Commerces - Page 2

  • Rappel de viande de bœuf chez Colruyt: 95 boucheries visées

    Procédure efficace.

    Procédure efficace. - ISOPIX

    « Une présence très faible d’E.Coli a été constatée le vendredi 26 avril et l’information a immédiatement été transmise à Colruyt, qui a jugé utile de retirer ces produits par mesure de précaution », souligne Viande de Liège. « Il est aussi important de rappeler que la cuisson annule tous les risques », ajoute Pascal François. Selon ce dernier, ce type de bactérie peut venir d’un acte d’abattage ou de l’animal lui-même.

    « Cela démontre que les investissements réalisés par Viande de Liège en vue d’une procédure de contrôle plus rigoureuse ont porté leurs fruits », estime le porte-parole. L’entreprise (ex-Derwa) avait risqué l’an dernier de perdre son agrément d’exploitation à cause de problèmes de gestion. Depuis, de l’argent avait été réinjecté, notamment dans le renforcement des procédures de contrôle. Du côté de l’abattoir de Liège, d’où provenait la viande concernée, on étudie l’origine du problème, selon son directeur, Tony Jolet. « Nous n’avons pas encore reçu la composition du lot en question, mais une analyse complémentaire sera réalisée et une formation également dispensée au personnel », l’origine de la bactérie pouvant être l’abattoir.

    Plusieurs causes possibles

    « Il y a plusieurs causes possibles : hygiène du personnel, erreur de manipulation », poursuit Tony Jolet. L’abattoir de Liège avertira aussi ses fournisseurs. « Le système de contrôle a effectivement très bien fonctionné et Colruyt a été averti très rapidement », confirme l’Afsca. Des inspecteurs de l’Afsca étaient présents lundi matin à l’abattoir de Liège. Plusieurs lots de produits à base de viande hachée et de viande de bœuf fraîche ont été rappelés samedi dans 95 boucheries de Colruyt en Belgique.

  • Trafic rappelle un nouveau lot d’assiettes en mélamine «Reine des neiges»: des substances toxiques peuvent migrer dans les aliments

     

    Trafic rappelle un nouveau lot d’assiettes en mélamine «Reine des neiges»: des substances toxiques peuvent migrer dans les aliments
    La Reine des Neiges - Disney

    Lors de l’utilisation de cet article, des substances toxiques peuvent migrer dans les aliments, ce qui à long terme peut présenter un risque pour la santé du consommateur. Il a donc été décidé de retirer du marché ce produit vendu dans les magasins Trafic et de le rappeler auprès des consommateurs.

    Les assiettes en mélamine ’Reine des neiges’ portent la marque Trudeau et le code EAN 5412280104760. Elles sont vendues depuis août 2016, portent le numéro de lot #1015 mais aussi -et c’est nouveau- le #0417. Leur référence est MFAPL.

    Les assiettes « Princesses » sont vendues, elles, depuis décembre 2017, portent le numéro de lot #916 et la référence MPAPL. L’entreprise Cardiff ne signale pas de soucis additionnels les concernant.

    Les consommateurs peuvent rendre les assiettes dans le point de vente où ils les ont acquises, sans reçu. Ils seront remboursés.

    Pour plus d’informations, le service client est disponible via l’adresse e-mail info.client@trafic.com ou au numéro 071/68.12.71.

     
     
     
  • Karine et Michel veulent créer une savonnerie artisanale

    fullsizeoutput_cbd.jpeg

     

    C'était au départ pour leur consommation personnelle, pour réduire leurs déchets et faire du bien à l'environnement. Mais le succès de leurs produits auprès de leurs proches a été tel que les deux Visétois ont décidé de créer une savonnerie artisanale.  
    Utilisez un shampoing solide permet d'éviter la fabrication de deux bouteilles de shampoing en plastique. Se laver avec un savon solide coûterait trois fois moins cher que de le faire avec un gel douche et éviterait, là aussi, de nombreuses bouteilles en plastique. Et dans les deux cas, on ne vous parle pas des substances contenues dans les versions liquides, bien plus nombreuses et potentiellement dangereuses pour la santé et l'environnement que dans les savons saponifiés à froid...
     
    Lire l'article complet d'Aurélie Drion dans La Meuse Basse-Meuse du jour
     
  • Visé Devant-le-Pont : l'Aldi de l'Allée Verte complètement rénové

     ALDI_Visé.JPG
    Depuis samedi dernier, l'intérieur du magasin Aldi de Visé a complètement changé d'aspect. Nouvelle présentation de marchandises, nouveaux rayons, assortiment plus vaste, ambiance plus lumineuse sont au menu.

    02_boulangerie_1.jpg Un vaste rayon boulangerie et viennoiseries accueille les clients, rayon fruits et légumes agrandi, un grand restyling pour cet établissement. Certes, les habitués devront "prendre leur marques", la disposition des marchandises est modifiée et il faudra quelque peu chercher les produits désirés.

     08_recettedelasemaine.jpg
     
    Parmi les nouveautés, on peut relever la "recette de la semaine". En effet, chaque semaine, la chaine allemande propose une recette de repas. Un rayon spécifique est installé, contenant tous les ingrédients de cette recette. Plus besoin donc de se rendre au rayon frais, puis chercher les épices... Tout est regroupé.
     
    Le fait le plus marquant, semble-t-il, est l'intensité de la lumière : rien que des leds, donc économie d'électricité et puissance accrue. La sensation de luminosité est flagrante.

    03_Marchefrais_2.jpg

     
    Aldi annonce le restyling de ses 450 magasins belges au cours des années 2018/2019.
     
    Petit reproche cependant concernant les tailles des vêtements proposés : rien que des petites tailles, pas plus grand que le XL pour les hommes...

    Équipe_Visé.jpeg

    Le "matériel" a été rénové, mais qu'en est-il des conditions de travail des employés de la chaine? Les conditions de travail ont-elles, elles aussi, été revues à la hausse?  Pas un mot à ce sujet dans les communiqués de presse... (P. Neufcour - photos Aldi)
     
  • Aldi rappelle les saucisses de poulet de la marque Tupelo Farm pour cause de salmonelle

     

    Edition numérique des abonnés

    Les clients ayant acheté ce produit sont invités à le ramener en magasin où ils seront remboursés, précise la chaîne de magasins dans un communiqué mercredi soir.

    Les symptômes possibles liés à une infection causée par la salmonelle sont de la fièvre, des crampes abdominales et de la diarrhée et cela dans un délai de 6 à 72 heures après la consommation de l’aliment contaminé. Le risque d’infection est plus élevé chez les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes immuno-déprimées, souligne la chaîne.

    Les personnes qui ont consommé ces produits et qui présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.