Conférence de presse - Page 5

  • Déconfinement : les étapes prévues

    DECONFINEMENT - LES PHASES PREVUES

    "Le déconfinement est une opération jamais réalisées dans l'histoire de notre pays. Notre pays n'a jamais dû se déconfiner. Le déconfinement dépend largement de l'évolution de la situation sanitaire. Notre travail se base sur des hypothèses, des prévisions, et personne ne peut prévoir avec certitude de quoi sera fait demain. Le virus a encore beaucoup de secrets à nous livrer, même si la recherche d'un vaccin continue de mobiliser toute la communauté scientifique", a d'abord déclaré Sophie Wilmès. "Rien n'est gravé dans le marbre, et certainement pas les échéances".

    "Le Conseil national de sécurité a arrêté une stratégie de déconfinement en plusieurs phases avec une première phase en deux parties", a précisé la Première ministre. Elle a précisé que les règles de confinement qui n'étaient pas abordées durant une communication officielle restaient d'application sans aucun changement. "Le plan sera graduel, progressif. Chaque passage d'une phase à l'autre se fera via un monitoring. Nous pourrons ainsi déterminer si la répartition du virus permet le passage à une phase suivante", a précise Sophie Wilmès.

     

    LES MESURES QUI RESTENT EN VIGUEUR
    -la limitation autant que possible des contacts, réduire au maximum le nombre de personnes différentes que vous côtoyez

    -le respect des distances de sécurité lors des rencontres avec d'autres personnes poursuivre les bons réflexes (se laver les mains, éternuer dans son coude, mouchoirs jetables...)

    -contacter son médecin lorsqu'on présente des symptômes sans attendre

    LES MESURES DES PHASES 1 ET 2

    Ecoles: reprise progressive dès le 18 mai, masques obligatoires à partir de 12 ans 

    D'après les premières informations recueillies, les écoles reprendront de façon progressive le 18 mai. "Avec énormément de conditions de prudence, avec la distanciation, avec des petits groupes, avec des superficies bien déterminées. Avec évidemment pas toutes les classes, maximum 3 classes par niveau. On veut être très prudents", a précisé Pierre-Yves Jeholet, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Pour les écoles maternelles, les cours resteront suspendus. "Pour les écoles primaires et secondaires, maximum trois années dans le primaire et le secondaire et une reprise à temps partiel en fixant un nombre de jours à déterminer", a précise Pierre-Yves Jeholet.

    Les classes seront divisées en petits groupes. Une priorité sera donnée aux années diplomantes (sixième secondaire et sixième primaire) ainsi qu'à certains types d'élèves.

    Les déplacements effectués dans le cadre scolaire et académique sont considérés comme essentiels, que ce soit pour amener les enfants, déposer des cours, etc.

    Les enfants et le personnel présentant des symptômes ou faisant partie de groupes à risque devront rester chez eux.

    Concernant les masques bucaux, les élèves de plus de 12 ans et les membres du personnel devront porter un masque ou une autre protection nez et bouche. Le personnel d'entretien et de santé devra porter des gants. Les classes seront composées de maximum 10 élèves. Les places en classes seront fixes.

    Port du masque obligatoire dans les transports en commun

    Dès le 4 mai, il a été décidé de rendre obligatoire le port de protections couvrant le nez et la bouche dans les transports en commun à partir de l'âge de 12 ans. Vous pouvez utiliser des masques ou toute autre protection (foulard, écharpe, etc.) permettant de couvrir à la fois le nez et la bouche. "Chaque citoyen recevra gratuitement une protection en tissu normé couvrant à la fois la bouche et le nez. Nous souhaitons aussi distribuer deux filtres par personne pour que les citoyens puissent les intégrer dans les masques", a indiqué Sophie Wilmès. La Première ministre a rappelé qu'il était important de se laver les mains avant et après avoir utilisé son masque. "Il ne faut plus y toucher une fois que vous les avez placés", a-t-elle précisé.

