Culture

  • Les voeux du "Club des Chercheurs et Correspondants Cheminots" de Visé

    thumbnail_bonne-annee-2020.jpg

    Cher(e) ami(e), membre, sympathisant(e),

     

    L’année qui commence promet d’être riche en évènements, au moins pour chacun d’entre nous avec une bougie de plus à souffler !

    Au "Club des Chercheurs et Correspondants Cheminots" de Visé, nous essayerons à nouveau de faire de notre mieux pour toujours bien vous accueillir, vous donner l'envie de revenir et vous permettre de découvrir de nouvelles surprises !!
    Des projets, des idées, nous n'en manquons pas…  embarquez avec nous !!

    Nous espérons à nouveau vous retrouver tout au long de l'année, ainsi qu'à l'occasion d'événements particuliers tels nos Journées portes ouvertes.

     

    Belle année à tous !

    Merci pour votre soutien et vos encouragements,

     

    A (très) bientôt,

    Amicalement,

     

    L'équipe du C.C.C.C.

  • Le Groupe Découverte vous invite

    Merazhofen_Pfarrkirche_Chorgestühl_links_Juliana.jpg

    1/7 - Dimanche 5 janvier 2020 (réf.: 2020.01)   

    Activité : Visite du sanctuaire de Sainte Julienne du Mont-Cornillon suivie d’une balade pédestre vers la Chartreuse 

    ATTENTION !  ATTENTION !   Pour la bonne organisation de cette journée, je vous demanderai de réserver et de payer vos places à l’avance au plus tard pour valider la réservation de cette journée  (à verser sur le compte du Groupe Découvertes IBAN BE60 0000 2411 1570 - BIC BPOTBEB1) pour le mardi 10 décembre 2019 au plus tard .

    Le programme : 

    En tout début d’après-midi car les journées de ce début de mois de janvier sont encore courtes. Cette visite sera suivie d’une balade pédestre au départ de ce site vers la Chartreuse.

    Présentation du lieu, probablement un des plus anciens sites habités de la rive droite de la Meuse. Chapelle fondée en 1116, élargie à une léproserie vers 1150, l’hospice de Cornillon accueille la petite Julienne, riche orpheline et surtout grande mystique qui a des révélations du Christ menant à la Fête du Corps et du Sang du Christ (fête Dieu) aujourd’hui célébrée partout dans le monde catholique. Visite de la chapelle et du chœur roman avec ses célèbres vitraux hagiographiques.                                
    Brève histoire de Sainte Julienne. Nous monterons ensuite vers l'ancien couvent des Chartreux par ce qui fut la route de Liège vers Aix la Chapelle. Nous irons voir dans la maison de repos et de soins, ce qui reste des cellules des moines. Sur le même site se trouve ce qui reste de la ferme des Chartreux devenue aujourd'hui une demeure privée. Nous nous dirigerons ensuite vers le fort de la Chartreuse construit en 1817 par les Hollandais. Quand on dit fort, c'est beaucoup dire puisque ce fort fut déclassé en caserne en 1890, ce qui entraîna l'urbanisation du plateau de Péville.                             Aujourd’hui, il est propriété d'une société immobilière et attend une réaffectation sans doute problématique. Nous ferons ensuite une brève incursion dans le parc de la Chartreuse, propriété de la Ville de Liège et aménagé grâce à des fonds européens. Nous terminerons par la visite de l'arvô, ancien pont fortifié qui permettait aux Chartreux de passer de la ferme jusqu'à leurs terres de culture. Nous y serons accueillis par l'asbl "La Chartreuse", propriétaire de cet arvô.

    Durée de la visite : +/ 3 heures  

    Degré de difficulté : moyen - parcours vallonné (nous commencerons la balade par une montée) !

    Recommandations : en cas de non-respect des consignes de sécurité, le Groupe Découvertes décline toute responsabilité. Munissez-vous peut-être d’une canne de marche et d'une lampe de poche pour la visite du fort. 

