Economie - Page 4

  • Exclusif ! Harley-Davidson et Bodart & Gonay vers un partenariat ?

    16-hd-heritage-softail-classic-medium.png

                                                     Harley-Davidson Heritage

    Harley Davidson condamné à une lourde amende

    Comme l'annonce nos confrères de La Libre, la justice américaine ne badine pas avec les normes anti-pollution. La mythique firme Harley Davidson vient en effet d'en faire les frais en se voyant condamnée à une amende de 12 millions de dollars pour avoir mis sur le marché des accessoires et kits qui augmentent les performances des gros V twins mais au détriment du respect des normes de pollution. Les moteurs ainsi "up-gradés" ne sont plus conformes aux normes d'émission.

    Selon le ministère américain, H & D aurait commercialisé plus de 300.000 "super-tuners" et aurait également mis sur le marché près de 12.000 motos (entre 2006 et 2008) ne correspondant pas aux normes

    En plus de l'amende, la société américaine devra consacrer 3 millions de dollars au remplacement de vieux poêles à bois qui équipent encore des collectivités aux USA. Remplacement par des dispositifs moins polluants, dans le cadre du programme visant à réduire les émissions polluantes, quelle que soit leur source a indiqué le ministère (DoJ).

    John Cruden, responsable de division pour la protection des ressources naturelles au DjO a affirmé qu' "En raison de la prééminence de Harley Davidson dans le secteur, c'est une étape très importante pour arrêter la mise en vente de systèmes illégaux qui polluent nos routes et l'air que nos citoyens respirent".

    5127a442f1dd4.jpg

    Une opportunité de développement pour Bodart et Gonay

    Selon une source (pas souvent) très bien informée, les responsables du service Recherche et Développement de Milwaukee auraient pris contact ces derniers jours avec les repreneurs de la société Bodart et Gonay de Harzé, afin de leur proposer un partenariat. La société liégeoise se verrait obtenir un accès beaucoup plus aisé aux marchés américains pour l'exportation de ses poêles à pellets, et se serait même vue proposer de participer, avec H & D, à la mise au point d'un prototype de V Twin zéro émission. Spécialiste dans la combustion des pellets, Bodart et Gonay devrait se charger d'étudier la possibilité de fabriquer un moteur "à bois", c'est à dire qui utiliserait de la poussière de pellets comme carburant, au lieu de l'essence brûlée actuellement. 

    Il s'agirait d'un moteur à injection, donc plus question de carburateur, et le soucis principal serait le graissage de cette pompe, la poussière de pellets étant très sèche et abrasive.

    Selon notre source, (rarement sûre), une rencontre aurait même eu lieu ce week-end au château de Harzé entre les responsables Ressources et Développement des deux sociétés.

    Si l'avant projet venait à être mis en phase de pré-étude, plus besoin de logiciels truqueurs comme VW avait installé sur certains de ses modèles. 

    Fondé en 1903 et réputé dans le monde entier pour ses motos bicylindres, Harley Davidson, basé à Milwaukee (Wisconsin, nord) a vendu en 2015 près de 265.000 motos dans le monde dont 168.000 aux Etats-Unis.

    La crainte des motards

    Nous avons bien évidemment pris contact avec plusieurs bikers. Les commentaires sont unanimes : "Qu'en sera-t-il des good vibrations et du son mythique du V Twin longue course avec un moteur à bois ?"

    (P.NF)

     

     
  • La Super 95 disparaîtra des pompes à partir du 1er janvier: voici pourquoi c'est une mauvaise nouvelle pour de nombreux automobilistes

    1319079678_B979467644Z.1_20160818134057_000_GNQ7EFA1S.1-0.jpg

    Selon Le Soir, l’arrêté royal introduisant ce changement a été publié le 21 juillet dernier. Cette mesure vise à mettre la Belgique en conformité avec les objectifs européens qui spécifient que d’ici 2020, il faudra atteindre un objectif de 10 % d’énergies renouvelables dans le secteur des transports.

    Rien n’interdit aux groupes pétroliers de maintenir la Super 95 sur le marché, mais ils seront sanctionnés financièrement s’ils n’arrivent pas à réserver 8,5 % de l’ensemble des volumes d’essence qu’ils mettent annuellement à la consommation au bioéthanol.

