Circulation - Page 4

  • E25/A25 – Visé : reprise du chantier de réhabilitation de l’autoroute vers Maastricht

     

    2B6348B5-947B-4506-81C2-59A1E6A11F67.jpeg 

    Les travaux se dérouleront sur l’ensemble des voies en direction de Maastricht. La totalité du trafic sera donc basculée sur les voies vers Liège. 

    La circulation sera réduite à une seule voie dans chaque sens pendant toute la durée du chantier. La vitesse sera limitée à 70 km/h en direction de Liège et 50 km/h en direction de Maastricht.

    Les bretelles d’accès et de sortie seront maintenues dans chaque sens de circulation, excepté certains jours pour les bretelles en direction de Maastricht lors des opérations de pose du revêtement (ces dates seront communiquées ultérieurement en fonction de l’état d’avancement du chantier).

    Pour rappel, la première phase de ce chantier, qui consistait à réaliser le fraisage de la couche d’usure du revêtement, avait été effectuée en novembre dernier.

    La fin de ce chantier est prévue pour la fin juillet 2020.

  • Suite à l'effondrement de la chaussée au carrefour des rues de Maastricht, de la Croix rouge et des Acacias, voici le plan des mesures d'évitement qui ont été prises

    fullsizeoutput_16990.jpeg

    Travaux Rue de Maastricht

    Suite à un défoncement de voirie au carrefour des rues de Maastricht, des Acacias, et de la Croix rouge, une signalisation a été mise en place.

    Le carrefour sera fermé à la circulation pour une durée indéterminée.

    Pour l'accès au zoning et la rue de Maastricht (partie entre le pont et les travaux), uniquement via la sortie Visé-Nord.

    Rue de la Croix Rouge, voie sans issue via rue de Navagne.

    Quartier "Van Zuylen " voie sans issue vers la rue de Maastricht mais uniquement via le quartier de la Wade.

    Le réseau d’égouttage et le réseau de la CILE ne sont fort heureusement pas endommagés.

    Pour toutes questions à ce sujet, le Service Travaux reste à votre disposition par téléphone
    au numéro suivant 04 374 84 87 .

    Soyez donc prudent et réduisez votre vitesse à cet endroit !

    -- 
    Guy JOLLY
    Ville de Visé
    Dir-Info
    Rue des Béguines, 7
    B.4600  VISE
    mail : g.jolly@vise.be
    Tél : +32 4 374 85 56
    Gsm : +32 476 40 89 83
  • Reprise de l’activité sur certains chantiers de réhabilitation en profondeur

    842F9374-0821-4BC4-B5B0-48F1CE8A83A4_1_105_c.jpeg

     


                                                                                                                                        

    Suite à une réorganisation du travail en interne, plusieurs entreprises peuvent reprendre leurs activités en adaptant le rythme des travaux sur une partie des 17 grands chantiers de réhabilitation en cours sur les autoroutes et principales nationales de Wallonie[1].

     

    En effet, certaines opérations peuvent être réalisées sur ces chantiers d’envergure en les ajustant aux mesures sanitaires dictées par le Gouvernement Fédéral en raison de l’épidémie de Coronavirus. Ce sont les entreprises elles-mêmes qui décident de reprendre ou pas l’exécution de ces chantiers, en fonction de paramètres spécifiques : diminution d’hommes sur le terrain, mise en sécurité du personnel, disponibilité des matériaux ou de la sous-traitance éventuelle, typologie des travaux, etc.

     

    Il s’agit donc d’un retour progressif à la normale, au cas par cas.

     

    A ce stade, il est encore difficile d’évaluer les retards qui seront accusés pour chaque chantier. Tout sera évidemment mis en œuvre par les équipes afin de résorber au maximum les retards engendrés.

    La SOFICO et le SPW Infrastructures sont pour leur part en capacité d’interagir avec les entreprises et de très largement assurer le suivi de ces chantiers.

    De très nombreux contacts ont lieu dans ce sens depuis plusieurs jours et d’autres chantiers sont en passe de redémarrer.

    Enfin, à côté de ces opérations d’envergure, les traditionnels travaux d’entretien se poursuivent sur l’ensemble du réseau.

