Politique - Page 5

  • Visé : MR et PS dirigeront la ville ces 6 prochaines années

    DSC_3109.JPG

    © P. Neufcour

    L’impasse était totale en Cité de l’Oie depuis les élections communales du 14 octobre dernier. Le groupe MR et Ensemble (tendance cdH) avaient d’emblée déclaré vouloir poursuivre le travail effectué ensemble ces dernières années. Problème : il fallait une troisième formation politique pour faire l’appoint. Ce qu’ont refusé le PS, Visons Demain (Écolo), Oui Visé (dissidents MR), tandis que le PTB (2 élus) n’a même pas été approché. Énième rebondissement, les deux plus grands partis ont finalement décidé de se rencontrer et de négocier ensemble. Ce mardi soir, un accord a été scellé entre le MR et le PS pour diriger Visé ces six prochaines années.

    (Lire l'article complet dans nos éditions de ce jour)

  • Peut-on vous aider?

    fullsizeoutput_63.jpeg

    L'après élections, à Visé, laisse un goût amer à de nombreux citoyens. Ils sont nombreux à être lassés par ces disputes de cour de récréation. Nous avons décidé de mettre plusieurs outils à leur disposition pour tenter de les convaincre de trouver un accord.

    Pour ceux qui estiment que le blocage est total,

     

     

    huile-de-decalage-decaltou-professional-300-ml.jpg

    Pour ceux qui pensent qu'il y a un "bouchon" qu'on ne peut faire sauter,

    8072968.jpg

    Pour ceux qui estiment qu'il faut à tous prix tenter de recoller les morceaux :

    download.jpg

    Et pour ceux qui pensent qu'il y a des choses qui "ne passent pas"

    download-1.jpg

    Voilà, M'sieurs - Dames, vous ne pourrez pas dire que le blog de Visé n'a rien fait pour vous aider... (P. Neufcour)

  • Visé se cherche une majorité

    fullsizeoutput_53.jpeg

    Pourparlers toujours en cours

    Il y a quelques minutes nous avons pu contacter Viviane Dessart. Apparement il n'y a encore aucun accord. Si le MR et Ensemble avaient annoncé qu'ils désiraient continuer à travailler ensemble, il leur faut trouver un troisième partenaire pour obtenir une majorité. 

    Ce matin encore, Martial Mullenders, le chef de file de "Visons demain", nous rappelait que son parti n'était pas prêt à siéger avec l'ancienne majorité. Il estime que la coalition au pouvoir n'est pas suffisamment "progressiste" pour rencontrer les desideratas de son parti, tourné vers le futur. Une coalition avec le PS? Françis Theunissen ne fait pas de commentaires, la situation semblait dans l'impasse hier en fin de journée. Il semble fort improbable que le MR et Oui Visé se "rabibochent" pour créer une belle majorité. Quant au PTB, parti d'extrême gauche, il est improbable qu'il soit repris dans une majorité "de droite". En a-t-il d'ailleurs envie? 

    Les convoyeurs attendent... 

  • Visé : le MR reste le premier parti

    DSC_3110.JPG

     

    Malgré la scission MR - Oui, le MR reste le premier parti à Visé. Il se retrouve avec sept sièges, quasiment huit, au lieu des 10 précédents.

    fullsizeoutput_534.jpeg

    Les trois sièges "perdus" sont récupérés par Oui Visé. 

    fullsizeoutput_52b.jpeg

    Quant au PS, il réalise ici son plus mauvais score depuis la fusion des communes. Il perd également trois siège et se retrouve ainsi avec sept élus. Il est légitime de penser que l'affaire "Publifin" a laissé des traces parmi l'électorat socialiste,

    fullsizeoutput_530.jpeg

    tout en ne négligeant pas l'arrivée du PTB qui décroche ses deux premiers sièges à Visé.

    fullsizeoutput_532.jpeg

    Visons Demain (ex Ecolo) double son score et obtient deux sièges. Martial Mullenders ne sera donc plus le seul élu "vert" de la cité de l'oie. Visons demain pourrait se retrouver dans la majorité. Comme le précise Martial Mullenders "Il y a moins d'un an que notre mouvement s'est installé dans le paysage politique,  et nous avons doublé notre score"

    A l'issue des résultats, Viviane Dessart, la tête de liste MR pourrait être la nouvelle bourgmestre de la ville. Elle a obtenu 400 voix de préférence de plus qu'en 2012. Marcel Neven, bourgmestre sortant, a réalisé le troisième score de la liste avec 609 voix de préférence. Viviane Dessart a déjà annoncé que sa volonté était de continuer avec le partenaire Ensemble.