    Ce changement pourrait par contre avoir un impact financier pour de nombreux automobilistes. En effet, certaines voitures, qui datent d’avant 2000 pourraient ne pas être compatibles, et les conducteurs devraient alors se tourner vers la Super 98... ou changer de voiture.

    Dans le même temps, l’E10 est plus cher que l’essence 95 « car l’éthanol coûte plus cher que de l’essence ». Le prix à la pompe sera donc plus élevé. Cette variation sera minime, mais pourrait, sur le long terme, tout de même impacter sur le portefeuille de nombreux Belges…

  • "Bioénergy study tour" : des députés européens visiteront un éco-quartier de Visé le 1 er juin

    vise-1.jpg

     Ce 1er juin, des représentants de l’Union Européenne visiteront l’éco-quartier « Le Domaine des Pléiades » à Visé, projet phare du Promoteur immobilier Horizon.

    Ce « Bioenergy study tour » est organisé par l’AEBIOM, l’association européenne de la biomasse. Les participants sont issus des trois institutions européennes : le Parlement, la Commission et le Conseil de l’Europe. Ils travaillent actuellement à la définition d’une politique européenne commune relative à la durabilité de la biomasse à des fins énergétiques.

    « Le Domaine des Pléiades » à Visé est un éco-quartier doté du 1er réseau de chaleur biomasse (copeaux de bois) de Belgique, alimentant à terme plus de 275 logements, ainsi qu’une école et un hall omnisport. Lancé en 2010, il compte déjà plus de 140 maisons et appartements vendus et occupés. Ceux-ci sont réalisés selon le Concept Thermo Efficace® créé par Horizon : il s’agit de constructions contemporaines à faible consommation énergétique, orientées plein Sud, chauffées à l’énergie renouvelable et localisées à proximité des centres d’activités.

    La visite du 1er juin a pour but de donner l’opportunité aux décideurs européens de dialoguer avec les acteurs du secteur et d’être confrontés aux réalités du terrain. Plus de 35 représentants européens sont déjà inscrits. Les ministres Marie-Christine Marghem, Jean-Claude Marcourt et Paul Furlan sont invités à l’événement, ainsi que le Bourgmestre de Visé et l’Échevin de l’Urbanisme.

    Horaires de la visite – 1er juin 2016 :

    - 9h/9h15 : arrivée de la délégation européenne à Visé

    - 9h15 : Mot d’accueil des ministres présents dans la Villa Témoin

    - 9h30 : présentation de l’éco-quartier et du Groupe Horizon

    - 9h45 > 10h15 : visite de la chaufferie biomasse et question-réponses

    Cet événement est à nouveau une reconnaissance pour le Promoteur liégeois spécialisé dans l’immobilier

  • Le "bouchon de Lanaye" a enfin sauté

    high_d-20151113-3D8GXG.jpg

    Notre souverain était présent, hier matin, pour inaugurer la 4eme écluse de Lanaye ainsi que la toute nouvelle plateforme du Trilogiport de Hermalle.

    Evènements marquant en Basse-Meuse que ces deux inaugurations. "Il faisait le même temps lorsque je suis venu l'an dernier" s'est exclamé le Roi Philippe. En effet, ciel gris et crachin ont un peu gâté cette journée. 

    Tout à commencé par la conférence de presse de 8h30 sur le site même de l'écluse. Là, l'historique de la construction de l'ouvrage et ses conséquences furent rappelées.

    C'est Madame Mélanie Schultz Van Haegen qui a trouvé le mot juste. Avec humour, elle a déclaré "On a enfin trouvé le tire-bouchon pour faire sauter le bouchon de Lanaye"

    L’écluse de Lanaye permet en effet aux bateaux venant de Liège ou d’Anvers de poursuivre leur route vers les Pays-Bas et l’Allemagne, en rattrapant les 14 mètres de différence de niveau d’eau entre le canal Albert et la Meuse. Jusqu’à présent, la 3 ème ne permettait le passage qu'à des convois d'un maximum de 2.000 tonnes. Maintenant, la capacité est quasiment quadruplée, puisqu'elle permet le passage de convois de 9.000 tonnes en 20 minutes par le sas de cet ouvrage long de 225 mètres et large de 25!. 

