Politique - Page 6

  • Le mot du Bourgmestre

    DSC_0012.jpg

    A propos du vote communal

     

    En période électorale, les différents partis et candidats sollicitant les suffrages des électeurs surenchérissent en proposant le plus d’innovations possibles. Mais toutes les promesses ne seront pas tenues. Heureusement ! car de nombreuses villes et communes seraient rapidement en faillite. En fait la tutelle est là pour surveiller l’équilibre budgétaire.

    Plus judicieuse pour l’électeur est l’analyse des bilans.

    Les promesses n’engagent que ceux qui les formulent. Par contre, les bilans, tant si l’on considère ce qu’ils ont de positif que de négatif, sont la preuve de la capacité des politiques à gérer bien... ou mal.

    Il est vrai que le bilan est relatif au passé et les promesses à l’avenir.

    Mais il me semble que dans ce cas le passé est la garantie de l’avenir.

    Remarquons cependant que le système belge est boiteux parce qu’un certain nombre d’atouts sont exclusivement dans les mains des partis (sauf en cas de majorité absolue): c’est le nombre d’élus et ils sont utilisés sans consultation de l’électeur. Après les élections (quand ce n’est pas avant) les partis manœuvrent pour se trouver des alliés.

    Dans d’autres pays (en France par exemple) si aucun parti n’a la majorité absolue, un 2ème tour est organisé et l’électeur n’est pas grugé : c’est la liste qui obtient la majorité qui dirige avec l’aval des électeurs. Cette liste est le regroupement d’un ou éventuellement plusieurs partis. Les alliances sont donc soumises au suffrage des citoyens.

    Lors de la dernière révision du système électoral, j’avais défendu ce principe. Je n’ai pas été suivi.

     

    Marcel NEVEN - Bourgmestre

  • Visé - Elections : Le bourgmestre Marcel Neven reste sur la liste M.R

    fullsizeoutput_380.jpeg

    Qu’allait faire Marcel Neven ? Depuis la scission au sein du MR en Cité de l’Oie et la formation de la liste dissidente « OUI Visé », la question agitait les Visétois. En exclusivité, le bourgmestre sortant nous annonce qu’il se présentera sur la liste MR. Une liste qui vient de recevoir le soutien de Daniel Bacquelaine, président du MR pour la province de Liège.

    Marcel Neven, bourgmestre de Visé depuis 1989, a donc choisi. Il se présentera bel et bien aux élections communales. Il figurera à la 25e et dernière place de la liste MR.

    Il y a un mois, six membres du MR, un échevin, le président du MR local et quatre autres conseillers communaux ont décidé de se détacher du MR et de présenter une liste dissidente. Un divorce né à la suite de la constitution de la liste MR et de problèmes relationnels. Depuis, si on savait que Viviane Dessart emmènerait la liste MR et qu’elle serait suivie par Xavier Malmendier, échevin sortant, on ignorait la position de Marcel Neven. Ce mardi, il a annoncé officiellement à la section locale du MR qu’il se présenterait sur la liste MR.

    (Lire l'article complet dans nos éditions de ce jour)

  • Visé : elle court, elle court, la rumeur...

     

  • Le PS vise un retour dans la majorité à Visé

    high_d-20180705-GEH73Z.jpg

    Photo Sophie Kip

    C’est le plus ancien conseiller communal, Francis Theunissen, qui mènera la liste poussée par Gil Simon 

    Stabilité, unité, énergie nouvelle pour Visé : tels sont les maîtres-mots du PS visétois. Il souhaite un retour dans la majorité à l’issue d’un scrutin très ouvert.  
     
    (Lire l'article complet de Marc Gérardy dans nos éditions du jour)
     
  • Affaire Uvelia - Mathot : le plus insupportable est de ne pas savoir

    B9716199170Z.1_20180629194542_000+GK1BJJAC9.1-0.jpg

    Cette fois ci, le doute n’est plus permis. Depuis tant d’années, le dossier Intradel-Uvelia ne cesse de faire parler de lui. L’implication d’un homme politique liégeois de premier plan n’y est évidemment pas étrangère.

    Selon le texte lu par le Président, le député aurait cependant bien reçu 700.000 €

    Lire la suite dans nos éditions du jour