- Page 3

  • Le billet du C.A.L. Basse-Meuse

    image001.jpg Le billet du CAL Basse Meuse

    La chouette de Minerve (déesse romaine de la sagesse et de la science) symbolise la philosophie. Avec ses grands yeux « allumés », elle nous incite à croire que la nuit est davantage propice à la réflexion et nous permet même de voir plus loin…
    Dès lors, pourquoi ne pas profiter de ces longues nuits qui nous feront passer d’une année de sang et de douleurs à une année d’espoir et de paix pour réfléchir à nos libertés et voir plus loin en les rendant accessibles aux autres…

    Chouette de pouvoir prendre la plume…

    Chouette de pouvoir s’exprimer dans un quotidien qui relaie non seulement les évènements de la région mais aussi qui permet aux différents courants politiques, sociaux et philosophiques de marquer leur identité dans notre région…

    Chouette de pouvoir, sans craindre la censure, sans souffrir de l’arrestation arbitraire, être ce que nous sommes…

    Chouette d’être des Femmes et des Hommes libres dans une région libre au sein d’un pays libre…

    Chouette de vous remercier de votre fidélité à nous lire chaque semaine sous la plume de Claire Dethioux, animatrice de cette rubrique…

    Chouette de vous savoir attentifs à nos invitations, expositions et conférences au sein de la Maison de la Laïcité de Visé (04 265 96 48) et aux conseils et suggestions de notre permanente Rachel Etienne (0477 783 479)…

    Chouette d’être un des porte-parole de la Laïcité en Basse Meuse en général et dans votre vallée du Geer en particulier pour pouvoir vous souhaiter nos meilleurs vœux  au seuil de cette année nouvelle…

    Chouette de vous voir partager nos espoirs d’une meilleure solidarité avec la beauté des cultures de l’humanité, d’une plus grande liberté avec la sagesse des droits et devoirs du citoyen et d’une fraternité renforcée par la découverte des richesses du cœur de l’autre…

    Pour le Conseil d’administration du CAL Basse Meuse
    Le Président, Jean-Claude DETRIXHE

  • Urgent - Avis de disparition à Fourons

    400x500x7a34a6a7254b7143d5c2ff27217c0e4b_thumb.jpg.pagespeed.ic.P-YTexBu7Y.jpg

    Date:
    26.12.2015
    Lieu:
    Fourons

    Le samedi 26 décembre 2015 vers 14 heures, Robert SCHRIJEN, un homme âgé de 67 ans, est parti promener dans les environs de Fouron-le-Comte.
    Il a été vu pour la dernière fois à 14 heures dans la Schophemerheide et depuis, il n'a plus donné signe de vie.

    Il mesure 1m65 et est de corpulence mince. Il a les cheveux châtain-gris coupés courts. Il porte la barbe et la moustache et s'exprime en néerlandais.
    Au moment de sa disparition, il portait un pantalon jean noir, un pull noir, une veste en cuir brun et des chaussures brunes.
    Il portait également une écharpe bleue, des lunettes noires et une casquette grise.

    Monsieur SCHRIJEN est désorienté et peut paraître confus.

    Publié le 27/12/2015 à la requête du Parquet du Limbourg, division Tongres.

    640xNxa907de9b0c7f0e1c27b9862ddd30f121_thumb.jpg.pagespeed.ic.zq8qZhm-OD.jpg

  • Visé : la Corrida de Noël a fait "le plein" de participants

     

    DSC_0013.JPG

    Ils étaient plusieurs centaines, hier soir au pied de la rue de la Trairie pour s'élancer et parcourir soit 5 ou 10 km à travers les rues. Au départ du pied de la rue de la Trairie, on retrouvait le Délirium Tremens Band qui se chargeait de l'animation musicale.

    DSC_0006.JPG

    Parcours inédit, les coureurs traversaient les salles de deux des trois gildes visétoises, la troisième étant en travaux. Mais une délégation de ses membres avait tenir à applaudir les participants au passage. Magnifique succès donc pour cette organisation impeccable. Précisons quand même que la clémence de la météo a peut-être (un peu) favorisé le succès de foule de cette "Corrida de Noël"

    DSC_0008.jpg

    Corrida, certes, mais si on n'y retrouvait pas de lâcher de taureau, le lâcher de rédac'chef adjoint faisait bien partie du programme (Oufti Démétrio!!!)

  • Haccourt : la victime est décédée

    546572139_B977433367Z.1_20151227081733_000_GBO5SJP3F.1-0.jpg

    Photo Sophie Kip

    Nous apprenons ce matin que la victime la plus grièvement atteinte lors de l'agression d'hier soir Place Communale à Haccourt n'a pas survécu à ses blessures. Il ne s'agit donc plus d'une tentative, mais bien d'un meurtre, et probablement d'un assassinat. Vu le déroulement des faits, il est plus que probable que cet acte soit prémédité.

  • Tentative de meurtre à Haccourt

    DSC_0008_2.JPG

    Un expert du labo effectue des prélèvements sur les lieux des faits

    Il était environ 19h30 ce soir lorsque deux hommes se sont fait agresser au couteau sur la voie publique, place Communale à Haccourt, à proximité du Cercle St-Hubert où un club moto tient ses réunions. Ce sont des motards, alertés par des cris, qui sont sortis de leur local et ont constaté les faits. Selon nos sources, deux hommes auraient été attaqués au couteau, on aurait tenté de trancher la gorge de l'un d'eux, qui aurait également reçu un coup de couteau dans la région du coeur. Le second, moins sérieusement atteint, aurait été poignardé à plusieurs reprises dans le dos. A l'heure où nous écrivons ces lignes (23h40), les jours d'une des victimes seraient en danger. Cette agression violente a particulièrement affecté les membres du club moto les Kurgans, qui ne sont en rien impliqués dans l'affaire. Lorsqu'il s'agit de clubs de motards, un amalgame est très vite effectué, et ces derniers directement mis en cause par l'opinion publique. Si ce n'est que les faits se sont passés à proximité de leur local les motards Oupéens ne semblent en rien impliqués dans l'affaire. La police de la Basse Meuse et la PJF sont descendus sur les lieux, en compagnie d'experts du labo de criminalistique. Cette agression semble n'avoir eu aucun témoin. Les identités de victimes ne nous sont pas connues.