Conférence

  • La prochaine conférence du M.A.H.Vi aura lieu le 13 mars

    fullsizeoutput_16956.jpeg

    VENDREDI 13 MARS A 20H : Destins de Visétois pris dans la tourmente de la guerre 40-45

    Quand éclate le second conflit mondial, beaucoup de Visétois traumatisés par le souvenir d’août 1914, vont prendre le chemin de l’exil. Cet exode douloureux et dangereux sera évoqué à travers des témoignages dont ceux de la famille Nélissen, le célèbre photographe installé dans la rue des Récollets.

    D’autres ont vaillamment combattu dans les forts de la ceinture de Liège et ont été faits prisonniers pour près de 5 longues années. Ce fut le cas de Joseph Rion, déporté au stalag 1A, en Prusse Orientale qui nous a laissé un témoignage captivant. Au plan de la gestion communale, certains ont choisi la collaboration avec l’occupant, tels que le secrétaire communal Urbain Dodémont et son successeur Jules Heine. Cette option leur a été fatale à bien des égards sur un plan personnel mais aussi familial. A côté de cela, d’autres ont opté pour la Résistance et Visé possède également des martyrs trop longtemps méconnus, Michel Flohimont et Guillaume Debefve, tués la veille de la libération  de la ville. Enfin, l’année 1945 a vu le retour de dizaines de prisonniers rescapés des camps du Grand Reich allemand. L’un d’entre eux Libert Joseph Cuypers deviendra en 1947 le premier bourgmestre socialiste de Visé. Certains exilés de 1940 ne reviendront jamais et seront rayés des listes de population, alors que d’autres  auront trouvé épouse à l’étranger, tel le futur garde-champêtre de la ville Hadelin Woolf . Cette guerre atroce a engendré des brassages de population, annonciateurs d’une Europe à reconstruire totalement sous un nouveau modèle. La conférence sera donnée dans la petite salle des Tréteaux, rue de la Chinstrée par Claude Fluchard, historien contemporaneiste.

    PAF traditionnel de 5 € (3€ pour les membres). Pas besoin de réserver. Accueil dès 19h.50

     

    Jean-Pierre Lensen, secrétaire de la S.R.A.H.V

  • Vendredi 28 FEVRIER à 20H dans la salle n° 5 du Centre culturel : 70 ans de relations tumultueuses France-Belgique 1900-1970 

     

    fullsizeoutput_16825.jpeg

    Illustration : une des plus vieilles maisons de Lixhe, classée de surcroit.

    « Comme toute relation de voisinage, celle qui unit la France et la Belgique est complexe, faite de nuances et d’évolutions, insensibles ou plus brutales. Le partage d’une langue et d’une culture largement communes avec une partie des Belges accorde également à la France une place particulière, sans pour autant immuniser en rien contre les stéréotypes croisés et les incompréhensions mutuelles. Entre 1900 à 1970, deux guerres et trois républiques se sont succédé. La Belgique, elle aussi, a évolué : le petit pays neutre et garanti du 19e siècle, coincé entre deux puissances ennemies, est devenu un Etat moteur de la construction européenne dont les fractures internes se sont parallèlement élargies. Le rapport à la France s’en est forcément trouvé modifié, sur fond de multilatéralisme. Cette conférence sera l'occasion de parcourir sept décennies mouvementées mais passionnantes ».

    La conférencière, Catherine Lanneau (Mme Balace) est professeur à l’ULiège dans la section histoire et s’est spécialisée dans les relations diplomatiques contemporaines. La PAF habituelle de 5 € pour le grand public et deux € de moins soit 3 € pour le membre 2020. Pas besoin de réserver. Entrée plus facile par la rue de la Chinstrée.

     

    VISITE DE LIXHE le dimanche 1 mars 2020 Départ à 14h rue de Lixhe, place communale

    Nous voilà reparti pour visiter LIXHE, un des plus beaux villages de l’entité de VISE.  Méconnu pour certains et seulement connu pour d’autres pour ses cimenteries, LIXHE, c’est d’abord un charme indéniable avec une remarquable église, un splendide manoir rebaptisé « maison Abbeyfield », une belle place communale avec son école, son auberge « Clockers » classée au patrimoine, son monument aux deux guerres et ses belles fermes.

    Mais c’est aussi un riche passé car on y a découvert des tombes mérovingiennes, un haut lieu du culte de Saint-Lambert, sans oublier le passage de troupes étrangères et, pas seulement le Roi Soleil Louis XIV, … le fort de Navagne situé à l’autre rive de la Meuse n’y est pas étranger. Et lorsqu’on parle d’eau : que dire sur les terribles inondations des siècles passés amenant à la construction du barrage et d’une étonnante échelle à poissons, sans oublier la construction du fameux canal Albert et d’autres anecdotes (vous serez surpris d’apprendre qu’il y avait une prison à Lixhe !). A l’issue de cette balade, LIXHE n’aura plus de secrets pour vous.

