Arnaques

  • L'AFSCA met en garde contre certaines pratiques

    « Des compléments alimentaires censés protéger contre le Covid-19 ont été interceptés dans des colis postaux lors de contrôles effectués par les autorités fédérales », indique l’Afsca dans un communiqué. « Il s’agit de compléments alimentaires non autorisés sur le marché belge. Ces produits, en plus d’être trompeurs et illégaux, pourraient présenter un risque pour votre santé. Ne les consommez pas, et évitez d’acheter des compléments alimentaires vendus sur des sites internet peu fiables », recommande l’agence fédérale.

    Plusieurs produits ont attiré l’attention de l’Afsca, à commencer par le thé originaire de Chine « Chenzhou municipal hospital of TMC », dont l’étiquette fait valoir de supposées vertus pour lutter contre la grippe et le coronavirus.

    L’agence a par ailleurs rappelé plusieurs compléments alimentaires de la marque Anima Mundi pour la présence de plantes non autorisées.

    Avant de mettre sur le marché des compléments alimentaires, les entreprises sont tenues de demander une autorisation de mise sur le marché auprès du SPF Santé publique. « Un complément alimentaire autorisé est systématiquement accompagné d’un numéro de notification accordé par le SPF Santé publique. En tant que consommateur, vous avez accès à la liste des compléments alimentaires qui ont obtenu un numéro de notification en Belgique en consultant l’application FOODSUP du SPF Santé publique », souligne l’Afsca.

    « Les arnaques se multiplient depuis le début de l’épidémie. De plus en plus de sites Internet malveillants tentent d’abuser des craintes de la population en proposant des produits censés les protéger du coronavirus. Ces produits ne sont pas seulement sans aucun effet sur le virus. Ils peuvent aussi être dangereux », a insisté le ministre de l’Agriculture Denis Ducarme.

    Ces recommandations valent également pour l’achat en ligne de médicaments. « Si vous souhaitez commander des médicaments en ligne, vous ne devez le faire que par l’intermédiaire de pharmacies internet agréées par l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) », rappelle l’Afsca. (Source : Sudinfo)