Economie - Page 5

  • Visé : le mercredi 21 octobre, conférence de la cellule énergie

    leadImage_mini.jpg

    Conférence sur les thématiques suivantes :

    • Les primes « énergie » ;
    • Les primes à la rénovation ;
    • L’Ecopack ;
    • Les petits gestes d’utilisation rationnelle de l’énergie

     

    Celle-ci se déroulera le mercredi 21 octobre 2015 à 19h et sera présentée par un facilitateur de la Région wallonne.

    Conférence gratuite, inscription obligatoire par téléphone : 04 374 85 13 

    ou par mail auprès de Monsieur Calers : vincent.calers@vise.be au plus tard le 14/10/2015 à 16h. 

     

    Lieu : Rue de Mons, 11 à 4600 VISE.

  • Samedi à Boston, le Visétois Sébastien Jodogne s'est vu attribuer l'Award for the advancement of free software

     

    1-Logo.png

     

    Ce prix attribué au Visétois est en fait le plus important titre mondial du logiciel libre

    Marié et père de deux enfants, Sébastien est ingénieur en imagerie médicale au CHU de Liège. Il vient d'accomplir un véritable exploit en concevant un logiciel libre, "Orthanc" qui est déjà exploité, entr'autres, par Centre hospitalier universitaire de Liège. Son logiciel a déja faigt l'objet de plus de 9.000 téléchargements et c'est pour ce travail que le prix prestigieux lui a été remis samedi soir à Boston.

    Sébastien, que représente ce prix dans le domaine du logiciel libre?

    "A l'échelle mondiale, il s'agit de la plus haute distinction attribuée à un concepteur de logiciel libre. Tous les ans, il récompense une personne pour ses travaux."

    Que ressentez-vous après avoir été élu ?

    "Maintenant, je suis certain d'avoir pris la bonne décision, d'avoir fait le bon choix en mettant librement Orthanc à la disposition de tous les hôpitaux afin que tous les patients et le système de santé en général puissent en bénéficier. Je suis intimement convaincu que le logiciel libre est "l’outil" qui permettra de réconcilier la technologie et l'humanisme. Très souvent on s'imagine que l'évolution de la technologie va déshumaniser les traitements médicaux, va réduire les patients à de simples objets. Moi, je crois que l’essor continu du logiciel libre dans nos sociétés est une superbe opportunité pour que les patients eux-mêmes puissent reprendre le contrôle de leur santé, sans tomber sous la coupe de multinationales géantes et américaines. "

    Pouvez-vous expliquer de manière simple ce que c'est un logiciel libre?

    "Il s'agit d'un logiciel que n'importe qui peut télécharger et utiliser librement et légalement."

    Mais en quoi consiste exactement Orthanc, quelle est son utilité? 

    "Je compare souvent Orthanc à un système de plomberie. Dans un hôpital, il y a de très nombreux tuyaux qui relient entr'eux les divers dispositifs d'imagerie. Orthanc agit comme un vase d’expansion pour ces tuyaux. Il permet de voir ce qui s'y passe, d'y ponctionner des imag , ou encore de les réinjecter automatiquement dans d’autres tuyaux."

    Vous vous faites donc un ardent défenseur du logiciel libre ?

    "Oh oui, c'est un outil. formidable. Premièrement, parce qu’il est mis gratuitement à la disposition de chacun. De cette manière, il contribue à réduire la fracture numérique. Le logiciel libre est au centre de notre économie numérique. En 2012, une étude a évalué le chiffre d’affaires de l’industrie du logiciel libre en France à 2,5 milliards d’euros, soit 6 % de l’industrie des logiciels et services informatiques."

    Orthanc comptabilise déjà plus de 9.000 téléchargements, c’est beaucoup ?

    "C'est un succès considérable pour un domaine de niche comme l'imagerie médicale. c L’imagerie médicale est dominée par un petit nombre de gros acteurs (Philips, Siemens et GE) et les hôpitaux n'ont accès qu'à peu de développeurs informatiques pour automatiser leurs flux d’imagerie : ce nombre de téléchargement témoigne d’unvéritable besoin sociétal. D'autre part, une communauté mondiale s’est rassemblée autour d’Orthanc. Ce logiciel est utilisé partout sur la planète, aux États-Unis, en Russie au Brésil, en Inde...   J’ai appris tout récemment que le logiciel était utilisé dans un hôpital  qu’Orthanc était utilisé dans un hôpital de Malaisie pour afficher les images de patients lors de consultations médicales multidisciplinaires… le tout, bien entendu, au bénéfice du patient !"

