- Page 4

  • Rallye "Eglises ouvertes" ces 4 et 5 juin 2016

    JEO2016.jpg

    En Basse-Meuse, huit édifices religieux sont mis à l'honneur pour la sixième année consécutive. Laissez-vous surprendre et découvrez d'une manière différente ce patrimoine remarquable.

    Le thème retenu pour l'édition de cette année est "Sons et Silences". Les églises participantes rompront, dès lors, le silence de leurs trésors cachés, afin, une fois de plus, de vous émerveiller! Durant le week-end, vous aurez l'occasion de visiter librement les églises d'Eben-Emaël, Glons, Hermalle-sous-Argenteau, Lantin, Mortroux, Oupeye, Richelle et la collégiale de Visé.

    En bonus, vous aurez le privilège d'assister à des expositions, des spectacles, mais surtout des concerts d'orgue et de chorales.

    Le dimanche, les amateurs pourront, comme l'année dernière, participer à un circuit de visites commentée par un guide conférencier. Le départ se fera à 14h de la collégiale de Visé. Inscriptions souhaitées à la Maison du Tourisme.

    Pour toute information complémentaire et surtout obtenir le programme complet de ces journées Eglises ouvertes, contactez la Maison du Tourisme de la Basse-Meuse au 04/374.85.55, consultez le site internet www.bassemeuse.be ou sur la page Facebook de la Maison du Tourisme de la Basse-Meuse. 

  • L'agresseur du commissaire s'est rendu!

    0001Vm.jpeg

    - Agression du policier : c'est lui !

    - Des ados mineurs s'exhibent nus sur internet

    - Lantin : un détenu de 47 ans se pend dans sa cellule

    - Pas de trains ce jeudi : grève des cheminots "au finish"

    - Laurent Ciman titulaire contre la Suisse

    - Le Standard va s'habiller à Charleroi

    - Ans : la zone de police coupée du monde

    - Top Chef des saveurs

    - Le CHU investit 50 millions d'euros aux Bruyères

    - Oupeye : les riverains rassurés

    - Enfants mal attachés : 214 p.-v. par jour

    - Le boom de la caisse hygiénique

    - Salah Abdeslam projetait d'autres attentats en France

    - Lourde charge MR pour la laïcisation de l'Etat

    - Sx fois plus de faux passeports syriens

    - Etc, etc...

  • Prison de Lantin: un détenu se pend dans sa cellule de sécurité

    1008187842_B978760465Z.1_20160525222625_000_GS16S36J8.3-0.jpg

                                                                                                            Photo : TVA

    Placé sous mandat d’arrêt dimanche pour attentat à la pudeur, le quadragénaire liégeois avait détricoté sa couverture de sécurité pour se pendre dans sa cellule. Hospitalisé lundi, il était, mercredi en fin de journée, en état de mort cérébrale. Ce fait isolé n’est pas à mettre en relation avec le mouvement social en cours à la prison de Lantin.

    Lundi, vers 13 heures, un détenu de 47 ans a été retrouvé inconscient dans une cellule de sécurité de la prison de Lantin. L’homme s’était pendu avec une couverture de sécurité qu’il avait partiellement détricotée pour obtenir ce qui ressemblait à une corde. Le quadragénaire avait été placé sous mandat d’arrêt car il était suspecté d’avoir commis des faits qualifiés d’attentat à la pudeur. Aujourd’hui, toujours hospitalisé, le détenu est en état de mort cérébrale.

    Retrouvez les développements et les explications du directeur de la prison de Lantin dans La Meuse Liège de ce jeudi ou dans nos éditions en numérique.

    (Rédaction en ligne)

  • Visé : à la chapelle des Sepulcrines Julien Arndt nous présente sa vision du monde actuel et ses craintes pour le futur

    DSC_2489.JPG

    Depuis son plus jeune âge, Julien Arndt entendait les conversations aun cours desquels on évoquait son grand-père, peintre paysagiste. En grandissant, l'envie de tâter du dessin et de la peinture s'affirme. A 15 ans, il entre à l'Académie des Beaux-Arts de Liège.

    Cinq ans plus tard, alors qu'il souhaitait poursuivre dans cette voie et pouvoir enseigner son art, il est obligé de mettre fin à ses ambitions: Il faut subvenir aux besoins de la famille.

    Il entre alors dans le corps des sapeurs-pompiers liégeois, et occupe ses temps libre à peindre et dessiner. Visé n'est pas le lieu de sa première exposition, d'autres ont précédé. 

    En examinant ses tableaux, on comprend son état d'esprit. Il transmet des choses dures, tristes, des souvenirs de son vécu en tant que pompier. Ses oeuvres représentent néanmoins des personnages et paysages imaginaires. Julien Arndt incorpore dans ses oeuvres l'écriture spéculaire. Nous lui laisserons le dernier mot :" Je présente ma vision de la situation, de la vie actuelle, ainsi que ma vision de l'avenir. La situation n'est pas rose, notre avenir non plus. Mais je garde cependant une certaine dose d'optimisme". 

    Un travail qui vaut vraiment la peine d'être admiré.

    L'exposition est accessible jusqu'au 5 juin de 10h00 à 18h00

    (Mini reportage photo en marge de droite)

  • Manifestation à Bruxelles : agression crapuleuse sur un commissaire de police

    000128.jpeg

    - Le "commissaire de choc" frappé en pleine tête

    - Exclusif : le nombre de musulmans dans votre commune

    - Liège : mystère de la téléphonie. Elle dort, son forfait GSM explose de 1500 € !

    - Vélos électriques : permis, casque et permis bientôt obligatoire

    - Frédéric François : "On ne dit pas non à Johnny"

    - Liège - Tribunal six mois de prison pour les chauffards

    - Oupeye : l'empoisonneuse renvoyée devant la justice

    - Quai St Léonard - Radicalisme : Markaz Attawhid : "Il faut fermer ce repaire à djihadistes"

    - La SNCB va choyer Liège

    - Une famille de renards au fond du jardin

    - Bassenge : les caméras sont opérationnelles

    - Honoraires, lenteurs, 3 plaintes par jour contre les notaires

    - Etc, etc...