    Regroupement : 12 h 30, rue de Robermont, 2 à 4020 Liège. 

    Itinéraire voiture : au départ de la gare des Guillemins (Liège), prenez la direction du pied de la côte qui monte à Robermont (cimetière de Robermont). 

    En autobus : prenez le 140 ou 138 et descendez à l’arrêt juste en face ou devant sanctuaire de Sainte Julienne du Mont-Cornillon

    Drink : Il sera proposé par l'asbl "La Chartreuse"

    P.A.F : 7 € par personne : ce prix est votre participation à la journée organisée par le Groupe Découvertes.  

    Guide : Monsieur Galloy pour le sanctuaire 

    Groupe Découvertes : Philippe Slootmans - 04 / 252.92.41 (si possible les vendredi et samedi de 18 h30 à 20 h 00 et le dimanche de 9 h 30 h à 11 h 30 ) Merci d’avance  

    Site : https://groupe-decouvertes.org/ E-mail : Groupe-Decouvertes@hotmail.com  

    N’hésitez pas à consulter régulièrement notre site, d’abord pour vous tenir au courant de nos activités mais aussi pour prendre connaissance d’éventuelles modifications de dernière minute.

  • A la salle des Tréteaux

    LesTreteaux_image.jpg

    - Le dimanche 15 décembre à 16h

     

    Le zététique théâtre

    "Qui vive", spectacle tous publics à partir de 2 ans et demi.imagesize300800-N.Bomal-3petite.jpg

    Pas drôle, toute seule! Cette nuit-là, Nouche a envie de danser. Pas drôle de danser seule! Cette nuit-là, son désir d'avoir une amie pour danser et jouer est si fort qu'il traverse les murs de sa chambre.

    Cette nuit-là... cette nuit-là Nouche s'en souviendra : voici que surgit l'amie espérée! Moitié fille, moitié panthère, elle vient d'où? C'est l'histoire d'une échappée belle, d'une amitié sauvage, de caresses et d'aventures pour ratatiner les peurs bleues Danse, jeu et théâtre se croisent et s'assemblent pour donner à découvrir les couleurs d'une nuit tornade

     

    - Le mercredi 18 décembre à 20h30

    Guy Lukowski
  • "L'enfance" : les sujet de l'exposition organisée par le M.A.H à la chapelle des Sépulcrines

    fullsizeoutput_160da.jpeg

    Du 5 au 27 octobre la chapelle des Sépulcrines abrite une exposition relatant la vie des enfants et petits enfants au siècle dernier.

    Divers thèmes sont abordés : la petite enfance, les soins de santé, l'éducation tant parentale sue scolaire, les loisirs, jeux et jouets, jeux d'extérieur, les fêtes (communions et fêtes laïques) ...

    L'exposition est centrée sur ce que fut l'enfance au XXe siècle, donc, sur ce que vécurent nos grands-parents, nos parents, notre génération, et pour certains, nos enfants. C'est donc principalement aux plus jeunes générations qu'est destinée cette exposition.

    fullsizeoutput_160d3.jpeg

    L'enfant doit être considéré dans le contexte de la vie en famille. "En ce temps-là", l'enfance avait une durée beaucoup plus courte qu'à notre époque puisque certains étaient mis au travail vers 10 - 12 ans! La période retenue par Marylène Zecchinon, Commissaire de l'exposition, est celle prend cours quelques mois avant la naissance et se termine vers 12 - 13 ans, après la "grande communion" ou la fête laïque, quand on quitte sa petite école de village. L'obligation scolaire en 1914, l'arrivée de l'Oeuvre nationale de l'enfance cinq ans plus tard, puis en 1936 la révolution des congés payés...