    Avec pour résultat, la fin des longues files d’attente pour les bateaux et l'espoir d’augmenter sensiblement le trafic fluvial entre Liège et l’océan. " On sait qu’Anvers et Rotterdam, les deux plus grands ports de mer d’Europe, sont saturés, reprend le ministre-président Paul Magnette. Ils ont besoin d’évacuer leurs conteneurs rapidement pour faire place à d’autres. Et le port de Liège est le mieux placé pour assurer ce rôle."

    Le ministre Prevot ajoute : "Après l'écluse d'Ivoz-Ramet, il ne restera plus qu'à poursuivre les travaux pour permettre l'accès de ces convois à la région de Namur"

    Il faut donc s’attendre à voir arriver un grand nombre de bateaux qui viendront décharger leurs conteneurs sur la nouvelle plate-forme logistique du Trilogiport (voir ci-dessous).

    high_d-20151113-3D8GXK.jpg

    Cette nouvelle activité devrait générer la création de 2.000 emplois à Hermalle et d'environ le double chez des sous-traitants. Avec à la clef de nombreux postes pour des travailleurs peu qualifiés : dockers, chauffeurs, etc. 

    Pourquoi le Trilogiport ?
    - Tri : pour trois modes de transport : l’eau (canal Albert), le rail (la ligne prolongée de Chertal) et la route (la E25 voisine).
    - Logi : pour plate-forme logistique puisqu’il s’agit de transport et de manutention.
    - Port : puisqu’il s’agit d’un endroit où arrivent des bateaux et c’est le Port Autonome de Liège qui est à la manœuvre.
    C'est ainsi le complément tant attendu au port de Renory.(Angleur)
    Les bateaux venant d’Anvers ou de Rotterdam débarqueront leurs conteneurs dans la zone "terminal". Elle sera gérée par Dubaï Ports World, le troisième opérateur portuaire mondial qui croit dur comme fer au projet. Là, le fret sera soit directement chargé sur un train, soit sur des camions et les marchandises partiront vers leurs clients situés dans toute l’Europe.
    Par contre, s’il s’agit de pièces détachées, comme des conteneurs de pièces de motos, des entreprises seront intéressées par leur montage sur place, (augmentant ainsi la valeur ajoutée) dans des grands hangars. Et c’est pour cela que 40 hectares ont été affectés à cet effet.
     
    Ils ont été achetés par deux sociétés internationales spécialisées dans la logistique : les Allemands de D.L. Trilogiports (30 ha) et les Belges deWarehouses De Pauw (10 ha.).
    Et c’est là surtout que se situera tout le potentiel en matière d’emplois. « Il faudra en effet de nombreuses personnes pour assembler tous ces produits » , explique Willy Demeyer, le président du Port de Liège. « De bons contacts sont déjà en cours, ça se présente bien » , nous a confirmé M. De Pauw qui est d’accord avec le chiffre de 2000 emplois.
     
    La visite du Roi
     
    A Lanaye, le souverain est monté dans la tour de contrôle des écluses et s'en est fait expliquer le fonctionnement. Il a ensuite manoeuvré la commande d'ouverture de la porte "amont" avant d'embarquer à bord du bateau-école "Province de Liège" attaché à l'école de batellerie de Huy. A bord, le roi a participé à une réunion de travail tout en effectuant le trajet jusqu'à Hermalle.
    Après avoir débarqué, Philippe s'est rendu dans le village, participer à un bref (vu le temps) bain de foule où l'attendaient les enfants des écoles et de nombreuses personnes âgées. Le roi s'est ensuite rendu à hauteur du nouveau pont routier reliant l'autoroute et la plateforme multi-modale où il a dévoilé une stèle. Il est ensuite revenu au Trilogiport pour assister à la partie académique sous un immense chapiteau où 500 invités l'attendaient. (P.Neufcour)
     
    (Reportage photo en annexe)  
     
  • Le roi Philippe était chez nous ce matin

    DSC_0049.JPG

    Le Roi à la quatrième écluse de Lanaye

    DSC_0088.JPG

    Durant la séance académique au Trilogiport de Hermalle

    Notre roi était chez nous ce matin, où il a inauguré officiellement la 4ème écluse de Lanaye avant de se rendre en bateau à Hermalle où il a procédé à l'inauguration du nouveau pont raccordant le Trilogiport à l'autoroute, puis a assisté à la séance académique sur la dalle des nouvelles installations poruaires.

    L'article complet et le reportage photo seront en ligne demain.