- Page 4

  • Gardes médicales du jeudi 21 juillet 2016

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19 hr à 08 hr : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste. 

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

     - le jeudi 21 juillet 2016 : Pharmacie BOFFENRATH, rue de la Tour 7 à Hermée Tél 04/278.62.52

                                           Pharmacie BISQUERET, rue de Visé 389 àn Souverain-Wandre Tél 04/362.69.90

                                              

     

     

     

     

     

  • A lire dans La Meuse

     

    une-1.php.jpeg

    - Enorme scandale sexuel à la télé française

    - La blague de potaches qui a traumatisé les Liégeois

    - Le Brasilia dans la tourmente judiciaire

    - Allemagne : l'assaillant à la hache avait 17 ans!

    - Les concours de Mini Miss interdits en Wallonie et à Bruxelles

    - Trains bondés : ce sont surtout les Liégeois qui trinquent

    - Végétation sur les trottoirs : De Meyer risque un procès

    - Dernier adieu à Wendy

    - Romain Hissel : "Je voulais que la police m'abatte!"

    - Services incendie : trois postes avancés rénovés

    - Visé : nouveau nom pour le port de plaisance

    - Brûlée par le vernis à ongles acheté sur internet

    - 12 millions pour faucher nos autoroutes

    - La folie des grandeurs d'Erdogan

    - Scifo démissionne "par solidarité avec Wilmots"

    - Cyclisme : l'indiscutable sélection su la route de Rio

    - Etc, etc...

  • Le port de plaisance de Visé a un nom : "Port Joseph Zilliox"

     

    DSC_0085.JPG

     

    PORT JOSEPH ZILLIOX, c'est ainsi qu'il faudra désormais appeler le port de plaisance de Visé.


    Pourquoi ce nom, et bien pour rappeler un exploit qui s'est passé le 5 décembre 1916 et qui s'il est entièrement sorti des mémoires, précéda d'un mois celui du remorqueur Atlas V bien connu.
    thumbnail_zilliox-photo-uniforme.jpgRevenons au début de la guerre, Joseph Zilliox nait à Offendorf, petite cité au bord du Rhin dont la plupart des habitants travaillent grâce au fleuve, surtout des bateliers.
    Un rivage de Rhin comme autrefois celui de Devant-le-Pont où on fabriquait aussi des bateaux.

    Il est batelier et issu d'une famille nombreuse où on l'est depuis longtemps
    Offendorf est en Alsace, une Alsace qui depuis la fin de la guerre de 1870 perdue par la France a été annexée à l'empire allemand. Mais les habitants ont gardé un cœur de français.
    En août 1914, les jeunes alsaciens sont d'office incorporés dans l'armée allemande, alors qu'en face dans le camp français, ils ont des amis, des parents. 
    Ce sont les "malgré-nous" que les allemands mettront en première ligne comme chair à canon; ils seront 220.000.
    Joseph Zilliox de retrouve au front dans une armée qu'il hait; Trèves, Dudelange, Thionville puis Verdun et l'Argonne.
    Il se tire une balle dans le pied lors d'une attaque pour tenter d'en sortir mais rien n'y fait, une fois guéri il est transféré à nouveau.
    En 1916 il est envoyé à Liège dans un service de batelerie au port de Renory, chargé entre-autres des transbordements du gravier qui vient de la frontière hollandaise vers Liège pour les constructions allemandes.

    Il connait cette région où son métier l'a déjà amené et se lie d'amitié avec les gars du coin dont Jules Hentjens, pilote du remorqueur Atlas V.
    Il n'aura de cesse de saboter son travail, provoquant divers accidents, mais il veut faire plus et entre en contact avec les résistants.
    Il prévoit de passer en Hollande et en décembre ordonne de faire descendre le remorqueur Anna à Visé.

    thumbnail_dlp-canal-jonction-maison-eclusier.jpg

    Il le fera amarrer au quai du Halage, face à l'écluse qui commande la descente du fleuve qui se trouvait sous la Capitainerie actuelle.
    Pendant ce temps, des passagers se rassemblent.
    Ils seront 42 le 4 décembre au soir, réunis dans un café de la Rue de Tongres. La maison existe toujours.
    Le 5 décembre, Joseph s'empare de l'Anna ayant saoulé au préalable l'équipage.
    Les passagers, par le chemin de Goirhé, rejoignent le quai du Halage et montent à bord alors que l'équipage se réveille.

    Sous la menace d'une arme, Joseph Zilliox et ses complices contraignent les hommes à mettre le bateau en route.
    Ils ouvrent à 6 heures du matin les portes de l'écluse.

