- Page 5

  • Un chauffeur du TEC-Liège: "Les syndicats sont venus mettre des bus en travers du dépôt et nous empêchent de travailler"

     

    953925352_B974134849Z.1_20141125100614_000_GP73H7QED.1-0.jpg

    On place un bus en travers, on débranche sa batterie et on ferme la barrière

    Luc Gochel

    Alors qu’aucun bus ne circule ce matin sur le réseau du TEC Liège, un chauffeur d’un petit dépôt veut dénoncer comment cela se passe réellement. « On met tous les chauffeurs dans le même sac, dit-il. Mais nous, on voulait tous travailler ici. Mais les syndicats sont venus durant la nuit placer des bus en travers de l’entrée et on perdra aussi notre journée de travail. » 

     Suite à l’échec des négociations avec la direction, les trois syndicats du TEC-Liège ont décidé hier de bloquer tous les dépôts de bus de la région liégeoise. Si à Jemeppe, il était déjà en grève depuis vendredi soir, à Robermont, ils ont placé des piquets devant l’entrée et ont empêché, non seulement les chauffeurs, mais aussi les employés de rentrer dans le bâtiment.

    Quant aux autres dépôts comme ceux de Rocourt, Omal, Oreye…, un chauffeur nous explique comment cela s’est réellement passé. « Quand je suis arrivé au dépôt pour prendre mon bus, j’ai découvert un bus mis en travers de l’entrée, empêchant tout véhicule de sortir, explique-t-il. Des syndicalistes étaient venus à minuit et demie et avaient débranché la batterie. »

    L’homme a demandé à son chef ce qu’il devait faire et celui-ci lui a conseillé de ne rien faire, de peur de bagarres ou de représailles sur le matériel. «  Mes collègues et moi, on a donc dû se déclarer en grève alors qu’on voulait vraiment travailler. Le public nous prend tous pour des glandeurs mais ce n’est pas le cas. La vérité, c’est qu’il y a une énorme pression syndicale pour nous empêcher de travailler. »

  • Quoi de neuf ce matin?

    images.jpeg

    - Thomas, 17 ans, se jette sous un train comme son ami Robin

    - Béatrice, 14 ans, disparue depuis vendredi

    - + 25% de Belges aux Restos du coeur

    - Vermaelen encore blessé. Le Barça sent l'arnaque

    - Astérix : potion magique pour la Wallonie

    - Assises de Liège : Ihsane assassiné par 4 psychopathes

    - Pas de bus du tout ce mardi au TEC Liège

    - Sécurité : 4500 poteaux menaçants le long de nos autoroutes

    - Ans : Pascal incendie sa propre maison. L'homme de 41 ans ne voulait pas laisser de patrimoine à ses enfants

    - Le restaurant de l'Héliport gagne une * au Michelin

    -Des économies pas chères : Bassenge, Visé et Oupeye vont pouvoir rénover leurs bâtiments

    - Hauts fourneaux : les syndicats veulent la fin de la mise sous cocon

    - Etc, etc... 

  • Richelle : les deux concerts d'automne se sont déroulé à "église fermée"

     

    DSC_0041.jpg 

    André Borbé, le chanteur-compositeur pour les jeunes 

    Voilà déjà 19 ans que l'association "Les Rendez-vous de Richelle" organise un concert d'automne en l'église paroissiale. Cette année, cette association locale a fait appel à André Borbé, le chanteur pour enfants. C'est ainsi qu'a germé l'idée de faire participer des enfants des deux écoles (libre et communal) à cette fête, en créant de toute pièces quatre chansons. Ils en sont même arrivés à enregistrer un CD !

    Nous avons rencontré André Borbé, lors de la "générale". Il nous explique sa démarche. "Vu le nombre d'élèves de ces deux écoles de village, il était impossible de les faire participer tous. Le choix s'est  porté sur les classes de 3ème et de 4 ème. Cinq ateliers ont été organisés par classe : le premier jour chaque enfant devait se présenter par une courte phrase dont le dernier mot rimait avec son prénom. Ensuite, chacun devait proposer trois mots auquels il tenait particulièrement. Avec ces mots, par classe, nous avons écrit le texte d'une chanson. La mélodie est ensuite apparue, j'ai proposé une ligne musicale directrice, et les jeunes Richellois ont eux-même modifié et créé  la mélodie. J'y ai ensuite ajouté la partie instrumentale. En bout de course, chacune des quatre classe a composé une chanson".

