Divers - Page 4

  • Automobiles : les constructeurs allemands au coeur du scandale

    drapeau-allemagne.jpg

    Le docteur MENGELE de retour ?

    Volkswagen, BMW, Daimler et l’équipementier Bosch affrontent deux affaires distinctes mais révélées quasi simultanément, impliquant toutes deux un organisme de recherche qu’ils finançaient, l’EUGT, fermé depuis un an. Le premier scandale, dévoilé par le « New York Times », porte sur des tests menés aux États-Unis sur dix singes, en 2014, enfermés face à des dessins animés pendant qu’on leur faisait respirer la fumée émise par une Beetle, successeur de la Coccinelle, modèle phare de Volkswagen. Et alors que VW avait réagi dès samedi, prenant « ses distances avec toute forme de maltraitance d’animaux », les journaux Stuttgarter Zeitung et Süddeutsche Zeitung évoquaient lundi d’autres tests, cette fois en Allemagne et sur des êtres humains. Un institut hospitalier d’Aix-la-Chapelle, mandaté par l’EUGT, a fait inhaler en 2013 et 2014 du dioxyde d’azote (NO2) à 25 personnes en bonne santé, à des concentrations variées, détaillent les deux journaux. Le but était de mesurer l’effet de l’exposition au NO2 sur le lieu de travail.

    Aucun effet ?

    L’étude n’a conclu à aucun « effet significatif » de ce gaz, émis notamment par les moteurs diesel, bien que l’OMS l’associe à une multitude de troubles cardiovasculaires et respiratoires. Daimler s’est « distancié expressément de l’étude et de l’EUGT », selon un porte-parole interrogé par l’AFP, tandis que BMW et Bosch ont démenti y avoir participé. Volkswagen a assuré qu’un « conseil scientifique indépendant » fixait les thèmes de recherche « très variés » de cet organisme, fondé en 2007 par les groupes allemands. Mais aucune de ces déclarations n’a suffi à éteindre la polémique.

  • Le film "Enfants du hasard" récompensés au FIPA de Biarritz

     enfants-du-hasard.20170314115222.jpgLe film "Enfants du hasard", des Belges Thierry Michel et Pascal Colson, a été récompensé samedi au festival FIPA, le Festival International de Programmes Audiovisuels qui a lieu annuellement à Biarritz, en France. Lors de la cérémonie de clôture, ce documentaire est reparti avec le Prix du Jury des jeunes Européens, un prix décerné par 13 jeunes issus de différents pays.

    Selon un communiqué des Films de la Passerelle, société liégeoise qui a produit le film, celui-ci a été récompensé pour son aspect "émouvant, touchant et bienveillant". Les réalisateurs ont suivi les enfants d'une classe de 6e primaire de l'école communale de Cheratte, en province de Liège. Le titre du film fait référence à l'ancien charbonnage du Hasard, où ont travaillé les grands-parents de nombre d'élèves de cette classe, issus de l'immigration. Les deux réalisateurs ont accompagné la classe pendant une année scolaire, après avoir expliqué le projet aux parents et avec le soutien de l'institutrice, Brigitte. Pour le "carolo" Thierry Michel, travailler avec des enfants, ainsi que s'intéresser à l'héritage des mines de la Wallonie industrielle, n'étaient pas une nouveauté, après des films comme "Gosses de Rio" ou encore "Pays Noir, Pays Rouge", consacré à sa région d'origine. Le réalisateur a récemment été récompensé pour l'ensemble de sa carrière au Festival international du film documentaire "Watch Docs" de Varsovie. Il était présent samedi soir à Biarritz pour venir récupérer, sur scène, le prix qui lui a été attribué par le jury de "jeunes Européens".

     Le FIPA, qui connaissait sa 31e édition cette année, vise à offrir au grand public et aux professionnels du secteur un "véritable panorama mondial de la création audiovisuelle", allant de la création digitale aux films documentaires ou de fiction, en passant par les séries. (Belga)

  • Alerte Interpol


                                                                                        © photo news.