    La visite sera prise en charge par Guy Reggers, secondé par Marylène Zecchinon. PAF de 5 € pour le membre et de 7 € pour le non-membre. Le verre de l’amitié offert par l’A.C. de Visé sera servi à l’issue de cette balade centrée sur le quartier de Lixhe. RV sur place. Pas besoin de réserver.

     

    AU PLAISIR DE VOUS RENCONTRER    LA SOCIETE ROYALE ARCHEO-HISTORIQUE DE VISE ET DE SA REGION ASBL

     

    I

  • Conférence - Rencontre avec Thierry Luthers

    thumbnail_Thierry-luthers.jpg

    THIERRY LUTHERS, UN HOMME DE PASSIONS

    -  Journaliste de profession, historien de formation, chanteur par admiration, Thierry Luthers est un homme de passions. Il viendra les partager avec vous lors d’une soirée-rencontre autour de ses livres consacrés aux tombes de belges célèbres et plus particulièrement de la région liégeoise.

    - Quand ? Le jeudi 06 juin à 20h

    - Où? Bibliothèque communale de Visé (Rue du Collège, 31)

    - PAF : 5€

    - Réservations souhaitées au 043748557 ou par mail bib.communale@vise.be

    - Retrouvez notre actualité sur Facebook et Instagram : Bibliothèques de  Visé

  • Visé salle des Tréteaux : Martinets entre ciel et terre

    leadImage.jpg

    Photo J.M. Poncelet

    Conférence: « Martinets entre ciel et pierre » par Martine Wauters, responsable du groupe de travail Martinets de Natagora

    Le martinet noir, grand migrateur, cohabite avec l'homme depuis des siècles. Il reste cependant méconnu. Son avenir est aujourd'hui menacé, notamment par l'évolution des bâtiments.

    Richement illustrée, cette conférence vous fera découvrir les facultés étonnantes et la biologie passionnante de cet oiseau. Vous apprendrez quels moyens sont mis en oeuvre pour le protéger et comment y apporter votre contribution. Un exemple visétois sera présenté.

    Un stand proposera différents modèles de nichoirs et des livres de référence. 

    Jeudi 16 mai 2019 à 19h30

    Salle des tréteaux, 1er étage

    Adresse : Rue de la Chinstrée, 2 A à 4600 VISE

    Entrée gratuite – réservation obligatoire par tel. 04 374 84 93 ou mail laetitia.poelmans@vise.be

     

  • Le M.A.H.V vous invite à une conférence portant sur la perpétuité des vestiges dans l'histoire liégeoise

    1200x900_photo-DEC-ALD0100097N-ANX1G00O400AC.jpg

    Photo : Archéoforum

    VENDREDI 22 FÉVRIER A 20H, SALLE N° 5 DU CENTRE CULTUREL, MARCEL OTTE (ULIEGE) PRESENTE "LA PERPETUITÉ DES VESTIGES DANS L’HISTOIRE LIEGEOISE "(dont ceux de la Place Saint-Lambert)

    Qui ne connaît ce professeur de Préhistoire à la retraite (ULiège) mais toujours très actif par ses publications ? Plusieurs centaines sur la paléolithique  (époque antérieure à – 8.000 avant Jésus Christ) mais aussi sur le patrimoine régional comme ici dans cette conférence

     

    Tout lieu historique tient son origine à sa perpétuité : on y revient car on y fut, Liège reste là où elle est en dépit des modifications radicales de l'Histoire,

    tous les réseaux sociaux y furent perpétuellement représentés à travers les millénaires,

    on se sent à Liège car elle exhale son identité à travers son atmosphère, toujours transmise par ses citoyens, ses déambulations, ses découvertes et sa grandeur des temps princiers.

    Liège subit aujourd’hui la perte de ses valeurs, avec la perte de son indépendance : elle s’auto-détruit par dépit...  il nous reste à savoir et à comprendre ce qu’est l’esprit liégeois, quelle est sa nature et quel est son destin ?

     

    Entrée par le parking de la salle des Tréteaux, rue de la Chinstrée, rue voisine de la Grand  Place Reine Astrid.

    Dans la première salle à droite de l’entrée. Pas besoin de réserver

    Paf de 3 € pour le membre et de 5 € pour le grand public.

     

    POUR LA SRAHV ,

    J.P.LENSEN, SECRETAIRE