  • Visé : en savoir plus sur le délestage électrique

    _19-137638.jpgLe délestage (coupure électrique sur des portions du réseau) ne sera délibérément mis en oeuvre que lorsque toutes les autres possibilités d’économies d’électricité auront été réalisées.
    Les coupures éventuelles auraient une durée évaluée entre 2 et 4 heures. Le moment de la journée le plus susceptible de connaître une coupure est situé entre 17h et 20h.


    Le délestage serait organisé en plusieurs endroits sur l’ensemble du pays sur base d’une subdivision des rues en 6 tranches (les tranches seront impactées par ordre de priorité décroissant du 6 au 1). Visé se situe en zone 2B.
     voir tableau des communes et rues concernées ICI.
    Les périodes de grand froid en hiver augmenteront le risque d'une coupure électrique qui pourrait arriver dès le mois de décembre.


    Une consommation de l’énergie responsable pour éviter le Black-out


    Les ménages, les entreprises, les services publics et autres institutions ont la possibilité d'adapter leur comportement pour des raisons économiques et environnementales, mais aussi pour garantir la sécurité d'approvisionnement en cas de pénurie.


    Tout le monde peut contribuer afin de réduire la consommation d'électricité.


    Ci-dessous quelques conseils simples pour diminuer votre consommation d’électricité :


    Pour les ménages


    Eclairage:


    • éteignez les lumières lorsque vous quittez une pièce ou un couloir ;

    • réduisez le nombre de lampes dans la pièce où vous vous trouvez et déterminez la luminosité nécessaire en fonction de la tâche à accomplir(cuisiner, lire, autre activité,…. ;

    • utilisez des luminaires à basse consommation : une ampoule économique consomme moins d’électricité qu’une ampoule à incandescence et offre une luminosité au moins 4 fois supérieure ;

    • supprimez les « énergivores », tels que les lampes halogènes ;

    • évitez les éclairages décoratifs;

    • laissez entrer un maximum de lumière naturelle.

    Chauffage électrique:

    • chauffez les pièces de vie (comme la cuisine et le living) à une température maximum de 19°C à 20°C.

    • Le soir fermez les rideaux et les volets;

    • La nuit et lorsque vous êtes absent abaissez la température dans les pièces de vie et dans les chambres jusque 15°C-16°C maximum ;

    • diminuez la température jusque 12°C lors d’une absence prolongée.

    Appareils électriques

    • si possible, faites tourner votre machine à lessiver, votre séchoir et votre lave-vaisselle après 21h ou lors des heures creuses (en général, entre 22h et 6h du matin) ;

    • lavez votre linge à basse température, par exemple à 30°C ;

    • utilisez votre ordinateur portable au lieu de votre PC fixe.

    Appareils en veille

    • éteignez complètement tous vos appareils (ordinateurs, télévision, décodeur, lecteur DVD, chaîne hi-fi) et ne les laissez pas en veille ;

    • retirez le chargeur de votre GSM ou PC portable de la prise de courant lorsqu’ils ne sont pas en charge ;

    • branchez les appareils sans interrupteur à un bloc multiprise avec interrupteur et éteignez l’interrupteur lorsque les appareils ne sont pas utilisés.

    Pour les entreprises et institutions

    Eclairage

    • éteignez dans les toilettes, locaux de photocopie, couloirs et cages d’escaliers lorsque vous quittez ces endroits ;

    • réduisez l’éclairage dans les bureaux, ateliers, halls de production ou dépôts (tout en respectant les mesures de sécurité) ;

    • évitez tout éclairage extérieur tel que les enseignes lumineuses. Ceci ne concerne évidemment pas l’éclairage de sécurité.

    Chauffage électrique

    • Durant le travail, abaissez la température dans les bureaux ou ateliers pour qu’elle atteigne 19 à 20° C maximum.

    • Lorsque vous rentrez chez vous, abaissez la température dans les bureaux ou ateliers jusque 16° C maximum ; fermez les portes entre les bureaux et les couloirs pour éviter une déperdition calorifique ; fermez les fenêtres pour éviter que la chaleur ne s’échappe.

    Appareils électriques

    • débranchez les engins électriques (PC, imprimantes, photocopieuses, etc.) après les heures de bureau.

    Appareils en veille

    • les engins en veille consomment aussi. Si vous ne les employez pas, éteignez-les.