    Le télétravail reste le norme dans les entreprises sans contact avec le public

    Pour les industries et services entre professionnels et entreprises, le télétravail reste la norme dans la mesure du possible. Le Groupe des 10 a validé un code de bonnes conduites. On pourra pallieer l'absence de distance de sécurité par le port du masque mais pas seulement Les magasins de tissus et merceries pourront rouvrir leurs portes L'activité physique permise avec deux personnes

    Dès le 4 mai, l'activité physique permise avec deux personnes qui ne font pas partie de votre foyer.

    On pourra pratiquer d'autres activités sportives en respectant les distances de sécurité: athlétisme, pêche, kayak, athlétisme, etc. L'accès aux douches communes et cafétérias sera permis.

    Réouverture des commerces dès le 11 mai

    Dès le 11 mai, tous les commerces peuvent rouvrir sans discrimination. Des conditions strictes devront être respectées: organisation du travail accueil des clients, limitation à l'accès pour éviter la surcharge.

    Pas de visites à la maison au moins avant le 18 mai
    Pour le 18 mai, les autorités décideront si les citoyens peuvent inviter d'autres personnes à leur domicile. D'ici là, toute visite reste donc interdite.

    Pas de réouverture pour les coiffeurs

    Les coiffeurs ne pourront pas rouvrir pour l'instant. Une réouverture sera seulement envisagée à partir du 18 mai (la décision sera prise à ce moment-là).

    Horeca: toujours pas de réouverture
    Pas de réouverture prévue pour l'instant concernant le secteur de l'Horeca avant le 18 mai.

    Réouverture des musées dès le 18 mai Les musées pourront rouvrir leurs portes à partir du 18 mai sous conditions.

    Mariages et enterrements

    A partir du 18 mai, davantage de personnes pourront assister aux mariages et aux enterrements. Excursions à plusieurs kilomètres dès le 18 mai A partir du 18 mai, l'organisation d'excursions à la Côte, dans les Ardennes ou dans sa résidence secondaire devrait être possible.

    L'offre des transports en commun renforcée

    La Première ministre a annoncé que l'offre de transports en commun sera renforcée dans toutes les régions et communautés.

    La pêche autorisée à partir du 4 mai

    Bonne nouvelle pour les pêcheurs nombreux à nous interroger via le bouton orange Alertez-nous ces derniers jours, la pêche sera à nouveau autorisée en Belgique à partir du 4 mai selon nos informations.

    LES MESURES DE LA PHASE 3 (à partir du 8 juin)
    Plusieurs points seront examinés: la réouverture potentielle et progressive dans les restaurants, puis dans un timing plus lointain dans les cafés et bars. Des décisions seront prises pour les activités de l'été: voyages à l'étranger, camps de mouvements de jeunesse, etc. Les festivals sont interdits jusqu'au 31 août. Les événements de plus faible ampleur pourraient peut-être être autorisés.

     
     
    Source : Chancellerie du Premier Ministre
  • Coronavirus en Belgique : des chiffres encourageants

    Jeudi, 190 morts dues au Covid-19 ont été recensées: 36 en Flandre, 108 en Wallonie et 46 à Bruxelles. Depuis le début de l’épidémie en Belgique, 6.679 décès ont été rapportés. 48% (3.220) concernent la Flandre, 36% la Wallonie (2.399) et 1.060 Bruxelles (16%). Parmi les nouveaux décès, 91 (48%) ont été dénombrés dans les hôpitaux et 97 (58%) dans les maisons de repos où on comptabilise aussi les décès dits «suspects» (62% des cas du jour). Il est important de souligner que les décès en maison de repos en Flandre n’ont pas été comptabilisés à cause d’un problème technique. Ils seront rapportés demain...

    Depuis le début de l’épidémie, 46% des décès pour Covid-19 (3.076) ont eu lieu dans un hôpital, 53% (3.516) dans une maison de repos.