    DSC_0019.JPG 

    Les 3èmes de l'école communale

    André Borbé présentait son récital en première partie du concert, les enfants venaient ensuite sur scène. "Ce qui m'a le plus marqué, ajoute le chanteur, c'est l'excellente ambiance qui a régné tant parmi les enfants que parmi les adultes, bien qu'ils soient issus de réseaux parfois antagonistes."

    DSC_0024.JPG

    Les 3èmes de l'école libre 

    Thierry Gaton, le président des "Rendez-vous de Richelle" complète : "C'est la seconde manifestation en commun que nous initions, en janvier nous avions déjà monté une exposition relative à la guerre 1914-1918. Le succès de ce travail réalisé en commun avait été tel que nous ne voulions pas en rester là".

    DSC_0031.JPG

    Les 4èmes de l'école communale

    Ainsi donc, un CD reprenant les quatre titres a été enregistré et est proposé à la vente pour la somme modique de 4 €. On y retrouve les titres "L'armure de Namur" (3éme communale),  "Le pont en bonbons" (4ème communale),  "Les abeilles" (3ème libre) et "Une histoire drôle" (4ème libre)

     

    DSC_0046.JPG

     

    Les 4èmes de l'école libre

    Pour plus de renseignements ou si vous désirez vous procurer ce très sympathique CD, vous pouvez contacter le O477/757.538 ou envoyer un mail à idalimier@gmail.com

     
  • Le mot du Bourgmestre

    picture.jpeg

    Les sports ont un grand impact sur l'opinion publique.

    Celui-ci peut être positif mais aussi négatif. Certains sports tels le football, le cyclisme ou le tennis, ou laformule 1, sont fort suivis, le plus souvent via la TV et toute contre-performance suscite une grande déception populaire.
    Pensons aux derniers résultats de laBelgique que la presse avait pratiquement présentée comme invincible.
    Mais à côté de cet engouement, les sportifs suite aux révélation de la presse sont présentés comme des vedettes s'enrichissant abusivement grâce aux contrats dont ils bénéficient dans certains pays étrangers, ce qui explique l'exode des meilleurs joueurs belges. La situation n'a plus rien à voir avec ce que certains d'entre nous ont connu il y a quelques dizaines d'années. Les vedettes des années 50 à 80 ne se sont pas enrichies quels que furent leurs talents.
    Pensons à Paul Anoul, l'homme de Colombe et Louis Carré du FCL, Popeye Piters et Denis Hauf ou même Van Moer du Standard.
    Aucun de ces 5 joueurs d'exception n'évolua d'ailleurs à l'étranger.
    Mais tous les sports n'enrichissent pas ceux qui les pratiquent. Il faut d'abord qu'ils soient télévisés.
    Des sports comme le judo ou le karaté font partie de cette catégorie. En ce qui concerne le karaté, Mr Tornatore de Richelle entraîne des jeunes
    enfants, particulièrement de Richelle, tout en sachant bien que cette démarche ne débouchera jamais sur un professionalisme rémunérateur.
    Il n'empêche: notre admiration est présente: 5 de ses élèves viennent de décrocher une médaille de bronze au championnat de karate wado qui s'est déroulé les 1er et 2 novembre à Londres.
    3 Visétois étaient parmi eux. Il s'agit bien entendu de catégories d'âge.
     

    Félicitations!
    Le bourgmestre,
    Marcel NEVEN.
    19 novembre 2014

  • Samedi, Saint-Nicolas était de passage à Visé

     

    DSC_0054.jpg

    Invité par "Le Commerce Visétois", le saint patron des enfants les a accueillis dans la cité de l'Oie ce samedi après-midi. Après une promenade en ville, ponctuée de plusieurs arrêts chez les commerçants, Saint-Nicolas a rejoint son trône installé pour l'occasion dans le hall d'entrée de la salle "La Renaissance".

     

    DSC_0047.jpg

     

    Plusieurs centaines de bambins accompagnés de leurs parents on ainsi pu rencontrer le grand saint. Lors de notre passage, la file d'attente s'étirait sur plus de 100 mètres. Saint-Nicolas et son fidèle Hanscrouff se sont fait un plaisir de remettre un petit cadeau à chacun.