    Que faire en cas de coupure électrique

    Avant une coupure annoncée d’électricité

    • Débranchez vos appareils électriques ;

    • Chargez votre GSM. Par ailleurs gardez à l’esprit que le réseau de téléphonie mobile et fixe pourrait être perturbé en cas de panne électrique ;

    • Prévenez vos voisins et vos proches plus vulnérables et invitez-les à prendre les mêmes précautions.

    Pendant une coupure d’électricité

    Si vous êtes sans électricité, réagissez tout d’abord au mieux :

    • Vérifiez tout d’abord votre alimentation personnelle en électricité (il s’agit peut-être d’un simple fusible qui a sauté) ;

    • le cas échéant si tout votre quartier est concerné par la coupure, contactez votre distributeur pour de plus amples informations.

    En cas de coupure prolongée de votre électricité, quelques conseils pratiques :

    • Eteignez et retirez la prise de vos appareils électriques sensibles (TV, ordinateur); gardez un interrupteur en position allumée afin de vous rendre compte quand le courant est rétabli.

    • Fermez les portes et fenêtres (de chaque pièce même à l’intérieur de votre habitation), ainsi que les stores ou tentures afin de préserver la température intérieure ;

    • Restez à l’écoute des médias (via une radio à piles ou à manivelle, ou via la radio de votre voiture) afin d’être tenus informés des dernières informations concernant votre région et des recommandations des autorités ;

    • Si vos voisins ou vos proches sont dans le besoin, contactez les afin de les aider dans la mesure du possible ;

    • Privilégiez les lampes torches aux bougies; en cas d’utilisation des bougies, n’oubliez pas de les loger dans un bougeoir et de les placer sur une surface incombustible. Ne laissez jamais une bougie sans surveillance.

    • Evitez d’ouvrir inutilement votre frigo et congélateur afin d’y préserver sa basse température le plus longtemps possible ;

    • Evitez de téléphoner afin ne pas saturer le réseau ; en cas de danger, appeler le 112.

    • Evitez d’utiliser votre GSM; si nécessaire, préférez l’envoi de SMS.

    Après une coupure d’électricité

    • N’allumez pas tous vos appareils électriques en même temps ; laissez au système électrique le temps de se stabiliser ;

    • Vérifiez l'état de la nourriture dans les réfrigérateurs, congélateurs et armoires pour des signes de détérioration. En cas de doute : jetez-la, votre santé prime !
     
    Pour information, si la porte d’un congélateur est restée fermée, les aliments peuvent demeurer congelés pendant 24 ou même 36 heures, selon la température.

    L'Administration communale est à vos côtés

    Les services communaux recensent les situations qui pourraient s'avérer délicates pour des raisons médicales ou autres.

    Si vous souhaitez un accompagnement ou si vous connaissez une situation plus difficile, n'hésitez pas à en informer nos services
    au 04 374 84 35 ou via vise@vise.be

    Vous pouvez également utiliser ces informations de contact pour toute question concernant le possible délestage électrique.

    Liens et numéros utiles

    Vous trouverez sur le site internet du SPF Economie de nombreuses informations sur le plan de délestage, une liste des communes délestables, la procédure en cas de pénurie ainsi que des conseils pour les familles et les entreprises afin d’économiser de l’énergie http://economie.fgov.be/fr/.
    Le SPF Economie a également ouvert un numéro d’information joignable tous les jours entre 9h et 17h : 0800 120 33,
    ou via une adresse mail : info.eco@economie.fgov.be.  Un FAQ sera également bientôt disponible sur leur site internet.

    Le site internet d’ELIA contient des informations sur le risques de pénurie ainsi qu’un FAQ : http://www.elia.be
    De nombreux conseils pour économiser de l’énergie sont disponibles sur le portail de l’énergie en Région wallonne :
     
    Le site internet « www.pretpourlhiver.be » d’Elia sera mis en ligne pour le 1er novembre (avec notamment des « feux de signalisation » indiquant la probabilité d’un délestage 5 jours à l’avance).

