Inaugurations - Page 8

  • Le billet du Premier Echevin

    DSC_0109_2.jpgInformation de L’échevinat du développement territorial, de la mobilité et de l’entretien

     

    Le nouveau conseil communal et le nouveau collège communal viennent d’être mis en place ce lundi 03 décembre dernier.  Le moment est  important car les mandataires acceptent la mission de servir les préoccupations citoyennes pour les 6 années à venir.

     

    L’échevinat du développement territorial, de la mobilité et de l’entretien n’a cessé de travailler dans la continuité.  Les services communaux ont continué à servir la population au mieux malgré les turbulences politiques de ces derniers mois.

     

    Je souhaite vous informer de quelques décisions et nouvelles :

     

    Visé Durable

    • pour les années 2013, 2014 et 2015, la fourniture d’électricité haute tension, basse tension et éclairage public a été confiée à la société EDF LUMINUS ; cette énergie sera une fois de plus d’origine 100% verte ; la volonté politique est de maîtriser au maximum nos coûts énergétiques.  
    • Le Ministre des Sports, André Antoine, débloquera  dans les prochains jours une aide de 49000 € au titre de subside infrasports, pour rendre moins énergivore l’éclairage du tennis de Visé, bâtiment communal.  Ces travaux permettront une économie de l’ordre de 30 à 40%.
    • Les panneaux photovoltaïques ont été installés sur la toiture du hall industriel de l’échevinat DTME, ainsi qu’à l’école communale de Cheratte-bas et de Cheratte-Hauteur.

     

    Visé mobile

    • ce 14 décembre a lieu la réception provisoire d’un nouveau parking desservant le hall omnisports, l’école et les commerces de Devant le Pont.  Ce parking de 65places est désormais accessible.  Il est le fruit d’un partenariat avec le groupe Horizon Pléiades dans le cadre du nouvel éco quartier ; l’opération a préservé les finances communales.   

     

    Visé mobilité douce

    • En date du 5 décembre 2012, le ministre Furlan vient de nous confirmer définitivement  la réfection des trottoirs de la cité de Cheratte-Hauteur et la réalisation d’une zone de rencontre place de la collégiale devant le cinéma excelsior, l’échevinat va désigner l’entreprise adjudicatrice et les travaux pourront commencer dès les beaux jours de printemps.

     

    Je souhaite à toutes les visétoises et tous les visétois d’excellentes fêtes de fin d’année et déjà mes meilleurs vœux de santé et prospérité pour l’an nouveau.

     

    Le Premier Echevin,

    Luc LEJEUNE.

     

  • Evènement "nature" vendredi après-midi au parc des Libellules à La Wade avec l'inauguration de la "tour aux hirondelles"

    DSC_0040.JPG

    Le parc des Libellules, c'est ce nouveau coin nature situé sur les hauteurs de Visé, dont l'accès se fait soit par la rue Jean Rey, soit par la rue Marcelle Martin. Le terrain, qui appartenait à la Régionale visétoise d'habitations avait été cédé à la ville qui y a créé cet espace vert, comprenant même une mare en son centre.

    Devant le constat inéluctable de la disparition progressive des hirondelles - la région visétoise a la chance d'en accueillir des trois espèces - le service "Environnement" de la cité de l'oie a voulu agir pour inciter ces oiseaux à revenir nicher en nombre plus important chez nous. Ainsi, il a été décidé d'ériger une tour abritant une série de nids artificiels pour tenter de les "inviter" à nicher à Visé au printemps.DSC_0041.jpg

    Le projet, soutenu par la Région Wallonne dans le cadre du Plan Communal de Développement de la nature de la ville de Visé, a donc pris corps.

    L'Institut technique Saint-Joseph (qui fête son centenaire cette année) a été chargé de la réalisation de cette tour. Toutes les sections ont été mises au travail : les élèves menuisiers, ferroniers, mais aussi les électriciens.

    En effet, cette construction est constituée d'un poteau en sapin de 4,60 m, surmonté d'une plateforme abritée sous un toit à deux pentes recouvert d'ardoises. Sous la plateforme, 24 nids artificiels ont été fixés, de quoi accueillir plusieurs couples d'oiseaux dès le printemps prochain. De plus, afin d'inciter les hirondelles à nicher à cet endroit, une installation électrique constituée d'un panneau solaire, d'une batterie et d'un dispositif électronique émettant des cris d'hirondelles a été incorporé dans le toit de cette réalisation. à la construction. Dispositif "vert" puisque ne consommant que de l'énergie provenant de la lumière du soleil.