    DSC_5494.JPG

    De nombreux panneaux didactiques reprennent et expliquent ce qu'était la vie des enfant le siècle dernier, mais les jeux et jouets exposés nous ramènent (pour moi) 65 ans en arrière... Meccano, trains électriques Gils (fabriqués artisanalement à Jupille), les châteaux forts, les fermes pour les garçons; poupées avec des assortiments de vêtements, petits meubles, jeux de société - lotto avec les cartes et les "pastilles" de bois etc.. Ne passons pas sous silence les chaises d'enfant en bois, les chaises pas les enfants pour les esprits chagrins (j'ai cru reconnaître la même que celle où j'avais commencé à "manger tout seul, comme un grand), les parcs...

    Une salle est réservée à la vente de petits souvenirs.

    DSC_5492.JPG

    L'exposition est accessible du samedi au dimanche de 14h à 17h. PAF de 3 € pour les plus de 18 ans. Les visites scolaires sont gratuites.

    Quels souvenirs pour les visiteurs de ma génération! Je me suis revu gamin, avec les vis et écrous du Meccano, en train d'emboiter les rails du train (St-Nicolas m'en avait apporté un, un Gils aussi, mais pas de la même couleur)...

    DSC_5484.JPG

    Bravo  à l'équipe et particulièrement à Marylène pour l'excellence du travail fourni et la qualité du matériel exposé)

    En marge droite, un pêle-mêle de photos prises lors du vernissage.

    ©Pierre Neufcour

  • Actuellement aux Sépulcrines : une exposition d'oeuvres exceptionnelles "Tableaux de pêche et de rivières"

    fullsizeoutput_15b4a.jpeg

    "Tableaux de pêche et de rivière" est l'intitulé choisi par Jacques Goijen pour l'exposition qui se tient actuellement à la chapelle des Sépulcrines à Visé.

    "Jacques Goijen, c'est 40 ans d'expérience dans le domaine de la peinture, c'est plus de 200 expositions tant nationales qu'internationales (la 1ère eut lieu à Spa en 1986), mais aussi New-York, Houston, Los Angeles, Strasbourg... et bien d'autres villes dans le monde. Depuis toujours, il est reconnu comme l'expert de cette "école liégoise du paysage".

    Son amour pour l'Ardenne l'a amené à promouvoir ce courant post-impressionniste qui s'est développé dans la province de Liège à partir de 1880 et jusqu'en 1950 environ; qui a donc été appelé ECOLE LIEGEOISE DU PAYSAGE. Il ne s'agit pas d'ue académie avec un programme structuré, mais plutôt d'une sensibilité qui recouvre diverses mouvances : liégeoise, verviétoise, spadoise, hutoise... voire ardennaise et même campinoise.

    Le grand mérite de Jacques Goijen est d'avoir mis en lumière des artistes de qualité qu'on découvre aujourd'hui au travers d'oeuvres parfois restaurées qui, sans cela, auraient continué à se couvrir de poussière dans des greniers où les caprices de la mode les ont souvent reléguées il y a plusieurs décennies. Beaucoup de ces tableaux n'étaient pas connus parce que, appartenant à des familles, ils n'avaient jamais été exposés en public.

    Jacques Goijen a donc le grand mérite de nous faire découvrir des artistes connus mais aussi moins connus de cette école.

    Richard Heintz, Jean et Joseph Cambresier, Mambour, Vreuls, Henri Daco, Jean Dessaucy, Joseph Lagasse, Paul Lepage, Scauflaire et bien d'autres encore font partie de ces peintres de grand talent.

    La chapelle des Sépulcrines où se tient l'exposition est le cadre idéal pour découvrir une telle exposition, laquelle s'intègre remarquablement dans cet endroit historique, s'attachant à restituer l'esprit d'une époque."

    (M. Ulrici, échevin de la culture)

    Pas moins de 47 oeuvres constituent cette exposition. Elle se tient jusqu'au dimanche 28 juillet (sauf les lundis) de 14h à 18h. Elle est gratuite et les oeuvres exposées sont en vente.

    En marge de droite, un album de quelques photos prises lors du vernissage.

    (P. Neufcour)