- Page 6

  • Ville de Visé : Bulles à verre

    37F61159-CFDE-4156-B1F8-0F92AB5CAEBD_4_5005_c.jpeg

    Intradel, en accord avec la Ville de Visé, a décidé de supprimer les deux bulles à verre situées au recyparc d’Argenteau (Visé). Ces bulles font en effet double emploi avec celles disponibles sur tout le territoire communal. Le retrait de celles-ci se fera à partir du 11 janvier 2021.

    Les deux bulles à verres enterrées les plus proches du recyparc sont celles de la Chaussée d’Argenteau à Argenteau et celle de la Rue Porte de Souvré à Visé.

    Je vous rappelle qu’un grand nombre de bulles à verre sont à votre disposition partout dans l’entité.

    En voici la liste complète :

     

    Argenteau:


    • Chaussée d'Argenteau
    • Rue Loneux


    Cheratte:


    • Rue de Visé, 
    • Rue Pierre Andrien,
    • Rue des Houyeux


    Cheratte-Haut:


    • Rue Vieux Thier
    • Rue Sabaré
    • Rue Aux Communes


    Lixhe-Loën:


    Rue des Trois Fermes


    Lixhe:


    • Rue Paradis
    • Place du Tige


    Lanaye:


    • Rue du Village


    Petit-Lanaye:


    • Rue Hufkens


    Richelle:


    • Clos des Clâwtis
    • Rue de Housse (cimetière)


    Visé:


    • Allée Verte (rue Marchand)
    • Place des Déportés
    • Hall Omnisport
    • Parking Tennis 3 Rois
    • Quai Basse-Meuse
    • Parking Ile Robinson
    • Rue de la Wade
    • Rue Porte de Souvré

     

     

     

    Francis Theunissen
    Echevin des Travaux et des Plantations
     

  • Le passé se lit aussi et surtout au travers des livres

    AC2AE884-D475-4E14-AD93-BF4B65830A54.jpeg

    René François de Sluse

    Un musée , ce n’est pas qu’une série de documents présentés pour répondre à un objectif. Il y a bien sûr la collection permanente, les réserves (où généralement plus de 80% des documents du musée se retrouvent), une photothèque mais aussi un centre de documentation historique où sont conservés des livres et des revues. Côté livres, le musée de Visé en conserve près de 14200. Parmi ceux-ci, quelques dizaines datent d’avant notre indépendance (1830). Présentons-en quelques-uns parmi les plus intéressants. Le plus ancien datant de 1605 avec couverture en velin présente une des œuvres de l’écrivain latin Suétone (-né en 70 avant Jésus-Christ). Une autre œuvre de 1675 est « Gallia victrix » (la Gaule victorieuse). Une des personnalités visétoises les plus douées de son temps, René-François de Sluse mort en 1685 nous a laissé une vie de St Lambert (1679). Les données administratives pour lesquelles nous avons des livres qui font référence : des registres aux cens (1738)(1754 pour Houtain-Saint-Siméon), un registre de de Waha (1698), le recueil des édits du Pays de Liège par Louvrex (1730-1735), 8 tomes des observations de droit et de justice de De Méan (1740). L’autre donnée et ce n’est pas étonnant pour l’époque, ce sont les livres religieux : la biblia sacra (1706), l’imitation de Jésus-Christ de Thomas a Kempis, best-seller de l’époque (1710), un missale romanorum, imprimé chez Plantin à Anvers (1672) et d’autres missels.

    Etonnants sont les Almanachs qui étaient vendus par des colporteurs. Nous avons aussi des dictionnaires comme celui de Calmet « historique , critique, chronologique, géographique et littéraire de la Bible » (1722), puis au 19e s., la collection portative des chefs d’œuvres de la littérature française (1827) ou le dictionnaire universel du commerce et de la Banque (1848).