    DSC_0029.jpgMaxime KERFF, l'élève menuisier, entouré par ses professeurs Jacques CROCKBOOM et Marino FRANCHIN, a consacré 120 heures de travail à cette construction. A celà, il faut ajouter la vingtaine d'heures consacrées à la partie métallique et le même temps à la conception et au placement de "l'appeau" électronique.

    Après les quelques mots d'usage, tant des autorités communales que de la directrice de l'Institut Saint-Joseph et du directeur de la Régionale d'habitation, tous les participants ont été innvités à un drink offert par la société de logement en ses locaux. DSC_0034.jpg

    Si vos aussi, vous êtes intéressés par la sauvegarde des oiseaux, vous pouvez prendre contact avec le service Environnement de la ville au 04/374.84.80 qui vous délivrera tous les conseils utiles et pourra même vous procurer (à un prix très concurentiel) des nids artificiels à placer chez vous.

  • Le bureau Architecture Luc Spits dans sa nouvelle implantation rue de Berneau

    bureau-spits.jpg

    Installé à Berneau rue des Fusillés depuis 2001, le bureau d'architectes de Luc Spits a inauguré officiellement ses nouvelles infrastructures ce 22 juin. 

    Pour faire face à son développement, la société a du faire ériger de plus vastes bâtiments et pourra ainsi s'entourer de nouveaux collaborateurs.

    indoor.jpgDiplômé en 1988 de l'Institut supérieur d'Architecture de Saint-Luc (Liège), Luc Spits fit ses premières armes au bureau Drieskens et Dubois jusqu'en 1990, année où il débuta des stages de perfectionnement chez Architecture et Décoration ainsi qu'au bureau d'Architectes Valentini.

    En 1996, il s'installe comme indépendant, et trois ans plus tard, il ouvre une succursale à Knokke. Installé à Berneau en 2001, Luc Spits crée la société Atriade en collaboration avec Stalport Contemporain et la société Reynders. Cette collaboration durera deux ans.

    En janvier 2012, Architecture Luc Spits se voit attribuer le Prix de l'Urbanisme de la ville de Visé, reception1_1.jpgcatégorie "non résidentiel", pour la transformation et l'aggrandissement de l'immeuble 34 de la rue Raskinroy (arrière du magasin Esprit).

    Le bureau est composé de huit collaborateurs : Luc Spits, le patron, ainsi que Stéphanie Magis, Pierre-Marie Demonceau, Geneviève Georis, Michaël Lippens, Jonathan rousseau, Caroline Marchal, Monika Staniuk et Charlotte Matz. Certains sont architectes, d'autres dessinateurs, graphistes ou techniciens expérimentés. 

    ria-erckens1.jpgVendredi dernier, plus de 300 personnes ont assisté au cocktail d'inauguration au cours duquel les invités ont pu admirer les peintures et sculptures de Ria Erckens, une artiste néerlandaise d'Eysden. 

    (Photos Architecture Luc Spits)

      

     

    reception4.jpg

  • L'Atelier a été inauguré ce 21 juin à Cheratte

    DSC_0018.JPG

    C'est fait. Depuis hier soir. "L'Atelier", situé au 119 de la rue de Visé à Cheratte vient d'être inauguré.

    Le bâtiment de l'ancien magasin de meubles Steinbach a été loué par la ville de Visé et transformé. Thierry Martin, Échevin de la Famille, explique : " La Ville a un bail de 9 ans. Ce projet entre dans le cadre du Plan de cohésion sociale (PCS) de la Région wallonne. Nous avons d'ailleurs obtenu des subsides pour finaliser ce projet. Nous sommes très fiers du résultat obtenu".

    DSC_0013.jpgEliane Delsupexhe, elle, est éducatrice spécialisée et travaille à l'Echevinat de la Famille. C'est elle qui a en charge la gestion de "L'Atelier". Mais en quoi consiste-t-il exactement ?

