Vie communale - Page 3

  • Visé: l’ancien bourgmestre Marcel Neven victime d’une thrombose

    fullsizeoutput_146f7.jpeg

    Nous venons d'apprendre que notre ancien bourgmestre  (de 1989 à 2018) a été victime d'un petit AVC la semaine dernière. Marcel Neven nous explique : "Suite à des problèmes aux reins, je me trouvais à l'hôpital lorsque cet "incident" s'est passé. Le jour où je devais sortir de l'hôpital, j'ai eu une légère perte d'équilibre. Les médecins ont préféré me garder quelques jours supplémentaires pour procéder à des examens complémentaires, et tout va bien".

    Dès sa sortie de l'hôpital, ce lundi, l'ancien premier magistrat de la Cité de l'Oie a confirmé qu'il n'avait conservé aucune séquelle et qu'il avait d'ailleurs repris ses activités. Mardi, il s'est rendu à Spa afin d'assister à une représentation  théâtrale.

    (P. Neufcour)

  • Les stages sportifs organisés par la ville de Visé durant les vacances

     

    fullsizeoutput_159e7.jpegTous les renseignements sont disponibles soit à l'échevinat au hall omnisports de la rue de Berneau soit sur le site de la ville de Visé

  • Ville de Visé : stages d'été organisés par l'Echevinat de la Culture

     

    thumbnail_ecu_vise2_v2.jpg

    fullsizeoutput_159e5.jpeg

     

     

    fullsizeoutput_159e6.jpeg

    Programme et inscription consulter la brochure ICI

  • Visé : nouveaux panneaux didactiques sur le martinet noir

    fullsizeoutput_159bc.jpeg

    NOUVEAUX PANNEAUX DIDACTIQUES SUR LE MARTINET NOIR

     

    Hier à 18h30 a eu lieu l'inauguration d'un nouveau panneau didactique consacré à la vie du martinet noir. Panneaux offerts par le Rotary et implantés en bordure du Ravel, à proximité du parking de l'île Robinson.

    Le Martinet noir (Apus apus) passe toute sa vie dans les airs. Les martinets se nourrissent, boivent, dorment et s'accouplent en plein vol !

    Ils ne se posent que dans leurs nids.

    Champions de vitesse en vol ( jusqu'à 200 km/h), les martinets peuvent grimper à 3000 m d'altitude. Ils parcourent jusqu'à 800km par jour soit plus de 3 millions de km au cours de leur vie ( = plus de 4 allers-retours terre-lune) !

    Le Martinet noir est un insectivore exclusif et un grand migrateur. D'avril à août, il séjourne et se reproduit chez nous.

    En Wallonie, le Martinet noir niche toujours dans des bâtiments. Le nid est établi dans une cavité ( sous-toiture, trou de boulin, mur creux,..) accessible par une petite ouverture.

    Le nid, élémentaire, est garni de plumes, de feuilles et de petits débris cueillis en vol. Il accueille 2 à 3 oeufs couvés à tour de rôle par les deux partenaires durant 18 à 21 jours.

    Une importante menace pèse sur les martinets : l'évolution du bâti. Les techniques modernes de construction et de rénovation n'offrent plus guère de cavités propices à l'installation des nids. L'intégration de nichoirs dans les constructions est devenue indispensable pour préserver cet oiseau.

    Offrir un gîte aux martinets est facile et peu onéreux. La résidence 'Les Martinets’ qui a pris la place du moulin Bruyère rue Basse-Hermalle, est la première du genre en Basse-Meuse à offrir un gîte au Martinet noir : trente nichoirs ont été intégrés discrètement dans les murs, sans affecter la qualité architecturale de l'immeuble. Un exemple à suivre !

     

    Le Service Environnement vous invite à découvrir ces panneaux issus d'une belle collaboration entre la Ville et le Rotary.

    © pour les photos du panneau : Jean-Marie Poncelet

     

    Xavier MALMENDIER

    Echevin de l’environnement et de l’aménagement du territoire

    (En marge droite, quelques photos prises lors de l'inauguration du panneau)