Faits divers

  • Entre 45.000 et 60.000 € de préjudice suite au vol dans un manège à Cheratte

    B9721734228Z.1_20191127193421_000+G4OF0I47T.2-0.jpg


    Les voleurs ont forcé les armoires et ciblé les selles CWD. - TVA

    Dans la nuit de mardi à mercredi, un vol crapuleux est survenu au manège « La Belle Fleur », à Cheratte.

    Le matériel nécessaire à la pratique de l’équitation peut s’avérer coûteux. Une vingtaine de cavaliers du manège « La Belle Fleur », à Cheratte, va devoir délier sérieusement les cordons de la bourse pour se rééquiper.

    Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 3h du matin, un vol crapuleux a été commis dans l’enceinte du centre équestre de la rue Pétoumont. « Ils sont entrés par l’arrière », explique Gladys Steele, gérante du manège. « Ils ont coupé les attaches des cadenas des armoires, certainement avec une grosse pince et ils ont fait le tri parmi le matériel qui appartient à nos cavaliers et nos cavalières. »

    B9721734228Z.1_20191127193421_000+G4OF0I45T.3-0.jpg

    L’endroit est équipé de caméras de surveillance, mais le vol s’est produit en pleine nuit. « On ne voit rien mais, vers 3h du matin, on distingue qu’il y a du mouvement », poursuit la cavalière.

    Ces images vont encore être analysées par la police, comme nous l’explique la zone de la Basse-Meuse, qui a d’ailleurs envoyé un équipage sur place

    Les auteurs sont repartis avec une quinzaine de selles de la marque CWB, un sellier d’équitation haut de gamme, spécialisé dans la performance sportive des cavaliers. Sur les 10 meilleurs cavaliers mondiaux, 7 ont d’ailleurs une selle et du matériel CWD ! « Elles valent entre 3.000 et 4.000 euros chacune », poursuit Gladys Steele.

    B9721734228Z.1_20191127193421_000+G4OF0I475.2-0.jpg

    Faites le compte : les voleurs ont donc emporté du matériel pour un montant oscillant entre 45.000 et 60.000 euros. « Ils ont laissé les autres selles, moins chères. Ce sont forcément des gens du milieu, qui savent exactement ce qu’ils venaient chercher. Ils ont plus particulièrement visé les selles d’obstacle, laissant là les selles de dressage. A l’exception d’une cavalière, à qui ils ont dérobé les deux selles. »

    B9721734228Z.1_20191127193421_000+G4OF0I46K.2-0.jpg

    Le matériel risque de se revendre sur internet, il vous est donc demandé d’ouvrir l’œil. « Je ne sais pas si les selles seront revendues en Belgique ou à l’étranger. »

    Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, l’assurance du manège n’interviendra pas pour ce vol, puisqu’il s’agit du matériel personnel des cavaliers.

    Une enquête a bien évidemment été ouverte à la police.

    Source : La Meuse CWQ - TVA


  • Un mouton vivant repêché par les pompiers à Lanaye

    Ce vendredi matin vers 10h30, les pompiers de Liège ont reçu un appel étonnant. Une personne s’exprimant en néerlandais annonçait la présence d’un cheval dans la Meuse à hauteur de Lanaye (Visé) près de la frontière hollandaise ! Les pompiers ont alerté l’ «Animal Rescue Team » et une équipe de deux plongeurs de la brigade nautique s’est rendue sur place et a constaté la présence... d’un mouton dans la Meuse, à 25 mètres du bord.

    Le mouton a été récupéré vivant par les deux plongeurs qui l’ont déposé sur la terre ferme quai de Caster à Lanaye-Visé. L’animal n’a pas demandé son reste et a pris la fuite aussitôt. « Il est allé rejoindre son troupeau dans une ferme voisine d’où il s’était échappé avant de tomber dans l’eau », précise Philippe Schutters, vétérinaire de l’ «Animal Rescue Team», unique en Belgique. L’ «Animal Rescue Team » est composée de trois pompiers spécialisés dans le sauvetage animalier, d’un vétérinaire et d’une assistante-vétérinaire (La Meuse)

  • Hermalle : elle poignarde son compagnon après une dispute

    Les faits se sont déroulés, vers 1h20, rue du Perron, à Hermalle-sous-Argenteau.