    "Tout d'abord, le but principal du PCS est de restituer du bien être, de l'intégration à toute la population explique l'éducatrice. Notre bâtiment est constitué d'une salle de réunion, d'un atelier cuisine et d'un atelier couture. Ce dernier, relativement vaste, est doté de cinq machines à coudre dont deux sur-jeteuses et une adaptée (sans pédale de commande). La couture est quand l'activité principale de cet atelier, continue-t-elle, mais on y pratique également le tricot, la broderie, la peinture artistique, le bricolage, la création de bijoux et même le ... papotage" termine-t-elle.

    Actuellement, 86 personnes sont inscrites aux diverses activités. La grande majorité sont des dames, etDSC_0002.JPG

    environ 80 % d'entre elles habitent Cheratte. Ajoutons que de nombreuses nationalités sont représentées : Belge, Marocaine, Turque, Espagnole, Italienne, Polonaise, Grecque, Angolaise, Congolaise... 

    L'Atelier est ouvert à tous et à toutes, individuels ou associations.

    Lors du discours inaugural, tant Thierry Martin, l'Echevin de la Famille que Marcel Neven, le  Bourgmestre se sont félicités de cette réalisation très utile qui constitue un vrai "plus" non seulement pour Cheratte mais pour toute l'entité visétoise. Les autorités communales ont encouragé tous les participants à continuer dans cette voie qu'ils ont choisie.

    Eliane Delsupexhe a remercié les divers pouvoirs politiques sans qui cette réalisation n'aurait pas été possible.  Elle simplement regretté que l'Atelier soit méconnu de la population visétoise. "Tout le monde est le bienvenu, termine-t-elle, un monsieur est même venu apprendre à faire des ourlets pour pouvoir raccourcir lui-même les jambes de ses pantalons !" 

    Ajoutons encore qu'un défilé de mode est prévu en fin d'année, où toutes les réalisations seront présentées. Deux excursions annuelles sont également au programme.

    DSC_0039.JPG

    Un buffet composé de divers plats réalisés par les participantes et rassemblant les cuisines du monde était à la disposition des invités. 

  • Inauguration de la Place de la Collégiale.

    DSC_0018.JPG

    Manifestation divine ? L'Echevin Luc Lejeune semble auréolé lors de son allocution du parvis de la Collégiale.


    Les Visétois sont venus en nombre. Mercredi à 18h la "nouvelle" place de la Collégiale a été officiellement inaugurée ainsi que le rond-point de la place du Marché. Dans son allocution, l'Echevin des Travaux, Luc Lejeune, a rappelé toutes les péripéties qui avaient émaillé les projets puis leur réalisation.

    Tour à tour ont ensuite pris la parole Philippe Colson, Sous-chef de cabinet du ministre Carlo di Antonio, Dominique Verlaine, Directeur des routes du district de Liège au SPW, puis enfin, le Député-Bourgmestre de Visé, Marcel Neven. Le budget, d'envion 10.000.000 €, (dont 700.00 pris en charge par le SPW) y compris l'aménagement de la sortie d'autoroute a également été évoqué.

    En effet, il aura fallu pas loin de 40 ans pour parvenir à l'aménagement de ce carrefour qui a la particularité de regrouper 7 voiries. Le trafic est fluidifié, particulièrement aux heures de pointes, la vitesse est diminuée et la visibilité est accrue. Le souhait de Marcel Neven est de pouvoir maintenant effectuer de tels aménagements au carrefour "de la Gendarmerie".

    Chacun s'est félicité de la réussite des chantiers, mettant en exergue la part prise par son service mais également la qualité du travail fourni par les ouvriers et responsables des entreprises ayant oeuvré à la bonne réalisation de ces travaux..

    Le public a pu constater que la stèle érigée en hommage au G.Is de la 30ème Division d'Infanterie américaine (qui a libéré Visé le 12 septembre 1944) et celle érigée en hommage aux Anciens de l'Armée d'occupation des forces Belges en Allemagne avaient intégré la nouvelle esplanade. (Concernant cette dernière stèle, le choix de hisser le drapeau européen au mat et non le drapeau national a laissé plusieurs participants perplexes).  

    L'accent a également été mis sur la nouvelle perspective qui s'offre aux visiteurs de la Cité de l'oie et qui constitue maintenant la "porte" de Visé, avec sa statue équestre d'arbalétrier et sa gardeuse d'oies. La nouvelle esplanade, elle, mettant particulièrement en valeur la collégiale St Martin et St Hadelin.

    A l'issue de la cérémonie protocolaire, un vin d'honneur a été offert par l'Administration communale.

    (Album photo disponible)