- Page 6

  • Le billet du CAL Basse-Meuse

    attachment.jpg

    Des cours philosophiques …

    Une dénomination impropre pour des cours de religion et de morale laïque qui font à nouveau débat depuis ce 12 mars. Non obligation constitutionnelle, droit de dispense et fréquentation facultative de ces cours ont relancé un débat qui depuis les années cinquante anime le monde de l’école, de l’état et de la religion et donc du monde laïque en général.
     Le Pacte scolaire, équilibre constitutionnel au terme  de ce l’on a appelé « la guerre scolaire », s’en trouve ébranlé dans ses fondements de l’époque.
    Aujourd’hui, notre société a évolué et n’est plus fondée uniquement sur une base judéo-chrétienne qui a dominé l’histoire de notre pays. D’autres influences religieuses mais aussi et surtout les valeurs laïques dont  nous sommes les défenseurs ont trouvé leur place dans la société.
    Les hommes politiques qu’ils soient de gauche, de droite ou du centre devront se trouver une majorité des deux tiers s’ils veulent réviser la Constitution et statuer sur la suppression pure et simple de ces cours dits philosophiques. A ce jour,  rien ne dit que c’est cette proposition qui sera faite !
    Un autre scénario serait d’introduire un enseignement commun de la citoyenneté pour une des deux heures mais quid des élèves dont les parents opteraient  pour la dispense du cours philosophique et quel serait l’impact sur les pertes d’emploi des titulaires de ces options ? Ces professeurs de religions et de morale laïque seraient-ils invités à suivre une nouvelle formation qui devrait en faire des professeurs « neutres » pour un mi-temps et « engagés » pour l’autre.
    Or les professeurs de religion désignés par les organes chefs de culte ne sont pas neutres  et ceux de morale laïque ne peuvent non plus être réputés neutres dans leur ensemble même s’ils ont été choisis par les pouvoirs publics qui sont la Communauté française, les provinces ou les communes.
    Une troisième piste mais qui ne résout pas le problème des emplois actuels serait celle de créer un cours de philosophie dont l’enseignement est neutre au plan convictionnel et qui permet un questionnement ouvert et critique loin des dogmatismes quels qu’ils soient.
    Reste la grande question : les religions ont-elles leur place à l’école ?
    Cette école qui se veut ouverte à tous, respectueuse des différentes races, cultures et religions mais qui doit pour ce type de cours séparer ses élèves, cette école peut-elle être celle du « vivre ensemble » ?
    Vivre en société n’est pas toujours chose aisée mais quel bonheur de pouvoir  participer à sa construction… N’est-ce pas là le premier devoir de l’homme libre ?

    Jean-Claude DETRIXHE

    Président du CAL Basse Meuse

  • Visé: le quinquagénaire avait foncé dans l'auto-radar qui venait de le flasher!

     DSC_0020.JPG

                                                                                              (Photo archives P.Nf)

    Un Visétois de 52 ans avait paniqué après avoir été flashé en rentrant chez lui. Il avait fait demi-tour et avait percuté violemment la voiture-radar ! Il soutient qu’il voulait juste demander au policier à combien il roulait. Il risque un an de prison. (LWS)

     Le Visétois avait paniqué lorsqu’il s’était rendu compte qu’il venait d’être flashé à plus de 70 km/h alors qu’il circulait sur une voirie où la circulation est limitée à 50 km/h. Craignant qu’on lui retire son permis, ce qui allait mettre à mal sa nouvelle orientation professionnelle, il a décidé de faire demi-tour. «  Je voulais demander au policier à combien j’avais été flashé  », a-t-il expliqué à la juge.

    A lire en entier dans La Meuse

  • Etat civil : naissances

    433858073.4.JPG

    Février 2014

    Yaniss VAES PONCELET de Cheratte né le 01/02/2015

    Kendra VAN TNGERLOO de Visé née le 09/02/2015

    Yaren YESILYURT de Cheratte née le 12/02/2015

    Alession VERVAET de Visé né le 12/02/2015

    Léa CRAPANZANO de Cheratte née le 13/02/2015

    Gaspard MARECHAL de Visé né le 17/02/2015

    Denise KISS de Visé née le 17/02/2015

    Gianni LICATA  de Visé né le 19/02/2015

    Nilay CAPAR  de Cheratte née le 20/02/2015

    Elize ANDRE de Lixhe née le 23/02/2015

    Olivia WOOLF de Richelle née le 26/02/2015

    Enzo SALAMONE de Lanaye né le 27/02/2015

  • Les principaux titres ce mercredi

    0001uJ.jpeg

    - Exclusif - Chômeurs : explosion des fraudes au domicile (Liège + 32%

    - La ministre Galant accusée d'abus de pouvoir

    - Michelle Martin dans sa nouvelle maison

    - Il traite un pédophile de pédophile : acquitté

    - Visé : flashé, il avait foncé sur la voiture radar

    - L'ado avait tué sa mère à coups de marteau. Julien a été placé dans un hôpital psychiatrique 

    - Bay-Bonnet : six blessés dans une collision frontale

    - C'est la fin des aubettes du TEC

    - Woodstock aux Halles des Foires

    - La SPI maintient l'extension du zoning des Hauts-Sarts

    - Talentum : le plein de jobs

    - Radars feux rouges en Wallonnie

    - Enquête interne à St-Luc après le décès de la petite Eda

    - Fiscalité : le gouvernement ami des diamantaires

    - Plus de 7.300 illégaux ont été arrêtés l'an dernier : + 20%

    - Le comptable d'Auschwitz ratrappé par la justice

    - Flèche Wallonne : tous les détails pratiques

    - Etc, etc...

  • Oupeye : Dan Gagnon en spectacle au profit de l'association Jyambere Mamba

     

    0001EC.jpeg

    INVITATION.

     L'asbl JYAMBERE MAMBA vous invite au premier stand-up de DAN GAGNON au château d'Oupeye rue du Roi Albert, 127 - 4680 à OUPEYE le vendredi 08 Mai 2015 à 20h.

    - "Mon spectacle est gratuit, mais uniquement sur réservation au numéro de gsm  0477/324220."


    "Une enveloppe sera placée sur les 130 sièges que contient la salle. Les spectateurs pourront ensuite la déposer, garnie (de préférence) ou non dans une urne à la sortie."

                                                                     Dan GAGNON

     

    ATTENTION ! :  que 130  personnes privilégiées !

    La Présidente de l'asbl JYAMBERE MAMBA

     Suzanne COPETTE