    L’appel à la police faisait état d’une bagarre à coups de couteau à l’adresse avec un homme grièvement blessé et transporté à la clinique Notre-Dame de Hermalle-sous-Argenteau où ses jours n’étaient pas en danger.

    La victime se montrait très peu collaborante avec les policiers qui tentaient de l’auditionner. Il expliquait son entaille au bras par une glissade en rue au terme de laquelle il s’était cogné contre un poteau. Une explication qui n’a pas convaincu tous les intervenants de ce dossier.

    Lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux, les policiers ont trouvé des traces de sang entre la rue du Perron et le rond-point de Hermalle-sous-Argenteau.

    Un peu plus loin, ils ont repéré une Alfa Romeo. Ils ont rattrapé le véhicule conduit par Myriam. Cette dernière avait des traces de sang sur les mains.

    Aux enquêteurs qui l’entendaient, elle a expliqué qu’après une dispute avec son compagnon, Michel, elle avait pris peur. Elle précisait encore que la relation entre Michel elle s’était détériorée au fil des semaines.

    Myriam et Michel se trouvaient chez un ami prénommé Didier lorsque l’agression s’est produite.

    Après avoir interpellé Myriam, les policiers ont rejoint le domicile de Didier qui les attendait sur le pas de la porte. Il a spontanément reconnu qu’il abritait, chez lui, une petite culture de cannabis. Didier a été privé de liberté pour la modeste culture de cannabis mais la justice vérifie que le quadragénaire n’est pas impliqué dans la tentative de meurtre.

    Quant à Myriam, également privée de liberté, elle a été présentée, ce week-end, au juge d’instruction de service. (La Meuse)

  • Slins: une femme blessée par balle après une course-poursuite

    fullsizeoutput_1.jpeg

     

    Une course-poursuite s’est déroulée ce dimanche matin. Il y a eu des tirs de balles au Thier de Glons, dans l’entité de Bassenge.

    Trois personnes se trouvaient à bord du véhicule, dont un jeune homme d’une vingtaine d’années, ainsi qu’une jeune femme du même âge, se trouvant sur la banquette arrière. Celle-ci a reçu une balle dans le cou. Il s’agirait d’un tir de la police.

     

    L’Audi A3 noire à bord de laquelle se trouvaient les fuyards venait de la boîte de nuit Versus, à Hasselt. On ignore encore les raisons de cette course-poursuite.

    Le véhicule a été immobilisé au carrefour entre la rue Provinciale et la rue Jean Tasset, à Slins, dans l’entité de Juprelle. Le véhicule des fuyards a percuté une voiture à l’arrêt, située près du carrefour.

    Les riverains ont été réveillés par le choc et par les crissements de pneus. Ils sont sortis pour porter les premiers secours à la jeune femme blessée. Ils ont ensuite appelé les services de secours et la police.

     

    Il y a eu un important déploiement, puisque les zones de police de Tongres, Basse-meuse, Herstal, Ans Saint-Nicolas et Hesbaye étaient sur place. Le parquet a été avisé des faits. Un expert balistique a été dépêché sur place.

    La victime, toujours consciente, a été emmenée à l’hôpital. (Source : La Meuse)

     

  • Incendie cette nuit chez Knauff à Visé

    La vingtaine de pompiers de Liège dépêchés sur place vers 23H00 n'ont pas eu la tâche facile. Ils ont dû étaler tout la marchandise et l'arroser copieusement pour éviter que le feu reprenne.

    Leur intervention s'est achevée vers 2H30 cette nuit.

    On ignore encore ce qui a provoqué cet incendie.