    189.067 tests effectués

    1.496 nouveaux cas (dont 633 en maison de repos) de personnes atteintes par cette maladie ont été confirmés au cours des 24 dernières heures: 602 (40%) en Flandre, 646 (43%) en Wallonie, 106 (7%) à Bruxelles et 142 cas (9%) de personnes dont on ne connaissait pas la résidence.

    Depuis le 15 mars, 44.293 cas ont été confirmés Covid-19 et 189.067 tests ont été effectués. 24.721 cas concernent la Flandre (56%), 14.318 cas la Wallonie (32%) et 4.451 cas Bruxelles (10%). Les données sur le lieu de résidence n’étaient pas disponibles pour 803 cas (2%). 189.067 tests ont été effectués, dont plus de 43.000 dans les maisons de repos.

    Le 23 avril, 4.355 lits d’hôpital étaient occupés par des patients confirmés Covid-19, soit une baisse de 172 unités par rapport à la veille. 970 (-23) sont en soins intensifs. 681 (-23) patients requièrent une assistance respiratoire et 44 une ECMO (+2). Au cours des 24 dernières heures, 210 patients atteints par le Covid-19 ont été hospitalisés et 322 personnes ont pu quitter l’hôpital. Entre le 15 mars et le 23 avril, 14.218 patients avec Covid-19 sont entrés à l’hôpital, 10.122 personnes l’ont quitté.

    Sur les 44.293 cas confirmés au 23 avril à 16 h, la tranche d’âge la plus touchée est celle des 80-89 ans avec 8.841 cas, dont 5.729 femmes. Elle devance celle des 50-59 ans (6.619 cas dont 3.884 femmes). Suivent les 40-49 ans (5.624 cas, dont 3.749 femmes), les 70-79 ans (5.211 cas, dont 2.706 hommes), les 60-69 ans (4.518 cas, dont 2.563 hommes), les plus de 90 ans (4.505 cas, dont 3.404 femmes), les 30-39 ans (4.447 cas, dont 3.201 femmes), les 20-29 ans (3.655 cas, dont 2.726 femmes), les 10-19 ans (374 cas, dont 221 jeunes filles) et les 0-9 ans (220 cas, dont 117 garçons).

    On compte 27.477 femmes touchées (62% du total) pour 16.537 hommes (38%). 13.884 femmes et 7.055 hommes ont moins de 60 ans. 13.593 femmes et 9.482 hommes ont plus de 60 ans. Pourtant, on compte beaucoup plus d’hospitalisés parmi les hommes (55%).

    Anvers est la province la plus touchée avec 5.449 personnes positives au Covid-19. Elle devance Liège (5.390), la Flandre-Orientale (5.187), le Hainaut (5.022), le Limbourg (5.014), la Flandre-Occidentale (4.836), Bruxelles (4.451), le Brabant flamand (4.235), Namur (1.636), le Luxembourg (1.183) et le Brabant wallon (1.087). (Source Sudinfo)

    Le point presse est disponible sur https://news.belgium.be/fr/corona

  • Coronavirus : le docteur Emmanuel André fait un pas de côté

    F55500ED-73D8-4775-9E5A-B8480CA189B9.jpeg

    Emmanuel André, qui fait aussi partie du groupe d’experts pour la sortie de crise (GEES), a annoncé sur Twitter qu’il prenait quelques jours de congé, lui qui est sur le front depuis le début de l’épidémie en Belgique.

    « Nous sommes passés dans une autre phase de l’épidémie, une phase qui prendra du temps. C’est le moment pour moi de prendre quelques jours avec mes enfants que je n’ai pas beaucoup vus ces derniers mois, et de repenser la façon dont je pourrai continuer à contribuer à l’avenir », a-t-il écrit.