    En novembre, le portail web sur les risques (www.info-risques.be) sera lancé par le SPF Intérieur, avec des informations générales sur des risques potentiels et des conseils à suivre, afin de sensibiliser chacun pour une meilleure préparation aux risques (dont la coupure d’électricté).
    Synergrid, la fédération des distributeurs d’électricité et de gaz en Belgique, diffusera début octobre une animation via son site web (www.synergrid.be) expliquant techniquement le délestage effectué par Elia et les GRD.
  • On ne récolte plus en Basse-Meuse! Des milliers de tonnes de pommes sont en train de pourrir

    642944365_B973972564Z.1_20141104184411_000_GRG3DNIS5.1-0.jpg

    Chantal Lehane se désole devant les tonnes de pommes perdues                   

                                                                                                    (Photo TVA)

    Luc Gochel

    Les conséquences directes de l’embargo russe décrété en août se font concrètement sentir aujourd’hui dans notre région. Après avoir récolté et stocké une bonne partie des poires, les fruiticulteurs de la Basse-Meuse n’ont plus de place dans leurs frigos pour stocker les pommes. Du coup, ils les laissent pourrir sur le sol…

    C’est un spectacle de désolation qui se dresse devant nous. Des milliers et des milliers de belles pommes, bien rouges, aux circonférences énormes, sont en train de pourrir au pied des arbres. Et au moindre coup de vent, des dizaines d’autres viennent les rejoindre.

    (La suite de l'article dans votre journal)

  • Soyons bonnes poires : le succès a dépassé toutes les espérances

     

    DSC04883.JPG

     

    Par solidarité avec les fruiticulteurs de la région, l'Echevinat de la famille et de la citoyenneté distribuait gratuitement, mercredi sur le marché hebdomadaire,  des poires accompagnées d'un petit signet aux passants. Nous y avons rencontré Patrick Willems, l'échevin responsable. Voici ce qu'il pense de cette action organisée par son échevinat :

    DSC_0020.jpg"A l'origine, nous avions prévu de distribuer 50 kgs de poire durant toute la durée du marché. Il n'est pas encore 11 hr et nous avons dû, à deux reprises, aller en rechercher 50 autres kgs.  Tous les fruits ont été achetés soit à des commerçant visétois, soit à des ambulants ici sur le marché. Nous ne voulions pas que notre initiative soit considérée comme de la concurence par ceux dont le commerce est la profession. Il faut préciser que seules des variétés cultivées dans la région ont été distribuées : des conférences, des Doyenné du Comice et des Durondeau. Nous avons donc distribué 150 kgs de fruits cette matinée. Demain, l'action se poursuivra dans les écoles de l'entité"

    Hier, jeudi, nous avons assisté à la distribution de pommes et de poires dans une des écoles de l'entité. Suivant nos disponibilités, nous nous sommes rendus à la récréation de l'après-midi à la section maternelle et primaire de l'Athénée Royal. Là, la distribution a été faite par les élèves de 6 ème année, parmi lesquels on retrouvait Noah et Thomas, tous deux fortement impliqués dans cette action car membres du conseil communal des enfants.

     

    DSC_0023.JPG

     

    Catherine Maes, la directrice de l'établissement nous a fait part de son avis :

    "Il s'agit d'une excellente initiative qui porte deux objectifs : d'abord inviter les jeunes à une alimentation plus saine, tout en leur expliquant les enjeux économiques de la consommation de produits locaux. Notre établissement avait déjà lancé le "lundi jour du fruit". Tous les lundis, les jeunes élèves venaient avec une collation saine à l'école.DSC_0026.jpg Maintenant, nous allons insister sur la consistance de cette collation, des pommes ou des poires. A cet effet, tous les lundis, les enfants pourront se procurer quatre jetons leur donnant droit à un fruit les quatre jours où ils dînent à l'école, et cela en échange de la modeste somme de 1€ qui doit rendre les fruits accessibles à tous les budgets. La distribution sera faite par des élèves de 5ème et de 6ème, et ils semblent tous très motivés"

    Patrick Willems enchaîne : "Ici à l'Athénée, nos venons de distribuer environ 420 fruits, accompagnés du signet et d'un fascicule explicatif à l'adresse des parents. Nous avons prévu de distribuer un total de 350 Kg de fruits dans les écoles, dont 1/3 de poires et 2/3 de pommes. Des contacts ont été établis pour l'avenir avec les "Vergers de Robinson" et l'AD Delhaize qui se sont engagés à nous fournir les fruits nécessaires"

    Force est de reconnaître que tous les enfants rencontrés étaient ravis de cette opération, et les jeunes "distributeurs" avaient du travail à contrôler que les jeunes bénéficiaires puissent tous obtenir leur fruit.

     

    DSC_0021.JPG

    (Reportage photo en marge droite)