    Quant à l’art de bâtir, nous possédons un traité d’architecture rurale (1802). Dans l’esprit de l’Encyclopédie, citons l’art de vérifier les dates des faits historiques (1750) . Quant à l’art de guérir, sourions sur le titre « Recueil des pronostics dangereux sur les différentes maladies (1825)

    Une affaire mit Visé en ébullition de 1771 à 1779, l’affaire Sartorius (un membre de cette famille assassina une jeune femme enceinte de ses œuvres). L’avocat de la famille émit de fausses preuves (qu’il publia soi-disant de Londres). En cette période confuse de la dernière décennie du 18e s, nous trouvons quelques best-sellers comme le Miroir des Nobles de Hesbaye (1791), le précis historique sur la révolution liégeoise (1790) ou plus tard un recueil de poésie (1812) d’un des protagonistes de la révolution liégeoise qui fit sa formation chez les Oratoriens de Visé : Reynier

    Plusieurs manuels scolaires dont les titres sont étonnants (pour nous habitant du XXIe s.) : traité d’arithmétique (1833) ou même plus d’arithmétique décimale (1840) car ce sont les Français qui imposèrent difficilement à l’Europe le système décimal (litres, kilos, mètres). D’autres : une grammaire facile (1839), une géographie universelle (1760) ou l’iconographie grecque (1811)….

    De l’époque de notre premier roi Léopold I, nous conservons une série imposante de livres militaires : l’infanterie, l’artillerie, l’armement, les tactiques. Les deux historiens liégeois de l’époque de Becdelièvre nous ont laissé une biographie liégeoise (1836-1837) ou de Polain, une histoire de Liège (1848). Un bourgmestre de Fouron, Henri Del Vaux publia un dictionnaires géographique et statistique de la province de Liège (1834). Un an plus tard, on trouve la nomenclature des villes et villages de la province par Despa (1835) ou encore la Meuse belge (1852). Pour notre patrimoine, citons un livre sur Cheratte ( datant de 1854), une description de la Montagne St-Pierre par Bory de Saint-Vincent (1819) ,la translation du corps de St Firmin (1711) ou encore le tonlieu d’Eijsden (1675) , sans oublier l’histoire du comté de Looz (1717) . Pour terminer, il était déjà question de complotisme, dans « le danger des mystifications (1842). Ceci est un bref aperçu de nos richesses.

    (J-P Lensen)

  • Attention si vous avez fait vos courses à l'Intermarché

    Les produits concernés ont été vendus dans les magasins Intermarché entre le 16 novembre 2020 et le 3 décembre 2020. Ils portent le code EAN 3250392392154. Leurs numéros de lot et dates de péremption sont les suivants : 20BLL – 01/06/2021 et 20DNN – 01/07/2021.

     

    Il est demandé aux clients de ne pas consommer ces produits et de les ramener au point de vente dans lequel ils ont été achetés pour remboursement.

    Pour plus d’informations, les clients peuvent s’adresser à itmai_be_recall@mousquetaires.com.

    (Source : Sudpresse)

     
  • Des décisions importantes en faveur de la transition durable du territoire de l’Arrondissement de Liège

    8D991770-08BE-425D-908E-75F2254ED6AC.png

    Le Conseil d’administration de Liège Métropole, qui regroupe les 24 Bourgmestres des villes et communes de l’Arrondissement de Liège et les Président et VicePrésidente du Collège provincial, s’est réuni sous la présidence de Willy Demeyer pour sa séance de novembre.

    Après avoir réinstallé Daniel Bacquelaine comme membre de Liège Métropole, le CA a abordé de nombreux dossiers consacrés à un développement durable du territoire métropolitain dans les domaines de la mobilité, de l’alimentation locale et des circuits courts, de l’agriculture et de la préservation des paysages et espaces verts. Ces dossiers sont menés par Liège Métropole dans la droite ligne de la stratégie définie au travers du Schéma de Développement Territorial (SDALg) et du Plan Urbain de Mobilité (PUM) de l’Arrondissement de Liège.

    Le projet de plateforme digitale « Mobility in Liège Métropole » avance Ce projet est lauréat d'un appel de la Région wallonne « Digital Wallonia : Territoire intelligent ». Il s’agit de créer une plateforme digitale de gestion de la mobilité (outil d’aide au choix de mobilité pour le citoyen et outil d’aide à la décision pour les autorités locales) regroupant l'ensemble des informations et données disponibles en matière de mobilité sur notre territoire. L’objectif poursuivi, conformément aux recommandations du PUM, est de favoriser l'usage du mode de déplacement adéquat et d’inciter à la pratique intermodale (càd à inviter les citoyens, en mettant à leur disposition toute l’offre de mobilité existante au sein de l’arrondissement de Liège, à changer de modes de transport en fonction des trajets qu’ils ont à effectuer pour gagner du temps et diminuer la congestion automobile).

