Disparition - Page 3

  • Avez-vous vu Maïly Paquo, disparue de Herve depuis le 10 Janvier ?

    Depuis le 10 janvier 2020, Maïly Paquo, une jeune fille âgée de 18 ans et domiciliée à Herve ne s’est plus manifestée.

    Maïly mesure 1m55 et est de corpulence normale. Elle a les cheveux bruns mi-longs souvent attachés. Elle a les yeux bleus et porte des lunettes.

    Au moment de sa disparition, elle portait un legging noir, une robe grise avec un col blanc, une veste claire, une écharpe noire avec des pompons et des chaussures noires bordées de fourrure.

    Si vous pensez l’avoir vue ou avoir des informations sur sa disparition, contactez la police fédérale au 0800/30.300 ou le poste de police le plus proche.

    MAÏLY a été retrouvée SAINE ET SAUVE (publié le 22/1 à 16.10h)

  • Disparition inquiétante à Bassenge: avez-vous vu Sabine Marechal?

    fullsizeoutput_6e.jpeg

     

    Ce lundi, Sabine Marechal (59 ans) a disparu de son domicile de Bassenge. Elle était à bord de son véhicule, une Citroën C5 Aircross bleue foncée, immatriculée 1-KRZ-189.

    B9722085954Z.1_20191230214435_000+GM7F74CSA.1-0.jpg

    Madame Marechal est de corpulence normale, mesure environ 1m75 et a les cheveux courts, gris naturel. Elle était vêtue d’un jeans bleu classique, d’un polo avec des lignes de plusieurs couleurs et d’une veste style anorak de ski de couleur bleue.

    Si vous avez des renseignements concernant la personne ou le véhicule, prière de contacter la centrale de la police de la Basse Meuse au 04/374.88.00 et ce, 24/24H !

    Cette disparition est jugée inquiétante, note encore la police sur sa page Facebook.

  • Disparition inquiétante

    Cette jeune fille de 13 ans a disparu ce 10/10/2019 à Liège. De corpulence mince, elle a les yeux marrons et les cheveux châtains. Elle porte un pantalon en jeans, un pull gris et un perfecto noir.

    Témoignages uniquement par téléphone: de Child Focus 116.000 ou de la Police 0800/30.300

    https://www.childfocus.be/fr/missing-child-details?id=258

     

  • Disparition inquiétante à Herstal

    Avis de disparition à Herstal: avez-vous vu Michel Aubry ?

    B9720022650Z.1_20190621163655_000+G9JDTAU3T.1-0.jpg

     

    Monsieur Aubry mesure 1m75 et est de corpulence mince. Il a les yeux gris-vert et est chauve. Il porte des lunettes et se déplace difficilement.

    Habituellement, il porte une veste mi-longue en cuir noir à multi-poches.

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, vous pouvez prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800/30.300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.

    B9720022650Z.1_20190621163755_000+G9JDTAVQ8.1-0.jpg

     

  • Visé : Âgé de 34 ans et diagnostiqué comme schizophrène,  il était porté disparu depuis le 18 juin 2018 

     
    Pour les proches de Patrick Rinder, ce Visétois de 34 ans disparu depuis juin 2018, c’est la délivrance ! L’homme, schizophrène depuis de nombreuses années, a été retrouvé en Espagne. En bonne santé, il a pu regagner la Belgique.  
    En Basse-Meuse, Patrick Rinder est bien connu de la population. Croatia Wandre, Hermée, Vivegnis, l’homme a écumé les clubs de football de la région avec un succès non-négligeable. Attaquant, il a fait les beaux jours de plusieurs matricules en première et deuxième provinciales, envoyant avec panache de nombreux ballons dans les filets adverses.
    Côté face, Patrick souffrait également d’une vilaine maladie. Diagnostiqué comme schizophrène il y a de nombreuses années, il vivait avec son papa. Et en juin 2018, c’est avec le véhicule de ce dernier qu’il a pris la route vers l’Espagne. Sans dire un mot à personne. Depuis le 18 juin de l’année dernière, il n’avait donc plus donné signe de vie à ses proches. Des proches qui étaient, on peut le comprendre, morts d’inquiétude.
    Le véhicule avec lequel le trentenaire visétois avait taillé la route, avait finalement été retrouvé à la frontière espagnole, près de Barcelone. Mal stationné, il avait été saisi par la police. Mais toujours aucune trace de Patrick… L’homme n’était ni en prison, ni dans un hôpital.
    Il ne répondait plus au téléphone et il n’y avait plus de mouvement sur sa carte bancaire.
    La famille voulait que le trentenaire soit retrouvé avant un drame, lui qui était parti sans son traitement. La police de la Basse-Meuse, en charge de l’enquête, cherchait véritablement une aiguille dans une botte de foin.
    En janvier dernier, la police fédérale avait d’ailleurs relayé l’information en diffusant un appel à témoins dans les médias. « Il est demandé à Patrick de se manifester afin de rassurer ses proches », disait le communiqué.
    L’homme a-t-il entendu les supplications de sa famille ? Récemment, les réseaux sociaux se sont emparés d’une bonne nouvelle : Patrick a été retrouvé en Espagne. Il est en bonne santé !
    En réalité, son retour parmi les siens date d’il y a plusieurs semaines. C’est le 24 avril dernier qu’on a retrouvé sa trace !
    En mai, la police fédérale retirait d’ailleurs l’information de son site internet, et indiquait qu’il avait été retrouvé en bonne santé.
    Mais l’information s’est répandue comme une traînée de poudre sur Facebook, seulement il y a quelques jours. De nombreux amis ont partagé la bonne nouvelle, saluant le retour de Patrick, et espérant bientôt le revoir en Basse-Meuse.
    La famille du trentenaire est évidemment ravie du dénouement.
    Patrick Rinder a pu regagner la Belgique, où il est désormais entouré par ses proches.