- Page 5

  • France : 42 morts dans un accident

     

    CR_on3NVEAEk8UD.jpg

     

    C'est le bilan privisoire d'un crash qui s'est produit ce matin en Gironde entre un camion et un car transportant des personnes âgées qui partaient en vacances. Quarante deux personnes, dont certaines ont été brûlées vives ont perdu la vie en pleine campagne dans un virage, un endroit réputé dangereux appelé " La Fontaine du Renard" a témoigné une habitante proche des lieux du drame.

    François Hollande, actuellement en visite officielle à Athènes a déclaré que "le gouvernement français était totalement mobilisé sur cette terrible tragédie.

    Manuel Vals, premier ministre, Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur ainsi qu'Alain Vidalies, ministre des transports devaient se rendre sur place en fin de matinée.

    Selon nos dernières informations, les personnes âgées faisaient partie d'unclub du 3ème âge et avaient été rpises en charges quelques kilomètres seulement avant les lieux du drame, elles se rendaient dans les landes. Le camion transportait du bois et directement après l'impact, les deux véhicules se seraient embrasés.

     

  • Ce matin dans La Meuse

     

    une.php.jpeg

     

    - Exclusif : la grève a fait une deuxième victime

    - Ivre, Irène se noie dans 15 cm d'eau

    - Le Belge avait tout perdu. Il tue sa femme et ses trois enfants avant de se pendre

    - Donner sa maison coûtera moins cher

    - Trois millions de crayons volés chaque année chez Ikea

    - Anderlecht plus fort que les Diables

    - Standard : Thuram sur le banc, Van Damme recadré

    - Adieu bonus logement, voici le chèque habitat

    - Francis Gomez a réfléchi : "La FGTB ne couvrira plus les actions sauvages!"

    - Une tentative de meurtre en pleine fête de mariage

    - Liège : une start-up va révolutionner le milieu hospitalier. Adieu à la dénutrition...

    - Dalhem - Gastronomie : Freddy, le fromager des Chefs étoilés

    - Concours : une Dalhemoise cuisine avec Philippe Etchebest

    - La dispute aurait causé la mort de René Louen. Les voisins de l'agriculteur privés de liberté

    - SNCB : le Boss veut du concret

    - Santé : les sirops contre la toux sont souvent inutiles

    - La Ferrari de Fangio aux enchères à New-York

    - Etc, etc...

     

     

  • Le mot du Bourgmestre

    picture.jpeg

    Dans quelques jours, nous célèbrerons le 11 novembre, jour anniversaire de l'armistice mettant fin à la guerre 14-18.
    L'année passée, plusieurs manifestations ont commémoré les premiers événements tragiques de cette guerre. 

    Rappelons que c'est à Visé que les deux premiers gendarmes furent tués (Bouko et Thill) et un monument adossé à la poste rappelle ce tragique événement. C'est également à Visé que furent tués les deux premiers fantassins (Maulus et Van Gastel) et un monument a été érigé à Devant-le-Pont sur la rampe du Pont.
    Rappelons aussi que Visé fut la première ville martyre. Elle fut entièrement incendiée sur sa rive droite (à l'exception de Souvré) et ce fut près de 600 maisons qui furent détruites.
    Il importe que les jeunes pour qui ces événements sont très lointains (près d'un siècle) soient informés et sensibilisés. Ce n'est pas toujours facile: nos ennemis d'hier sont aujourd'hui nos amis et on n'imagine plus que des pays hostiles pourraient se trouver à quelques dizaines de kilomètres de chez nous.  Personnellement, j'avais 13 ans quand mes parents m'ont amené pour la première fois en Allemagne (quelques kilomètres!).

    C'est la raison pour laquelle il est extrêmement important que les élèves tant du fondamental que du secondaire soient réunis – cela se fait souvent la veille – et que selon leur âge, on leur relate les événements ou même qu'on leur demande de produire un travail sur le sujet. Cela se fait et j'en suis particulièrement heureux.

     

    Marcel NEVEN,

     

     bourgmestre.

  • Quelques titres du jour

    0001IN.jpeg

    - Exclusif : elle perd son bébé à cause d'un faux braquage!

    - Grévistes sur l'autoroute : une Danoise meurt à l'hôpital de Hermalle

    - Dison : pour rendre son CV, c'est 10€

    - Jouets : la guerre des prix pour la Saint-Nicolas

    - 617 millions d'euros sur la pelouse et... 0 buts

    - Il tue ses trois enfants et sa femme

    - Foot : Bongiovanni, le contrat en or d'un Liégeois de 16 ans qui joue à Monaco

    - En Wallonie et à Bruxelles, le double nom a la cote

    - Bizutage chez Distrisud : tous acquittés!

    - Vottem : un septuagénaire tire sur sa femme lors d'une dispute

    - Liège : la folie "Retour vers le Futur"

    - Cinq portiques contre les poids lourds surchargés

     - Luperto : en route vers la Correctionnelle 

    - Etc, etc...

  • Une patiente meurt parce que le chirurgien arrive en retard après avoir été bloqué par les manifestants de Cheratte

     

    1348454326_B976835216Z.1_20151019115546_000_G6B5DTD6E.5-0.jpg

     

    Le Centre Hospitalier Chrétien de Liège porte plainte contre X pour homicide involontaire après le décès d’une patiente, lundi, alors que le chirurgien qui devait l’opérer en urgence est resté bloqué dans un embouteillage. Il était coincé par les manifestants sur l’autoroute, à Cheratte.

    Selon la RTBF, lundi matin, une touriste danoise était emmenée en urgence à la clinique Notre-Dame de Hermalle alors qu’elle vient de faire une rupture d’anévrisme. Son état est grave et il faut l’opérer d’urgence. Le chirurgien de garde est appelé. Mais le médecin se retrouve coincé dans les embouteillages à Cheratte, là où les manifestants occupent l’autoroute.

    Il faudra qu’un motard de la police vienne ouvrir le chemin à la voiture du chirurgien pour qu’il réussisse à sortir de l’embouteillage. Il arrivera à l’hôpital avec trois quarts d’heure de retard. Il commence à opérer mais la patiente décède.

    « Il y a un lien de cause à effet effectivement entre les mouvements sociaux et le délai anormal du transport du médecin vers son lieu de travail », explique Philippe Olivier, directeur médical de la clinique Notre Dame, à la RTBF. Pour lui, le retard pris par le médecin a fait perdre des chances de tirer d’affaire la patiente.

    A la FGTB, on rejette toute faute et on accuse même l’hôpital. Francis Gomez, de la FGTB Huy-Waremme rétorque : « Si cet hôpital n’est pas capable de dédoubler un chirurgien de garde, alors c’est cet hôpital qui a un problème de fonctionnement ».

    L’hôpital porte plainte contre x pour homicide involontaire.