- Page 3

  • Visé : les 50 ans du Centre de santé de la rue de Sluse

    image23.JPG

    Le vendredi 16 octobre dernier, le personnel et les membres du Conseil d’Administration de l’ASBL « Centre de Santé » rue de Sluse, 17 à 4600 Visé fêtaient le cinquantième anniversaire de la fondation de l’ASBL (1965-2015) dans la salle des Cyclistes Frontières. Cette association, très active dans le domaine de la santé et de l’accueil des enfants de 0 à 3 ans, a une très longue histoire et continue inlassablement à se développer pour rendre des services à toute la population visétoise et de la Basse-Meuse.

    En 1965, la Belgique était en plein essor économique et un baby-boom submergeait les écoles. Le législateur national de l’époque, soucieux de la santé des enfants en âge scolaire, mit en place un service de contrôle sanitaire « L’Inspection Médicale Scolaire », l’IMS, qui deviendra par la suite la Promotion de la Santé dans l’Enseignement, le PSE. Ce service devait s’assurer de la bonne santé des élèves au sein des écoles maternelles, primaires et secondaires. Les débuts furent laborieux, il fallait fonctionner à l’intérieur des écoles qui ne disposaient pas des locaux nécessaires, c’est pourquoi, en 1967, le Conseil d’administration prit la décision de construire un bâtiment capable de répondre aux impératifs de contrôle : salle de classe, cabines, salle d’anthropométrie, cabinet médical et secrétariat. Tout en ayant été modernisée, cette structure est toujours opérationnelle aujourd’hui. Actuellement environ 10.000 élèves sont affiliés au centre.

    Comme d’autres problèmes de santé tout aussi importants peuvent influencer durablement l’épanouissement de la population, les membres du conseil d’administration fondèrent en 1975 le Centre de Guidance « Léon Halkein » pour mettre à la disposition des enfants, adolescents et adultes une équipe pluridisciplinaire composée d’un psychiatre, d’un assistant social, de psychologues, de logopèdes et d’une secrétaire  afin de guérir et prévenir les difficultés telles que : la dépression, le mal-être, le deuil, les difficultés familiales et conjugales et les problèmes relationnels scolaires de nos enfants. Cette équipe est à la disposition de toute la population des habitants de la Basse-Meuse pour répondre directement à toutes demandes.

    Pour répondre à une demande des familles, en 1984, les membres du Conseil d’Administration décidèrent d’ouvrir une crèche de 18 lits rue de Sluse à Visé, crèche reconnue par l’ONE et qui, en 2001, fut agrandie pour accueillir 30 enfants. 

    En 1993, à la demande de feue la députée et bourgmestre Madame Pierrette Cahay et des habitants de Richelle, les membres du Conseil d’Administration ont ouvert une structure d’accueil pour les tout petits dans l’ancien couvent des sœurs de l’école de Richelle. Grace à l’accord de coopération entre l’ASBL et la commune de Visé sous l’égide de Monsieur le bourgmestre Marcel Neven, cette maison communale d’accueil des enfants (MCAE) reçoit tous les jours 18 enfants de 0 à 3 ans.

    Entre-temps, le centre de guidance « Léon Halkein », sous la responsabilité de l’hôpital Notre Dame des Anges de Ghlin ouvrit à Vivegnis une maison de 8 lits pour accueillir les femmes en difficultés psychiatriques. L’objectif est de sortir ces personnes de l’hôpital afin de les réintégrer progressivement dans la société et les rendre autonomes.

    Actuellement, un projet d’agrandissement de la MCAE de Richelle est en cours de réalisation. Grâce au plan Cigogne III de l’ancien Ministre Nollet, l’ASBL agrandit la crèche de Richelle pour ouvrir une structure totalement rénovée capable de recevoir 36 enfants et subventionnée par l’ONE. 

    D’autres projets en vue ? Oui certainement. L’Europe est frappée par une vague continue de réfugiés pourchassés par une guerre impitoyable. Peut-être que l’ASBL pourrait investir dans ce créneau pour aider les réfugiés à s’intégrer dans notre société. La garde d’enfants à domicile lorsqu’un enfant est malade et que les parents travaillent. Il y a encore bien d’autres possibilités. Les membres du C.A sont d’ailleurs ouverts à toute proposition émanant de la population visétoise et de la basse Meuse.