    Interpol a lancé une alerte après la disparition à Zedelgem (Flandre occidentale) d'un camion transportant 33.500 litres de produits chimiques, rapportent plusieurs médias internationaux. Il aurait été demandé à tous les services de police d'être particulièrement vigilant afin de retrouver le poids-lourd.

    Des médias britanniques, espagnols et italiens rapportent qu'une opération de grande envergure est en cours pour retrouver le camion volé, qui transportait près de 33.500 litres de produits chimiques.

    Le conteneur était rempli de produits chimiques, mais ceux-ci ne peuvent pas être utilisés pour la confection d'explosifs, a précisé la section brugeoise du parquet de Flandre Occidentale qui communiquera davantage dans le courant de l'après-midi.

    Interpol a prévenu tous les services de police du continent afin de retrouver la marchandise dérobée. Des instructions visant à renforcer les contrôles frontaliers auraient également été données.

    Le véhicule est immatriculé 1-QEB-708 mais il est fort probable que ses plaques ont été changées afin de faciliter le passage à la frontière. On ne connait pour l'instant ni les circonstances du vol ni la direction prise par le véhicule.

     
    (Source : 7sur7)
  • Les voeux du Blog Sudpresse de Visé.

    giphy.gif

    Cette année se termine très mal, je viens d'apprendre qu'un copain de longue date nous a quitté cette nuit.

    Alors, je commencerai par m'adresser à sa famille et à ses proches, pour vous, je ne crois pas que 2018 puisse être pire que 2017...

    A tous, ma famille en tête, mes copains et copines, amis et amies, lecteurs et lectrices, de Visé, de Belgique, de France, d'Italie, d'Espagne, de Maurice, du Maghreb, du Venezuela, de Chine,  à tous les photographes et correspondants de presse du monde entier, je souhaite une année meilleure que la précédente. A tous ces gens privés de leur liberté à cause de leurs opinions, de leur boulot, à tous ceux qui souffrent dans leur chair, ceux qui ont perdu un être cher, à tous ceux-là (et pardon à ceux que j'oublie) je vous souhaite une bonne année. La prospérité, je m'en f..., Mais la santé, la joie, le bonheur et LA PAIX doivent être nos principales espérances.

    Bonne année à tous!

    Pierre

     

  • Institut Saint-Hadelin - MRS Les Trois Rois, l'habitude deviendra-t-elle une tradition ?

    DSC_7856.JPG

    Ce lundi, et ce n'est pas une première, les élèves de 4 ème année primaire de l'institut Saint-Hadelin sont venus égayer l'après midi (souvent morose pour certains) des résidents de la maison de repos et de soins "Les Trois Rois", allée des Alouettes à Visé.

    DSC_7850.JPG

    Mesdames Biemar, Detaille et Morin ont accompagné 46 jeunes élèves qui sont venus interpréter six chansons à l'attention de nos aînés. 

    - Une drôle de vie (Tout ce qui brille)

    - A la vie, à l'amour (Patrick Fiori)

    - Ton combat (Arcadian)

    - En visant la lune (Delta)

    - Je m'en vais ( Phil Collins)

    - Je sens le feeling (Les Trolls)

    DSC_7857.JPG

    Ces titres étaient ceux des chansons présentées l'avant veille aux parents lors de la fête de fin d'année. Les sourires et les applaudissements des seniors ont été, je pense, une belle récompense pour les enfants et leurs enseignantes. A l'issue de leur prestation, les jeunes se sont vus offrir une crêpe et une boisson, tandis que les pensionnaires pouvaient tranquillement déguster leur collation et leur tasse de café.

    DSC_7866.JPG

    Le mot de la fin? Tous les spectateurs étaient enchantés de la distraction qui leur avait été proposée et nombreux étaient ceux qui regrettaient "que ce soit si vite fini"! D'autres étaient un peu déçus qu'en cette période de fêtes aucun chant de Noël ne figure au programme. Ce sera pour l'année prochaine! Vous verrez, l'habitude deviendra vite une tradition...

    Un marge droite, un album de quelques photos de cette après-midi récréative.

    (P. Neufcour)