- Page 5

  • Le Musée de Visé communique

     

    thumbnail_161010DEITZ (1).jpg

    L’inventorisation des pièces d’un musée est important. Le musée peut compter sur le conservateur ou les conservatrices-adjointes. Quand l’un est spécialisé en archéologie ou se passionne  pour les guerres contemporaines, le petit patrimoine e.a., ses collaboratrices  se spécialisent plutôt sur l’histoire de l’art ou les techniques. Iil est intéressant de faire appel à des spécialistes extérieurs comme ici, M.Deitz conservateur du Mulum de Liège, le musée des moyens d’éclairage (à droite sur la photo). Ce musée liégeois situé rue Mère-Dieu et blotti contre le musée de la vie wallonne conserve plusieurs centaines d’appareils d’éclairage tant à l’huile, qu’au pétrole, qu’à l’essence,  qu’au gaz……..M.Deitz a pu authentifier au musée de Visé  la vingtaine d’appareils domestiques ou techniques (comme cette lampe pour laboratoire de photographie), mais aussi ceux utilisés au fond de la mine ou dans un atelier d’armurier, ou ceux installés sur des moyens de locomotion comme un vélo, un fiacre, un bateau ou un train. Cet inventaire sera publié dans une prochaine revue. Signalons que le musée a déjà publié le détail de ses armes  (par Philippe Joris du Grand Curtius), une partie de ses collections archéologiques, les objets de la Grande Guerre (par son conservateur Jean-Pierre Lensen) et les œuvres d’art – peintures, sculptures, gravures, dessins -  par Jean-Pierre Lensen et Marylène Zecchinon, la conservatrice-adjoint qui a en outre réalisé l’inventaire détaillé des plans et des cartes ainsi que de plus de 3200 cartes funéraires. Une des tâches majeures d’un musée est l’inventaire de ses collections. De plus, le centre de documentation historique du musée riche de plus de 12300 livres et de plusieurs milliers de revues, sans parler de plusieurs milliers de photos doit son inventaire à la bibliothécaire, Maryse Waterval. D’autres aspects de la vie d’un musée vous seront contés prochainement.

     

    Pour la S.R.A.H.V.    j.p.Lensen

    Musée régional de Visé (MAHVI), rue du Collège,31 4600 VISE

    Co/Jean-Pierre Lensen (adresse de contact : rue de Berneau, 1 4600 VISE)

    GSM 0032/495496391  - Bureau 04-3748563

    N°DE COMPTE ASBL  BE77 3400 2758 7242

     

  • L'incroyable parcours du gagnant de l'EuroMillions

    0001kG.jpeg

    - Le Tour arrivera Boulevard de la Sauvenière

    - Les antibiotiques coûtent jusqu'à quatre fois plus cher que ce que le patient paye

    - Un des ravisseurs d'une Ansoise de 22 ans a été arrêté

    - 115 places d'éco-voiturages bientôt sous le viaduc de Boirs

    - Remonter l'hôtel Rigo ailleurs?

    - Aujourd'hui, votre poster pédagogique gratuit : l'Europe

    - SNCB : le Charleroi - Bruxelles a la vitesse commerciale la plus basse

    - Terrorisme : on n'a dépensé que 86 millions sur 400 !

    - A Liège, on démonte et on ne remonte plus

    - Il lui avait tiré dessus "sans le faire exprès"

    - Liège : 4 ans requis contre le policier violent

    - La Liégeoise qui veut révolutionner la mode

    - "J'étais alcoolique et endetté, alors... J'ai volé le T.E.C."

    - Sabrina, égorgée en pleine rue

    - 24 % des employeurs en manque de candidats

    - De plus en plus de condamnés sont des récidivistes

    - Tennis : la saga des raquettes anversoises

    - Foot : déjà le match de la dernière chance pour Bruges

    - Perseo : le fer de lance de l'attaque richelloise

    - Etc, etc...

     

     

     

  • Le mot du Bourgmestre

     

    i283726789519950327._szw480h1280_.jpg

    La Coupe d'Europe de Karaté Wado-kaï (43ème édition) prendra place le 5 novembre prochain au hall omnisports de Visé.

    C'est une organisation de l'Académie Karaté Tornatore. C'est une première, il n'y a jamais eu de tournoi de karaté d'une telle ampleur à Visé. Plus de 500 inscriptions sont enregistrées. Plus de 15 pays européens seront présents.

