- Page 10

  • Terrorisme : qu'en est-il en Basse Meuse ?

    th.jpegCet avant-midi, une réunion était en cours à l'état major de la zone de police de la Basse-Meuse. Le commissaire Alain Lambert, chef de zone, nous l'a confirmé. Des discussions sont actuellement ouvertes concernant les mesures qui vont être prises incessamment. Notre police se veut tout à fait rassurante quant notre sécurité. 

  • EDITION SPECIALE DE LA MEUSE

     

    0001PE.jpeg

     

    - La Belgique frappe les terroristes. Deux djihadistes Tchètchènes revenus de Syrie abattus à Verviers

    - On a évité un "Charlie Hebdo" à la Belge

    - Verviers, plaque tournante du terrorisme

    - Première salve de mesures du gouvernement

    - Les filières djihadistes ancrées en Belgique

    - Une planque à Bruxelles pour les frères Kouachi

    - Léon Lewalle (SMAP) renvoyé au tribunal. L'ex-directeur doit répondre d'association de malfaiteurs

    - Overdose de cocaïne pour un bébé de 2 mois

    - Mystère résolu : une boule de feu dans le ciel Tilffois ? Un avion.

    - Liège - expositions : au BAL un vrai trésor de la bande dessinée

    - La Curtius dans le Wall Street Journal

    - Hermée : ils ont attaqué Sanirop à la masse

    - Verviers : le pédophile actif sur Facebook depuis...la prison!

    - Les autres "carrosseries" du 93 ème Salon

    - Exclusif : + 1200 antennes en Wallonie. On compte 57OO antennes GSM en Wallonie et 2000 à Bruxelles et en périphérie

    - Affaire Raymonde Le Lepvrier : H & M a bien déposé plainte

    - Les pensions pèsent désormais plus de 40 millions d'euros

    - Scholtz arrive : le premier gros coup d'Anderlecht

    - 7 questions pour la reprise

    - Etc, etc...

     

  • Opération de police à Verviers contre un groupe terroriste: plusieurs morts

    656021438_B974531519Z.1_20150115182818_000_GON3PUG1R.1-0.jpg

    Selon la RTBF, trois personnes seraient mortes lors d'un assaut donné par la police contre un présumé groupe terroriste à Verviers ce jeudi soir

    Plusieurs explosions et détonations ont retenti dans la rue de la Colline. Plusieurs personnes ont été interpellées. La police a dit aux riverains de rester cloîtrés chez eux et de baisser les volets. La rue du Palais ainsi que celle des Écoles sont fermées à la circulation. Il s’agirait d’un service de la DSU en intervention.

  • Oupeye: Jason Horward (19 ans) a disparu le 10 janvier, l'avez-vous vu?

    1784914982_B974529935Z.1_20150115164656_000_GQ63PTF19.1-0.jpg

    A la requête du Procureur du Roi de Liège et de Child Focus, nous publions l’avis de recherche suivant : le samedi 10 janvier 2015 vers 20h00, Jason Horward, un jeune homme âgé de 19 ans, a quitté à pied son domicile situé rue Wérihet à Oupeye. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    Jason est de corpulence athlétique et mesure 1m86. Il a les cheveux bruns coupés courts et les yeux bruns.

    Au moment de sa disparition, il portait un jogging foncé de la marque Nike, un polar bleu et des baskets.

    Si vous avez vu Jason Horward ou si vous savez où Jason Horward réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit: 0800/30.300 ou avec Child Focus via le numéro 116 000. Ou réagissez sur le site de la police fédérale.

  • Fourons: avez-vous aperçu Maria Cloostermans?

    1130640436_B974529275Z.1_20150115163024_000_GJK3PT2OS.1-0.jpg

    La nuit du mercredi 14 au jeudi 15 janvier 2015 entre 23h30 et 08h00, Maria Cloostermans, une dame âgée de 76 ans, domiciliée Italiëlei à Anvers, a quitté à pied son lieu de résidence actuel situé à Teuven, à Fourons. Depuis, elle n’a plus donné signe de vie.

    Mme Cloostermans mesure environ 1m70 et est de corpulence forte. Elle porte probablement ses lunettes.

    Au moment de sa disparition, elle portait une veste aux couleurs vives, notamment du bleu et du mauve, une robe marron foncé et des chaussures de marche.

    Si vous avez vu Maria Cloostermans ou si vous savez où Maria Cloostermans réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit: 0800/30.300. Ou réagisse