Commerces

  • Aldi rappelle des chipolatas pour cause de salmonelle

    BBYA4qq.jpg

    En concertation avec l'Afsca, Aldi rappelle vendredi les chipolatas au porc et veau de la marque Meat For You. Une analyse menée par le fournisseur a mis en évidence la présence de la bactérie salmonelle dans la viande. La chaîne de magasins demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de le ramener au point de vente pour être remboursé.

    Aldi a décidé de rappeler les chipolatas Meat For You qui ont été vendues dans des barquettes en plastique jusqu'au 2 janvier. L'emballage porte le numéro de lot 19007385 et la date limite de consommation est le 06/01/2020.

    Il est expressément demandé de ne pas consommer ces chipolatas. La salmonelle présente dans ces saucisses cause une infection dont les symptômes sont les suivants : fièvre, crampes abdominales et diarrhée. Ces symptômes se déclarent généralement six à 72 heures après consommation et le risque est plus élevé chez les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodépressives. Il est recommandé de consulter un médecin sans délai si ces effets se manifestent. Pour toute information complémentaire, Aldi est joignable à l'adresse customercarefr@aldi.be.

    (Source RTL Info)

  • Attention si vous avez acheté ce poisson chez Makro

    Makro demande à ses clients de ne plus consommer ce produit avec la date de péremption (DLC) de 23/12/2019 jusqu’à et y compris 17/01/2020. Les clients qui l’ont acheté sont invités à le rapporter à leur point de vente, où ils seront remboursés.

    Pour toute information complémentaire, le service clientèle de Makro Cash & Carry Belgium est joignable au 078/150 330 ou via callcenter.fr@makro.be.

    B9722036069Z.1_20191224151427_000+GOOF6CGHU.1-0.jpg

    Description du produit :

    Produit  : Flétan fumé pré-tranché

    Marque  : Horeca Select

    Date de péremption (DLC) : toutes les DLC de 23/12/2019 jusqu’à et y compris 17/01/2020

    Période de vente  : à partir du 28/11/2019

  • De la farine Soubry retirée de la vente

    Il s’agit de la farine d’épeautre 750 g de la marque Soubry dont la date de durabilité minimale est fixée au 25 juillet 2020 (numéro de lot 47541). Le produit a été distribué dans des supermarchés (Colruyt, Carrefour, Makro, Spar, Supra, Match, Louis Delhaize), chez certains grossistes et magasins d’alimentation générale.

    Pour toute information complémentaire, le service clients est joignable au 051/22.23.20 ou par mail soubry@soubry.be.

    L’ochratoxine A est une mycotoxine, soit une toxine qui peut se former dans l’alimentation, produite par différentes sortes de moisissures, écrit l’Afsca sur son site web. (Source Sudpresse)

     
     
  • Fièvre, troubles gastro-intestinaux...: attention si vous avez acheté de la viande chez Carrefour, le produit retiré de la vente et rappelé!

    B9721812269Z.1_20191204120340_000+GJPF1UI34.1-0.jpg

    La société Viangro rappelle mercredi, en accord avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), du haché porc bœuf après un contrôle qui a décelé la présence possible de salmonelles. Ce produit a été vendu dans certains magasins Carrefour en Belgique.

    Les produits concernés par ce rappel sont le haché porc bœuf 600 g et 1,2 kg dont la date de péremption est fixée au 5 décembre 2019 (numéro de lot 9494).

    Ces viandes pourraient être contaminées par des salmonelles, elles sont dès lors retirées de la vente et les consommateurs peuvent les rapporter au point de vente où ils seront remboursés.

    B9721812269Z.1_20191204120340_000+GVFF1UHPA.1-0.jpg

    Une intoxication alimentaire causée par les salmonelles se traduit par des troubles gastro-intestinaux, souvent accompagnés de fièvres dans les 12 à 72 heures qui suivent la consommation du produit contaminé. Les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées y sont particulièrement sensibles.

    Pour toute information complémentaire, le service consommateurs de Carrefour Belgique est joignable au numéro gratuit 0800/9.10.11.

  • Visé : ils associent bijoux et chocolat

    Laurence Vandenborre et Didier Smeets sont deux jeunes entrepreneurs et créateurs visétois. Elle est gemmologue et lui est chocolatier.

    Ils ont décidé de s’associer, le temps d’une exposition samedi dernier à la chocolaterie Smeets à Berneau.

    Laurence Vandenborre a vécu à Visé pendant 25 ans. Âgée de 29 ans, elle vit aujourd’hui à Anvers, après un court passage à Hasselt, où elle est directrice marketing dans un laboratoire de certification de diamants. Elle est aussi gemmologue et créatrice de bijoux. Elle a créé ses propres collections de bijoux « Laurence Vandenborre Fine Jewelry » (LVFJ) avec des bijoux fabriqués en or 18 carats et confectionnés dans un atelier familial en Italie. Elle propose également une capsule de bijoux entièrement sertis de diamants de synthèse.

    « Je transmets ma passion et mon amour pour les pierres précieuses dans chacune de mes créations. Je laisse transparaître ma propre perception des couleurs, formes et textures. Je souhaite rendre accessible à toutes les femmes les diamants, saphirs, tourmalines et opales. J’aspire à ce que toutes les femmes se sentent belles, sûres d’elles et libres d’affirmer leur personnalité à travers ma ligne de bijouterie fine. LVFJ est une marque que je porte tous les jours », précise Laurence Vandenborre.

    B9721709758Z.1_20191125195856_000+GJEF02QV2.1-0.jpg

    Sa nouvelle collection est composée de 18 pralines : origine Pérou, origine Vénézuela, origine Sao Tomé, Arabica, Framboise, Thé noir Earl Grey, praliné amande croustillant, cannelle et miel, citron et quatre épices, fève Tonka, Griotte et chocolat fumé, Fleur de lait et agrumes, Sichuan, praliné cacahuète croquante, praliné noisette croquante, caramel beurre salé, Fraise et hibiscus, Ganache blonde.

    « Moi, je propose quatre collections avec quatre styles de bijoux différents : rond imparfait, travail des courbes, années 80 (collection plus colorée et avec des coeurs notamment) et diamants de synthèse car il y a une demande surtout chez les jeunes car ils sont 30 % moins chers que les diamants naturels », détaille Laurence.

    B9721709758Z.1_20191125195850_000+GJEF04EF8.1-0.png.jpg

    « J’ai participé pour la première fois fin septembre dernier à une vente privée dans un hôtel particulier du 17e siècle place Vendôme à Paris avec neuf autres designers de bijoux. Cela s’est bien passé. Une boutique de Londres et une boutique de Paris ont chacune sélectionné 15 pièces de ma collection qu’elles vont vendre pour les fêtes de fin d’année. Je suis également présente dans un pop up store à Anvers jusqu’au 15 décembre prochain avec sept autres designers de bijoux. Il y aura bientôt un point de vente aussi à Visé et je me déplace partout en Belgique et à l’étranger pour des bijoux sur mesure », précise encore Laurence Vandenborre.

    Laurence a présenté un exposé informatif sur les diamants puis ses collections à Berneau avec à la clé de nombreux rendez-vous dans la région visétoise. Infos sur le site internet www.lvfinejewelry.com ou sur la page Facebook LVFine Jewelry.

    (Source : La Meuse)