    Liège Métropole finance la part non subsidiée du projet, soit 162.500 EUR. Un marché public pour le développement de l’outil informatique a été lancé dernièrement par la SPI, en charge administrativement du projet pour le compte de Liège Métropole, et 5 offres ont été reçues. Elles sont en cours d’analyse. Les élus ont été heureux de constater l’intérêt porté à ce projet par les prestataires du secteur. Ce projet sera opérationnel fin 2021. 10 projets dans 15 villes et communes seront financés pour favoriser la mobilité douce et la multimodalité En matière de promotion de la mobilité douce et de l’intermodalité, il a été décidé dans le cadre de l’appel à projets supracommunaux 2020 de l’asbl Liège Europe Métropole (LEM) de demander le soutien de LEM pour 5 projets et de soutenir 5 autres sur fonds propres.

    Ainsi, il a donc été convenu d’aider à la réalisation de 10 projets, portés par 15 villes et communes, en faveur d’une mobilité plus durable au service des citoyens et ce pour un budget total de 710.000 EUR. Ces projets s’inscrivent dans la volonté de créer un maillage fin de cheminements favorisant la pratique de la marche à pied et du vélo et incitant durablement aux changements de mode de transport La liste des projets retenus est jointe en annexe. Liège Métropole s’associe avec la Ceinture Aliment Terre Liègeoise et l’ULiège pour créér un Conseil de politique alimentaire En matière d’alimentation locale et de circuits courts, Liège Métropole a accepté la proposition de la Ceinture Aliment Terre Liégeoise (CATL) d’être son partenaire, aux côtés de l’ULiège, pour le projet de création d’un Conseil de Politique Alimentaire (CPA) à l’échelle de l’Arrondissement de Liège.

    Ce projet est déposé dans le cadre de l’appel à projets wallon "Soutenir la relocalisation de l'alimentation en Wallonie". Il vise à soutenir une dizaine de dynamiques territoriales contribuant de manière durable à la relocalisation du système alimentaire wallon. Les élus sont convaincus que cet outil de gouvernance innovant permettra de contribuer à mettre en œuvre l'ambition forte de Liège Métropole en matière de politique territoriale alimentaire, qui avait été définie au sein du SDALg. Liège Métropole lance une étude « participative et de terrain » pour définir l’avenir du site du Ry Ponet, en associant tous les acteurs concernés Le Conseil d’administration a aussi abordé la question de l’avenir du site dit du « RyPonet ».

    Pour rappel, ce site de plus 400 ha est composé principalement de zones agricoles et de zones boisées. Il est traversé du nord au sud par le ruisseau du RyPonet, nom utilisé par les riverains pour qualifier l’ensemble du site. Il est situé à l’est de l’agglomération, sur quatre communes (Beyne-Heusay, Chaudfontaine, Fléron et Liège). Cette zone supracommunale est située au cœur de zones urbaines, ce qui lui confère une valeur de poumon vert à proximité de zones densément habitées. Suite à la « mise en lumière » de ce vaste espace paysager, qui a fait l’objet de mobilisations citoyennes, les Conseils communaux des quatre communes ainsi que Liège Métropole ont pris position pour reconnaître la valeur du site. Pour donner suite à ces prises de position, Liège Métropole a décidé de faire réaliser une étude qui poursuivra les objectifs suivants :

     Approfondir les connaissances des caractéristiques intrinsèques du site ;

     Proposer un schéma d’intentions qui mise sur la préservation des valeurs du site, donne une identité et précise les usages des lieux ;

     Définir un plan d’actions à mettre en œuvre à court terme (3 et 5 ans), moyen terme (10-15 ans) et à long terme (30 ans soit « horizon 2050 »).

    Cette démarche doit permettre aux communes concernées de définir une vision partagée pour ce site et d'avoir un document de référence. Cette étude partira du terrain, intègrera les réflexions déjà exprimées au sujet de l’avenir du site et associera toutes les forces vives à sa conception.

    Contact : Willy Demeyer et chacun des Bourgmestres pour les projets qui les concernent individuellement.