    DSC_3129.JPG

    «  Je suis très heureuse. Je dois notre succès au travail accompli depuis autant d’années à la tête de Visé et surtout à toute l’équipe extraordinaire que nous avons formée avec un beau renouveau. Je déplore ce qui s’est passé au sein du MR et je le déplorerai toujours. Nous allons repartir sur une base unie. La tâche ne sera pas facile mais je vais bien m’encadrer et apprendre à déléguer  », annonce Viviane Dessart.

    «  C’est inespéré d’avoir obtenu sept sièges vu la scission que nous avons connue. Le cdH est resté stationnaire alors que l’on pensait qu’il allait augmenter son nombre de sièges mais cela n’a pas été le cas. Quoi qu’il en soit, nous repartons avec le cdH et c’est ensemble que nous discuterons ce lundi pour désigner le troisième partenaire. Nous avons eu des contacts avec tous les partis, à l’exception du PTB.. Nous verrons quelles seront les exigences des uns et des autres. J’ai bon espoir d’avoir le maïorat  », conclut Viviane Dessart. 

    Pour diriger de la commune, le MR et Ensemble pourraient s'associer avec Visons Demain ou le PS. Tout dépendra des affinités et exigences de chacun.

    Il semblerait plus normal aux électeurs de s'associer avec un parti "montant" qu'avec un "descendant"

    Les résultats 2018 par rapport à 2012

    MR : 26,90 % (- 10,75 %)

    PS : 24,24 % (-11,42 %)

    Ensemble : 16,20 % (- 1,92 %)

    OUI Visé : 12,73 % (+ 12,73 %)

    Visons Demain : 10,07 % (+ 1,95 %)

    PTB : 10,05 % (+ 10,05 %)

    (Pierre Neufcour)

     

     

  • Richelle : l'urbanisation continue

     

    42985453_700412503663271_3875927098073808896_o (1).jpg

    © Photo D.R.

    L’Association de Protection du Chemin de Richelle a été récemment créée par des riverains de ce chemin reliant Richelle et Visé sur la crète de la falaise. Ce chemin représente un lieu champêtre apprécié des promeneurs mais menacé depuis des années par l’urbanisation. Après une première maison construite en 2007, c’est maintenant une seconde construction qui est en cours. Alors que le collège communal avait pourtant marqué un refus, c’est l’accord du Ministre de l’Urbanisme Carlo di Antonio qui a mené à cette construction. Le collège renonçant à s’opposer à cette décision ministérielle, ce sont des riverains réunis en association qui ont sollicité un bureau d’avocats spécialistes. Après s’être assuré que cette action avait des chances d’aboutir, un recours au Conseil d’Etat a été introduit par ce bureau.

    Cette saga fait suite à une enquête publique présentée en 2017 pour un projet d’un quartier de 26 habitations avec une voirie pré-financée par la Ville de Visé. Dénoncé par des centaines de personnes, ce projet avait alors été mis au frigo par le collège communal.

    L’objectif de l’association n’est ni politique, ni en opposition aux propriétaires des terrains bordant le chemin. Le Conseil d’Etat, composé de magistrats, est ici sollicité pour juger de la légalité de la procédure ayant conduit à l’octroi du permis. Si les politiques se déclarent volontiers opposés à l’urbanisation du chemin, cette nouvelle construction montre que des actions concrètes et légales pour clarifier cet imbroglio sont absolument nécessaires. L’engagement de l’association est cependant une action aussi courageuse que couteuse. Tout soutien financier est donc bienvenu sur le compte

    0489/886.834

    L’association propose différents moyens pour suivre l’évolution de cette action et pour les soutenir :

    Cheminderichelle@gmail.com

    https://cheminderichelle.wixsite.com/accueil

    https://www.facebook.com/asprocheri/