     

     

     

     

    CHANTIERS AVEC ACTIVITE PARTIELLE

     

     

    ·        E40/A3 – Mise à 4 voies de l’autoroute entre Alleur et Loncin dans les deux sens

    De la pose d’asphalte est effectuée depuis ce lundi (à un rythme ralenti vu les difficultés d’approvisionnement de certains matériaux), par la suite, du marquage sera également réalisé. Des opérations ralenties se poursuivent également au niveau de la pose des panneaux antibruit et des avaloirs.

     

    ·        E42-E19/A7 – Réhabilitation de l’autoroute entre Obourg et Jemappes

    On note une reprise progressive de l’activité sous et sur les ponts, avec des équipes réduites, depuis la semaine dernière. Le filet de protection sous la bretelle du R5 sera par exemple retiré cette semaine.

     

    ·        E42/A8 – Création d’un giratoire à la sortie n°35 Blandain/Hertain

    Poursuite du chantier sans interruption, mais avec une activité réduite.

     

    ·        R0/N5 – Aménagement d’un giratoire au carrefour de la ferme Mont-Saint-Jean

    Une faible activité persiste avec des réparations de béton sur le pont jouxtant le giratoire.

     

    ·        R9 – Création d’un nouvel accès au ring et modification de la sortie « Palais des Expositions » Charleroi

    Poursuite du chantier sans interruption grâce à une réorganisation du planning.

     

    ·        Réhabilitation du R9 de Charleroi entre la rue de l’Acier et la Porte de La Neuville

    La mise en peinture de la structure métallique reprend cette semaine.

     

    ·        N4 – Réhabilitation de la traversée de Tenneville

    Reprise d’une activité réduite dès ce mardi 21 avril (opérations de bétonnage et de pose d’avaloirs).

     

    ·        N40 – Beaumont : création d’un giratoire et aménagement de pistes cyclables

    Reprise d’activité cette semaine et, prochainement, pose de la couche de roulement.

     

    ·        N50 – Réhabilitation de la traversée de Ghlin

    Poursuite du chantier sans interruption, mais avec une activité réduite.

     

    ·        N90 – Aménagement de la voirie dans le cadre de la mise à grand gabarit du site éclusier d’Ampsin-Neuville

    Reprise très partielle ce lundi de l’activité au niveau du futur rond-point de la N90.

     

     

    CHANTIERS SANS REPRISE D’ACTIVITE A CE STADE

     

    ·        E25/A25 – Réhabilitation de l’autoroute vers Maastricht entre Cheratte et Visé

    ·           E42/A16 – Réhabilitation complète du pont de Pommeroeul

    ·        E411/A4 – Louvain-la-Neuve : aménagement d’une liaison directe entre la sortie d’autoroute n°8A et le parking P+R

    ·        E420/N5 – Réalisation de la troisième phase du contournement de Couvin (tranchée couverte à Frasnes sous la voie ferroviaire)

    ·        N4 – Réhabilitation de la voirie et sécurisation entre Arlon et Steinfort

    ·        N50 – Saint Ghislain : Démolition du pont du goulet de la Darse à Hautrage

    ·        N60- Réhabilitation du revêtement de la N60 entre Frasnes-lez-Anvaing et Dergneau

     

    Toutes les informations relatives sur les différents grands chantiers de réhabilitation en cours sont disponibles sur le site internet de la SOFICO : www.sofico.org.

    (Communiqué)

     

  • Le confinement à Visé

    fullsizeoutput_16976.jpeg

    Nous sommes ensuite passés par la rue du Colège

    DSC_6583.JPG

    où les emplacements de stationnement ne manquaient pas. Continuant notre route, nous avons ensuite emprunté la rue Haute

    DSC_6585.JPG

    où de nombreux emplacements étaient également inoccupés

    DSC_6586.JPG

    Concernant les commerces et superettes, pas de files devant les établissements visétois. Par contre, 

    DSC_6591.JPG

    DSC_6592.JPG

    un peu de patience était nécessaire pour pouvoir pénétrer dans le "Delhaize" de Haccourt. Un vigile laissait pénétrer un client lors la sortie d'un autre, afin d'éviter une trop grande promiscuité à l'intérieur de magasin.

