Incendie

  • Incendie au dessus de la boulangerie bio "Le pain se sent rire"

    fullsizeoutput_16968.jpeg

    Hier peu après 16 hr, un incendie s'est déclaré rue des Francs Arquebusiers dans un appartement situé au-dessus de la boulangerie bio "Le Pain se sent rire." Grâce à leur intervention rapide, les pompiers ont pu sauver un homme coincé au deuxième étage : Pascal Roemans, 47 ans, a en effet des difficultés pour se déplacer. Légèrement intoxiqué par les fumées, il a quand même, à titre préventif, été transporté au CHC Hermalle. 

    fullsizeoutput_16967.jpeg

    Le couple qui occupe le premier étage avait pu sortir à temps, et a passé la nuit chez des amis. Il sera relogé par le CPAS de Visé. Les deux chiens du couple n'ont pas survécu, asphyxiés par les fumées.

    Pascal Roemans a pu quitter l'hôpital dans la soirée et a été relogé également dans un logement de transit du CPAS à Lanaye.

    Nous avons rencontré Willy Vandervorst, l'habitant du premier étage. Il nous relate :  "l'incendie s'est bien déclaré dans notre logement suite à une surchauffe de la cuisinière électrique. Pour nous les dégâts matériels sont à relativiser. Le pire, c'est le décès de nos deux chiens, qui faisaient vraiment partie de la famille." 

    DSC_6579.JPG

    Quant à la boulangerie bio, elle est fermée. Un avis apposé sur la porte signale l'impossibilité temporaire d'ouvrir. Il faut attendre que les experts soient passés et que les dégâts soient réparés.

    (P. Neufcour)

     

  • Important incendie en cours à Richelle

    DSC_5934.JPG

    Il était environ 14h30 lorsque le feu s'est déclaré dans un hangar à paille de la ferme Demonceau, chemin de l'Oseraie à Richelle. Les hommes du service d'incendie sont arrivés en nombre sur place, avec camions, échelle, pompe, citernes, etc.

    DSC_5935.JPG

    Il faut savoir que le hangar était plein de rouleaux de paille, plusieurs centaines, ce qui représente quelques milliers de mètres cubes. Le bâtiment est situé en retrait par rapport au corps de logis et des étables. Il n'y a actuellement aucune victime à déplorer.

    DSC_5944.JPG

    Compte-tenu de la chaleur dégagée par le feu, les poutres métalliques se plient et le toit commence à s'effondrer. Un renfort de la Protection civile est arrivé sur place. L'accès à la ferme n'est pas aisé pour les lourds véhicules du fait de l'étroitesse de la voirie. La bouche d'incendie la plus proche est hors d'usage, il a donc fallu tirer une ligne de tuyaux jusqu'à la suivante. Des citernes font également la noria pour amener de l'eau sur place. 

    DSC_5946.JPG

    La colonne de fumée est telle qu'elle est visible depuis Visé. Dans certains quartiers de la Cité de l'Oie, on perçoit l'odeur de la fumée. A l'heure où nous écrivons ces lignes, les pompiers envisagent de laisser brûler la paille plusieurs jours si il le faut.

    DSC_5948.JPG

    Nous apprenons à l'instant que des agriculteurs de la région se sont mobilisés pour amener de l'eau aux pompiers; tracteurs et remorques tournent. La solidarité n'est pas un vain mot.

    Un article complet de Marc Gérardy sera publié dans l"'édition de "La Meuse" de demain.

    (© Pierre Neufcour)

  • Incendie cette nuit chez Knauff à Visé

    La vingtaine de pompiers de Liège dépêchés sur place vers 23H00 n'ont pas eu la tâche facile. Ils ont dû étaler tout la marchandise et l'arroser copieusement pour éviter que le feu reprenne.

    Leur intervention s'est achevée vers 2H30 cette nuit.

    On ignore encore ce qui a provoqué cet incendie.

  • Dramatique incendie à Lanaye : une octogénaire perd la vie dans le sinistre

    DSC_3846.JPGIl était environ 21h30 ce jeudi soir lorsqu'un violent incendie s'est déclaré au n° 7 de la rue des Battes à Lanaye. Très vite, les soldats du feu furent sur place avec les grands moyens :

    DSC_3854.JPG

    trois autopompes, deux citernes, une échelle, deux véhicules de commandement et une trentaine d'hommes provenant tant du poste avancé de Hermalle que de la caserne de la rue Rensonnet.

    fullsizeoutput_6ac.jpeg

    A leur arrivée sur place, le feu avait déjà transpercé la toiture. Madame Paula Charpentier a pu s'échapper du brasier tandis que sa maman, n'a pu échapper aux flammes et est restée bloquée un une pièce donnant sur la cour arrière.

    fullsizeoutput_6c5.jpeg

    C'est là que les secours ont découvert son corps.

    Fortement abattue par le drame, madame Charpentier, qui est veuve depuis peu, a été recueillie dans la famille. Le logement est inutilisable. Viviane Dessart bourgmestre de Visé et Nadine Lach, présidente du CPAS sont venues sur les lieux ainsi que le service d'aide aux victimes de la police de la Basse-Meuse.

    DSC_3856.JPG

    Vers minuit, une équipe des pompiers était toujours sur place en train d'arroser les décombres fumants.

    L'enquête devra déterminer la cause du sinistre, mais sur place il était fait état d'une bougie allumée qui serait à l'origine du sinistre

    © Texte et photos P. Neufcour

  • VISE : véhicules en feu sur l'autoroute

    fullsizeoutput_13f93.jpeg

    Il était environ 15h30 lorsque l'accident s'est produit. A hauteur du parking de l'ancienne douane à la sortie Visé nord, un semi-remorque de la firme Action, venant de la direction de Liège, a "serré" une Mercedes, circulant à sa droite et se dirigeant elle aussi vers Maastricht contre la bordure de bèton séparant les bandes de circulation  du parking.

    fullsizeoutput_13f91.jpeg

    Suite au choc, les deux véhicules se sont embrasés, un bruit d'explosion a été entendu à plusieurs centaines de mètres et une épaisse colonne noire de fumée s'est dégagée, visible à quelques kilomètres à la ronde. La police néerlandaise est très rapidement arrivée sur place, suivie des camions des pompiers et de plusieurs ambulances.

    fullsizeoutput_13f94.jpeg

    Du carburant s'est répandu dans les égouts et s'est enflammé, le fumée noire sortant par les grilles. Un troisième véhicule semblerait également impliqué, il aurait été touché par des débris des deux autres au moment du choc.  Les deux véhicules en cause sont immatriculés aux Pays-Bas,. Le chauffeur du poids lourd, blessé mais conscient, a été hospitalisé.

    fullsizeoutput_13f92.jpeg

    Le conducteur de la Mercedes, un habitant de Maastricht marié et père de famille s'en sort miraculeusement indemne. L'enquête dévolue à la Police de la Route, devra déterminer les causes exactes de cet accident. L'autoroute a été fermée à Visé, et la Police de la Basse-Meuse s'est chargée d'installer les déviations

    DSC_2161.JPG

    DSC_2162.JPG

    DSC_2166.JPG

    © Texte et photos Pierre Neufcour