    Lors de la conférence de presse du Centre de crise ce vendredi, Benoît Ramacker a annoncé qu’Emmanuel André faisait un pas de côté pour des raisons personnelles et professionnelles et qu’il se retirait « quelque peu de cette fonction de porte-parole interfédéral ». « Il va bien entendu continuer à travailler pour le bien commun. Il a souhaité se concentrer à l’avenir sur son rôle de médecin et de chercheur dans les différents groupes de travail qui sont occupés encore à travailler pour les prochaines étapes qui nous attendent pour gérer cette pandémie ».

    Nous sommes passés dans une autre phase de l’épidémie, une phase qui prendra du temps. C’est le moment pour moi de prendre quelques jours avec mes enfants que je n’ai pas beaucoup vus ces derniers mois, et de repenser la façon dont je pourrai continuer à contribuer à l’avenir. (Communiqué)

  • Covid-19 : Le point presse quotidien

    fullsizeoutput_1698b.jpeg

    La situation à la date du 22 avril est la suivante : lors des dernières 24 heures

    - 211 personnes ont été hospitalisées

    - 367 patients sont sortis de l'hôpital

    - 4.527 (-238) personnes séjournent toujours en milieu hospitalier à cause du coronavirus

    - 993 (-2) malades sont en soins intensifs tandis que

    - 703 (-30) nécessitent encore une assistance respiratoire

    - 230 décès ont été rapportés, dont 93 en Wallonie.

    Parmi ces décès, 93 ont eu lieu en milieu hospitalier et 134 en MR/MRS (dont 1/3 concerne des cas confirmés)

    Le Covid-19 a donc provoqué la mort de 6.490 personnes.

    Hier, 8.266 tests ont été pratiqués parmi lesquels 908 se sont révélés positifs (342 en Wallonie). Nous arrivons donc à un total de 42.792 cas confirmés sur un total d'environ 180.000 tests pratiqués.

    Chez nous, l'évolution des décès est donné par les communes. En prenant la moyenne de décès des cinq dernières années, sur la même période, on constate une sur-mortalité de 80%, tous âges confondus.

    La totalité du point presse, accompagné des graphiques et questions/réponses est disponible sur

  • Coronavirus : le pic de mortalités dépassé ?

    0B3C4135-77FF-4BAC-A858-E436C439AC70.jpeg

    Emmanuel André est, bien malgré lui, devenu le visage francophone de la lutte contre le virus en Belgique. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’était pas présent ce mercredi.

    Benoit Ramacker a en effet expliqué qu’Emmanuel André participait à de nombreux groupes de travail et d’experts afin de conseiller de manière utile les autorités en vue du Conseil national de sécurité qui a lieu vendredi et qui apportera plus d’informations sur la manière dont notre pays entamera son déconfinement.

    C’est donc Steven Van Gucht, le porte-parole néerlandophone, qui a annoncé les tristes chiffres du jour aux internautes francophones.

    Ces dernières 24 heures :

    - 263 personnes ont été hospitalisées

    - 432 sont sortis ce qui donne un total de 

    - 4.765 (-231) personnes encore en milieu hospitalier dont

    - 1.020 (-59) séjournent en soins intensifs et

    - 733 (-44) nécessitent une assistance respiratoire

    Hier, 266 décès ont été comptabilisés dont 109 ont eu lieu en maison de repos. Certains de ces décès se sont produits il y a plusieurs jours et n'avait pas encore été comptabilisés. Il n'y a donc pas eu 109 décès HIER en M.R.

    - 6.262 personnes ont perdu la vie lors de cette épidémie. N'oublions pas que derrière chaque cas, se trouve une famille, des amis, des voisins,  des collègues qui sont eux aussi marqué par ces épreuves.

    -Hier, 4.290 tests ont été effectués, 933 nouveaux cas ont ainsi été confirmés dont 372 par le canal spécifique de détection "M.R." et 561par les canaux classiques. 

    - 171.400 tests ont ainsi été effectués depuis le début de la pandémie et

    - 41.889 se sont révélés positifs.

    Le point presse complet est disponible à l'adresse https://news.belgium.be/fr/corona