Drame

  • Drame à Jupille ce mardi après-midi : Michel Poirier, un gendarme à cheval retraité, est mort écrasé par son tracteur

    fullsizeoutput_16c74.jpeg

    Le tracteur sous lequel est mort Michel Poirier - L.H

    Drame ce mardi à Jupille: Michel Poirier, un gendarme retraité, est mort écrasé par son tracteur


     C'est un passant qui a effectué la macabre découverte vers 13h25 rue des Houlpays à Jupille : Michel Poirrier gisait dans un de ses terrains, écrasé par son tracteur. Les secours n'ont pu que constater son décès.

     

  • Louis, 21 ans, décède à Dalhem: il a été écrasé alors qu’il ébranchait un arbre

    66212D83-741E-469E-9E2F-E8076F10C74C.jpeg

    Louis Bellem, un jeune homme de 21 ans originaire de Saint-Remy, était occupé à travailler sur un chantier de la société qui l’emploie, « Espaces Verts » de Dalhem. Cet avant-midi, c’est à des tâches d’élagage et de coupe d’arbres qu’il s’adonnait, sur un terrain en pente de la rue La Saulx, aux côtés du patron de l’entreprise et d’autres collègues-ouvriers.

    E2D8E5E8-E15D-4F0A-9882-798AC455F3A7.jpeg

    Le tronc de l'épicéa a été bloqué par d'autres arbres (P. Neufcour)

    « Le chantier de ce matin était situé dans un talus », introduit M. Martin, le patron de la société, complètement effondré. Il poursuit : « Il y a avait environ une demi-heure qu’un arbre avait été abattu, un épicéa de plus de 20 mètres de haut. L’arbre était tombé à l’endroit prévu, sur un sol plat. Louis était occupé à l’ébrancher, nous travaillions plus bas dans le talus. À un moment, lorsque Louis a eu terminé de tronçonner une branche, l’arbre s’est mis en mouvement et a commencé à rouler en dévalant la pente. »

    La suite de cette intervention est, fatalement, totalement tragique. M. Martin poursuit : « Louis a eu le temps de crier ‘Attention en bas’, avant d’avoir un pied coincé sous le tronc. Et puis là, l’arbre lui a roulé dessus… J’ai immédiatement réalisé la gravité de son état de santé et j’ai appelé les secours. »

    8B09EBBF-1158-4FBE-84AB-F8863F48A57C.jpeg

    Henri Martin, un homme effondré (P. Neufcour)

    Vu l’importance de ses blessures, les services d’intervention ont fait appel à l’hélicoptère médicalisé de Bra-sur-Lienne pour effectuer le transfert de la victime vers un centre hospitalier. Malheureusement, le Saint-Rémois est décédé sur place.

    Le propriétaire du terrain concerné était également présent au moment de la tragédie. « J’étais chez moi au moment de l’accident », confie-t-il. « J’ai juste entendu un cri. J’ai regardé par la fenêtre et je me suis tout de suite rendu compte qu’un accident venait de se produire. J’avais déjà auparavant fait appel à la société de Monsieur Martin. Ici, plusieurs arbres devaient être abattus, dont des épicéas qui étaient rongés par des scolytes. Et je dois dire que son personnel est très compétent, sinon je ne les aurais pas rappelés. »

    « Un excellent ouvrier »

    « Louis était un excellent ouvrier. J’insiste vraiment sur la manière, posée, dont il effectuait son travail. Il était très professionnel. Cela faisait deux ans qu’il travaillait avec nous. Il était toujours très prudent, habitué au travail et aux mesures de sécurité. Quelle tristesse », a conclu son patron.

    L’Auditorat du Travail est descendu, ce lundi après-midi, sur les lieux du drame. Un rapport doit être rédigé mais, pour l’heure, il ne semble présenter aucune lacune quant à la sécurité de ce chantier.

    Le tronc concerné, quant à lui, est toujours sur place mais il a été fermement maintenu par des câbles en acier, afin d’éviter qu’il ne puisse encore bouger. Les services de la zone de police Basse-Meuse ont effectué le constat d’usage.

    (Pierre Neufcour)

     

  • Jonathan a perdu la vie dans un accident de moto

    fullsizeoutput_a9.jpegHier, nous vous informions du décès d'un motard visétois sur l'autoroute à Cheratte. La victime, Jonathan Leenders était marié à Nathalie, une jeune femme d'origine africaine. Jonathan et son épouse étaient les parents d'une petite fille. L'expert du Parquet aura pour mission de déterminer les circonstances exactes de l'accident.

    Lire l'article complet dans nos éditions du jour

  • Visé : deux morts dans un incendie chemin de Richelle

    B9720767606Z.1_20190902183045_000+GAQEC9O5A.1-0.jpg

    C'est vers 02h20 la nuit de dimanche à Lundi que le feu s'est déclaré.

    Le drame s'est déroulé Chemin de Richelle, dans une impasse sur les hauteurs de Visé.  Les deux habitants du bungalow, Marie-Hélène Dortu, 64 ans et Jean-Marie Bourgogne, 72 ans, sont décédés malgré l'intervention rapide des secours.  Une des personnes a pu être extraite des flammes, mais elle avait déjà perdu la vie. Les pompiers ont retrouvé la seconde sous les gravats. Il sagissait d'une dame et d'un homme. A 07h30, les hommes du feu étaient toujours sur place. 

    A l'heure actuelle, les causes du sinistre sont inconnues. Le Parquet et un expert incendie sont descendus sur les lieux.

  • Deux morts dans un accident de voitures hier à Barchon

    DSC_3854.JPG

    Photo d'illustration - © P. Neufcour

    Drame sur la E 40 hier vers 19h00. Pour une raison que l'enquête devra déterminer, ne voiture en panne immobilisée à proximité de la sortie de Blegny, en direction de Cheratte, elle a été violemment percutée par une autre. Une camionnette qui suivait n'a pu éviter cet accident et est venue s'encastrer dans le second véhicule.

    Si les occupants des premier et dernier véhicules ont pu être sauvés par des automobilistes de passage, il n'en est pas de même de ceux qui occupaient la voiture du milieu. Les pompiers ont retiré deux corps des restes du véhicule détruit. A l'heure d'écrire ces lignes, aucun autre renseignement de nous est connu. (P. Neufcour)

    NDLR : Contrairement à ce qui avait initialement été annoncé, le fait que la voiture occupée par les deux jeunes n'a pas été confirmé.