    DSC_6587.JPG

    Tous les "guidons" des caddies étaient systématiquement désinfectés dès leur retour sous l'auvent qui les abrite.

    A Petit Lanaye, la frontière avec la Hollande est effectivement fermée à hauteur de l'ancien poste de douane :

    DSC_6594.JPG

    DSC_6595.JPG

    La signalisation semble pourtant claire, sauf pour quelques "irréductibles cyclistes", qui, faisant manifestement fi des trois barrières portant des avertissements et installées depuis la sortie du village de Lanaye

    DSC_6593.JPG

    tentaient malgré tout de passer. Certains tentaient même de passer par le ravel qui longe le canal Juliana, mais étaient interceptés par deux policiers de la zone en faction sur ce chemin.

    Comme on dit à "Liéche" : "Si n'ès nin minme tchestous ki sont c'ès mak'tés !"

    P. Neufcour

  • Lanaye : les Hollandais refoulés à la frontière

     

    4EB68E14-3CD5-4BD1-8F44-8D4894A472FE.jpeg

    La Belgique a décidé de fermer ses frontières avec les Pays-Bas en raison de sa politique sanitaire dans le cadre du Covid19. Nos voisins bataves ont pris des mesures diamétralement opposées à celles mises en place par la Belgique et la plupart de ses voisins. La politique choisie par les Pays-Bas peut se résumer en quelques mots : laisser faire le coronavirus afin de permettre le développement d’une immunité collective.

    À l’heure actuelle, avec près de 80 décès, on ne peut pas affirmer que ces mesures constituent la panacée face à la pandémie. Dans cette optique, la Belgique, qui elle a opté pour un confinement quasiment total, décrétait la fermeture de ses frontières avec les Pays-Bas : les routes secondaires autour de Kanne, de Mouland, de Fourons dans la province du Limbourg et de Lanaye et Berneau (Dalhem) en province de Liège sont désormais surveillées de très près. Idem pour le trafic sur la E42 entre Visé et les Pays-Bas. Il est analysé avec minutie avec, à la clé, des interceptions de véhicules.

     

    Chacun chez soi

    56729CD0-787E-4F91-9C53-D8C7FCD98C93.jpeg

    Politique sanitaire oblige, la consigne est simple : refouler les Hollandais qui s’aventurent sur notre territoire.

    Alain Lambert, le chef de la zone de la Basse-Meuse nous dresse un topo de la situation pour le passage entre Lanaye (Visé) et les Pays-Bas.

    "La frontière est « virtuellement » fermée car il n’y a pas d’obstacle naturel ou de barrière. Des contrôles policiers sont mis en place, principalement sur l’autoroute E42 (NDLR : à hauteur de la sortie nº 1 Fourons) par nos confrères de la police fédérale et de leur section police des autoroutes (WPR). Quant à la zone de police de la Basse-Meuse, elle a reçu le soutien du corps d’intervention de la police fédérale (CIK) afin de procéder aux contrôles sur les axes secondaires."

    La politique scientifique en place aux Pays-Bas est de laisser se propager le virus pour essayer d’obtenir une immunité collective, tout le contraire de ce que la Belgique, elle, a instauré. Les Hollandais continuent à circuler et à vivre « normalement » et donc, ils franchissent la frontière pour se rendre dans les campings, dans les résidences secondaires ou pour rouler à vélo le long de la Meuse, côté belge. En circulant ainsi chez nous, ils vont à l’encontre des mesures sanitaires prises en Belgique et ils risquent de propager le virus. »

    Dès que les policiers croisent des groupes de cyclotouristes ou des rassemblements de personnes, qu’ils soient belges ou hollandais, ils les contrôlent. « S’il s’agit de ressortissants belges, ils sont verbalisés », précise encore Alain Lambert, le chef de zone de la police de la Basse-Meuse. « Si ce sont des Hollandais, ils sont refoulés de l’autre côté de la frontière car nous ne nous sommes pas encore penchés sur un cadre légal pour les verbaliser. Une directive pourrait être prise dans ce sens si nous constations un afflux massif de Hollandais sur notre territoire lors des prochains jours mais nous n’en sommes pas encore là. » (Arnaud Bisschop)