    La délégation belge sera représentée par 40 athlètes qui ont dû performer la saison passée afin d'obtenir leur sélection.  Six membres du club Visétois Académie Karaté Tornatore sont sélectionnés pour cet évènement : Guillaume Thiry, Mathéo Dierckx, Matteo Sanna, Jeanne Matisse, Adrien Dedée et Yoan Sanna.  Ils espèrent recevoir un maximum de soutien du public belge, car il faudra rivaliser avec le public des autres nations souvent très dynamique.

    Le matin, dès 9h30, auront lieu les « Kata » (karaté chorégraphique) et dès 13h00, les « Kumite » (combats), ainsi que les « Kumite » par équipe.

    C'est l'occasion de découvrir une discipline qui sera olympique dès les prochains JO de Tokyo en 2020.

     

    Le 13 octobre 2016,

     

    Marcel NEVEN

    Bourgmestre

     

  • Le billet du C.A.L. Basse-Meuse

    esplanade-st-lonard-2014-10-15-urbanisme-ville-de-liege-jean-pierre-ers-1.jpg

                                                                                         Photo J-P ERS

    Les "Ninos de la guerra", le Mur des Libertés et la Solidarité

     

    A Liège en 1936, à l'époque du soulèvement des fascistes espagnols, 70% de la population (particulièrement des anticléricaux) est favorable aux Républicains.

    Un élan immédiat de solidarité s'organise pour récolter de la nourriture, apporter de l'aide médicale à l'hôpital d'Albacete et aux Brigades Internationales.

    Plus près de chez nous, on assiste à un accueil massif d'enfants de républicains espagnols, les "ninos de la guerra", et ce, au départ de la Coopérative de Micheroux qui coordonne cet accueil.

    Des familles visétoises ont d'ailleurs, dès 1937, accueilli puis adopté ces enfants.

    Dans les années 2010, le Collectif Generacion Lorca, composé d'émigrés de la deuxième génération, a voulu perpétuer la mémoire et rendre un hommage public aux enfants de la guerre, aux républicains, à tous ceux qui ont combattu le fascisme, mais aussi à LIEGE et à sa population pour les témoignages  et ses valeurs de solidarité, de liberté, et d'espérance.

    Grâce au concours de la Ville de Liège, le Mur des Libertés, œuvre d'Alain De Clerck, est inauguré en octobre 2014 sur le site de l'Esplanade St Léonard.

    L'œuvre est composée d'une phrase extraite d'un poème de Federico Garcia Lorca: "Dans le drapeau de la liberté, j'ai brodé ma plus grande histoire d'amour"; une table en acier, en forme de carte d'Espagne est également conçue comme outil didactique pour évoquer la question de l'immigration.

     

    Si vous passez par là, prenez le temps de vous arrêter quelques instants, l'endroit est, de plus, fort convivial.

     

    Bernadette  Kinet, Vice-présidente de la Maison de la Laïcité de Visé

  • Dans votre journal

    0001My.jpeg

    - Bernard Wesphael : "Oswald est une bête blessée et il est armé"

    - Le balayeur qui a gagné 168 millions d'euros à disparu !

    - Budget et réformes : on pourra engager des jeunes au rabais

    - Le meurtrier de David Geebelen a été à nouveau condamné

    - Gratuit : un poster pédagogique chaque jour

    - Les soins de santé trinquent

    - Un médecin liégeois a rendu sa mobilité à Tiffany

    - Mauvaise saison pour les champignons

    - Prix Ardent 2016 : cinq asbl liégeoises vont se partager 50.000 €

    - Le Playmobil a attiré les foules à l'athénée de Visé

    - Le livre tient salon à Blegny-Mine

    - Deux balles découvertes avec "le cadavre mystère"

    - "Oui, il y a encore moyen de faire des économies en Wallonie"

    - Gaz et électricité : les coûts de distribution toujours plus élevés

    - France : "Les infidélités du Président tolérées". Bernadette Chirac raconte.

    - En 2017, Lara Fabian sort un album en anglais

    - Cyclisme : Sagan a le monde à ses pieds

    - Jankovic placé face à ses choix

    - Philippe Albert : "Les grands sont arbitrés différemment"

    - Michel Preud'homme : le dérapage de trop?

    - Etc, etc...