue Visé Voie 36 à Oupeye Tél 04/264.21.04                                       

    - Le dimanche 21/09 dès 9 hr : Pharmacie MÜLLERrue Haute 25 à Visé Tél 04/379.12.10

  • Atemi Karate Visé : reprise des cours

    gifs-animados-karate-183247.jpgSi vous souhaitez vous initier ou vous perfectionner au karaté traditionnel et ainsi développer les valeurs sportives et humaines inhérentes à cet art martial ancestral, n'hésitez pas à partager les cours d'ATEMI KARATE VISE qui cette année est notamment engagé dans la préparation des championnats d'Europe en Italie et d'ores et déjà des championnats du monde au Japon en 2015.

    Cours pour les enfants (de 6 à 12 ans) les mercredis et vendredis de 18 à 19 h. Cours pour les adultes (de 13 ans à 77 ans) les mercredis et vendredis de 19 à 21 h. Salle de Gymnastique du Collège Saint-Hadelin. Pour tous renseignements : Eric Warnotte, moniteur du cours enfants (0476 494164)ou Sylvain Tuttolomondo, moniteur du cours adultes (0496 100717).

    Ce 20 et 21 septembre, la Wadokai Belgique accueille à Bastogne et Liège, en direct du Japon, Sensei Takuya Furuhashi, 7 fois champion du Japon et deux fois champion du monde. Pour tout renseignement : 0496 100717.

  • Visé: les pigeons abattus à la carabine à plombs, «ils agonisent», témoigne une riveraine (photos)

    964868209_B973601087Z.1_20140918203440_000_GFV357OCA.1-0.jpg

    Romain Cammereri

    Les habitants de Visé ont récemment reçu un toutes-boîtes les avertissant que les pigeons ayant élu domicile sous le pont surplombant la rue Porte de Souvré allaient être exterminés… à la carabine à plomb. Ce qui scandalise Michèle, une riveraine, qui affirme que certains volatiles agonisent toujours au lendemain des séances de tirs.

    1866793521_B973601087Z.1_20140918203440_000_GFV357OD1.1-0.jpg

    Michèle Closon, une habitante de Visé, est complètement remontée. Il y a quelque temps, comme les autres habitants de la ville, elle recevait un courrier émanant des autorités communales indiquant que, durant plusieurs semaines, chaque mercredi, une société spécialisée allait tirer les pigeons du pont surplombant la rue Porte de Souvré. Dans celui-ci, il était écrit que, face au nombre impressionnant de pigeons qui ont pris place à cet endroit, et à défaut d’avoir trouvé une autre solution, il fallait éradiquer les volatiles. « Et il était également conseillé à la population de ne pas circuler là-bas aux heures de tirs, pour éviter tout danger », complète Michèle.

    1645591976_B973601087Z-1.1_20140918203440_000_GFV357OFT.1-0.jpg

    « Ce mercredi (à partir de 22h), c’était la deuxième fois que cette « séance » avait lieu, explique-t-elle. Et ce matin (lisez jeudi, ndlr)mon beau-père, qui baladait son chien à cet endroit, m’a téléphoné en me disant qu’il avait vu des pigeons agoniser au sol. »

    > Retrouvez la suite de cet article dans La Meuse de ce vendredi.