    Le fleuve sera juste assez profond pour le tirant d'eau de l'Anna qui démarre et descend le chenal à toute vitesse, passant de justesse sous le pont de bois qui sert à la construction du viaduc.
    L'étape la plus difficile arrive. 
    Les allemands ont installé tout le long de la frontière une barrière électrifiée.

    Sur la Meuse, à hauteur de Lixhe, un câble de 3 cm électrifié lui aussi barre le passage gardé par des sentinelles.
    L'Anna le brise aux cris de joie de Zilliox, mais casse son gouvernail et s'échoue à quelques mètres de la frontière que les passagers atteindront en barque.
    Non content de cet exploit, Joseph revint en Belgique et entra dans la résistance alors qu'il est activement recherché.
    Il échappa de justesse à son arrestation mais l'étau se resserrant il finit par être capturé le 11 avril 1917 et transféré à la prison St Léonard.
    Condamné pour désertion et trahison, il est fusillé le 23 juillet 1917 à 5h30 et enseveli au cimetière de la caserne de la Chartreuse.
    Sa dépouille y restera jusqu'en1920 pour être ensuite ramenée avec les honneurs militaires dans son village natal où une rue porte son nom. 
    La France lui décernera à titre posthume le grade de Chevalier de la Légion d'Honneur.
    Cité à l'Ordre de l'Armée par le  Général Jacques de Dixmude, il recevra la Croix de Guerre belge et sera élevé au grade de Chevalier de l'Ordre de Léopold avec liserés or.

    thumbnail_zilliox-panneau-100x70.jpg

    100 ans après, Visé et Devant-le-Pont,  à l'occasion de la fête, le saluent et rappellent son sacrifice en donnant au port de plaisance d'où il partit le nom de PORT JOSEPH ZILLIOX.

    N'oublions jamais

    Marc Poelmans
    Passeur de mémoire.

  • Violent incendie dans le zoning commercial de Barchon

    high_d-20160716-G8ZFV0.jpgUn violent incendie a complètement détruit le centre de bronzage « Forsun » situé dans le zoning commercial de Barchon. Les services de police envisagent la piste criminelle.
     
     Il était dans les environs de 3 heures du matin, dans la nuit de jeudi à vendredi, lorsque les pompiers de la zone Vesdre Hoëgne et Plateau sont intervenus dans la rue Champs de Tignée, à Barchon, dans le zoning rassemblant plusieurs commerces.
    Le centre de bronzage «Forsun » était alors la proie des flammes. À leur arrivée sur place, les pompiers ont d’ailleurs constaté qu’une colonne de fumée d’une trentaine de mètres de diamètre s’élevait au-dessus du solarium, ont-ils commenté à nos confrères de la DH.
    L’incendie aurait ainsi débuté à l’intérieur du centre de bronzage et s’est rapidement propagé à la toiture qui était fortement fragilisée, ce qui a compliqué le travail des hommes du feu.
    Les pompiers ont par ailleurs tenté de protéger les surfaces commerciales mitoyennes, notamment le magasin spécialisé en matériel de ski «La Glisse ». Ce dernier a néanmoins souffert de l’incendie et annonçait hier être fermé durant quelques jours, le temps de réparer les dégâts.
    L’intervention était terminée vers 9 heures, ce vendredi. Le solarium est totalement détruit.
    Les services de police et le parquet de Liège ont été avertis des faits et un expert incendie a été mandaté sur place ce vendredi. Une enquête sera menée mais, actuellement, cet incendie est considéré comme « suspect». (R.C)

     

  • Le massacre de Nice

    une.php.jpeg

    - Toutes ces familles brisées

    - Wendy : son assassin lynché et tué en prison 

    - Nice : le massacre des innocents - 12 pages spéciales

    - Julien Lepers : "Mon fils a échappé au pire"

    - Affaire Cools : 25 ans après, que sont-ils devenus?

    - Nice : Ingrid voulait éviter la foule

    - Notre Top 10 des meilleures sorties

    - Pour une cuisine bonne pour nous

    - Les frères Dardenne tournent chez Arabelle

    - L'armée turque veut renverser Erdogan

    - Mickey brade ses prix

    - Wilmots : un départ à moins d'un million

    - Le profil du successeur de Wilmots est défini

    - Le Standard veut revenir au sommet

    - Chris Froome prend une sérieuse option

    - Nos suppléments gratuits TV News et Maxx

    - Etc, etc...