     

    image45.JPG

     

    L’ASBL centre de santé, n’est rien sans le personnel dynamique et efficace qui y travaille. Fidélité, compétence et générosité sont les trois qualificatifs que l’on peut retenir pour les personnaliser. Lorsque l’on entre au centre de Santé, en général c’est pour longtemps. Beaucoup de collaborateurs ont plus de trente ans et même quarante ans d’ancienneté, Tous les membres du Conseil d’Administration sont heureux et fiers de pouvoir compter sur cette équipe performante, l’épine dorsale de l’institution. 

    Ce que les membres du conseil d’administration aimeraient vous transmettre à l’occasion du cinquantième anniversaire, c’est que l’esprit qui anime tant les membres du personnel que ceux du conseil d’administration est de rendre le meilleur service possible à la population visétoise et de la Basse-Meuse. Sans vouloir y ajouter une connotation religieuse, l’idéal qui anime toutes celles et tous ceux qui participent à cette grande aventure est le même que celui qui anime actuellement le pape François, servir plutôt que d’être servi.

    (Texte et photos : Centre de Guidance)

  • Les prochaines activités du Musée

     Appartementsberneau151008 (409).JPG

    La visite du cimetière de Berneau le samedi 7 novembre à 14 h.

    Une visite mémorielle comme au cimetière de Berneau se prépare avec précision : un survey photographique des 292 tombes , avec 268 noms de familles différents, une quinzaine d’ ancienne croix emmurées, des symboles peu fréquents, des hommages aux différents bourgmestres et curés de l’endroit. Une famille nobiliaire fidèle au berceau de la famille et beaucoup d’autres choses comme les plaques familiales que nous vous invitons à découvrir et à en connaître la signification en notre compagnie. Une documentation sur les familles berneautoises, sur la symbolique funéraire sera donnée à chaque participant. Durée de la visite 1 h.30. Rendez-vous à 14 h. à l’entrée du cimetière.

     

    DSC_0019.JPG

     

    La visite du Parcours Mémoriel le mercredi 11 novembre à 11 h.

    A cette date et heure symbolique de l’exécution de l’Armistice il y a 97 ans ,  nous vous invitons à nous suivre dans le parcours mémoriel de Visé, première ville martyre au niveau de la population : 21 victimes civiles le premier jour et au niveau patrimoine, plus de 575 maisons inhabitables dès le 15 août 1914 sans oublier la première déportation massive le dimanche 16 août avec 631 hommes déportés. Chaque panneau évoque un thème de ce conflit et suscite maints commentaires que nous vous livrerons lors de cette visite d’une durée de 80’. Rendez-vous sur la dalle de la gare.

  • Les principaux titres du jour

     

    00013O.jpeg

    - Bernard Wesphaël s'exprime pour la première fois

    - Attaque à la caserne des commandos : c'est lui! 

    - Hooliganisme : voici ce que risquent les fauteurs de troubles

    - Grèves : la FGTB ne couvrira pas non plus les dérapages de Herstal

    - Seraing : un SDF meurt dans le sas d'une agence bancaire

    - Dany Boon : les Chinois veulent faire des films avec moi

    - Foot : Seraing se sépare d'Alex Czernyatinski

    - Cinq poneys faméliques à Glons

    - Tribunal : l'étudiant a été étranglé avec le tuyau d'un narguilé

    - Wandre : un homme de 89 ans meurt happé par un train

    - "Pro 1 Golf" prend la tête de Bernalmont

    - Humour : une excellente année pour le festival Voo Rire

    - Blegny : des portes ouvertes dans un CPAS, une première

    - La ville de Visé va lutter contre le dumping social

    - Mode : la basket fait son show

    - bpost : pas d'indemnisation pour les clients

    - Les policiers belges sont trop gros

    - Accident de car à Puisseguin : le camion aurait changé de bande

    - Etc, etc...