Incendie

  • Visé : incendie au garage Nickyautoparts rue de Jupille

    DSC_7246.JPG

    Il était environ 16.15 h lorsqu'un incendie s'est déclaré dans l'ancien garage Renault de la rue de Liège à Visé, garage qui porte maintenant le nom de Nickyautoparts. Nous avons recueilli la déclaration d'un membre du personnel qui a vu comment le feu prenait.

    "J'étais en train de disquer lorsqu'un chiffon situé à proximité de moi s'est embrasé. Dès que je m'en suis rendu compte, j'ai tenté de l'éteindre en tapant des pieds dessus, mais en vain. Un collègue est arrivé pour me donner un coup de main, avec de l'eau. Malheureusement un bidon en plastique contenant du solvant se trouvait à proximité; le bidon a fondu, le solvant a coulé et l'incendie s'est propagé. 

    DSC_7250.JPG

    Nous avons pu sortir 3 voitures du garage, mais il en est resté 5 qui ont brûlé. Il n'y a pas eu de blessé."

    Sur place, le SRI a dépêché un véhicule de commandement, deux camions pompes, deux citernes et une échelle. Douze hommes luttaient contre le feu. Selon un des intervenants, ils sont en sous-effectif : une citerne était en stand-by au poste avancé de Hermalle, mais il n'y avait personne pour la conduire. Il a fallu attendre un véhicule de Liège. L'incendie se trouvant à hauteur de la cabine de peinture, des précautions particulières ont été prises vu la proximité de produits inflammables. Quant à la colonne de fumée, elle était visible de plusieurs kilomètres

    DSC_7253.JPG

  • On en sait un peu plus sur les 4 voitures incendiées rue Marchand il y a maintenant une semaine - Renseignements complémentaires

    Le feu a volontairement été bouté à la voiture d’un jeune Turc actif dans le secteur des voitures d’occasion. Il ne s’agissait pas de n’importe quelle voiture mais d’une voiture de grand standing : une Porsche Macan qui, neuve, coûte près de 80.000 €. Le feu s'était rapidement propagé à trois autres voitures qui appartiennent également au même homme. Le sinistre est total pour le propriétaire des véhicules

    F31B9912-60A5-4C22-96AC-714385FAC499.jpeg

    Les premiers éléments de l’enquête, menée par la brigade locale de recherches de la police de la Basse-Meuse, semblent indiquer que le négociant automobile semble avoir déjà dû faire face à des conflits. Certains évoquaient un règlement de compte dans le milieu turc.

    Selon une autre source, le lendemain de l’incendie, la BLR de la zone de police Basse-Meuse ainsi que le labo de la police scientifique et un maître-chien sont venus examiner les épaves. Des prélèvements ont été réalisés afin de recueillir les traces de produit accélérant.

    Qui en veut à la victime ? « Le dossier est actuellement au parquet où une information judiciaire est ouverte », détaille Catherine Collignon, premier substitut au parquet de Liège en charge, notamment, des relations avec la presse. « Il existe un conflit entre le propriétaire des voitures et un voisin mais rien ne dit que c’est ce voisin qui a mis le feu à la voiture de la victime. L’enquête en cours devrait nous permettre de mieux comprendre. »

     

    Ce 17 octobre, nous sommes contactés par un habitant du voisinage qui a été témoin des faits. Il mentionne quelques inexactitudes reprises dans le texte ci-dessus :

    - Il a été éveillé par le bruit et il a vu que le feu avait été bouté à la BMW X3 en premier lieu, puis s'était communiqué à la Porsche. Il s'agit des deux seuls véhicules appartenant au voisin d'origine turque. La Smart et l'Audi A 3 qui ont été détruites appartiennent à un autre couple de riverains. Pour ce témoin, le préjudicié de l'incendie volontaire aurait fait l'objet d'une tentative d'homicide au mois de janvier. Il nous assure, qu'à son avis, c'est dans cette direction que les autorités judiciaires devraient orienter leurs recherches. Il y a bien eu précédemment un échange de mots entre voisins, concernant le "calme perdu" dans le quartier depuis l'arrivée de ce monsieur Turc.

    Notre correspondant précise que si lui et son épouse n'avaient pas entendu des bruits suspects et ne s'étaient pas rendu compte de la situation, le bilan airait été beaucoup plus lourd, tant en pertes matérielles, que peut-être en vies humaines.

    P. Neufcour 

  • Nuit de mercredi à jeudi agitée pour les habitants de la rue Marchand à Visé

    143DB0EA-E7C7-402C-AAAA-CD78B4860495.jpeg

    PHOTO : D.R

    Quatre voitures en feu sur un parking de la rue : pompiers et police sur place. Le feu aurait été bouté à une voiture en stationnement et se serait propagé aux voitures voisines, dont une Porsche Macan. A l'heure actuelle, il serait impossible de déterminer quel véhicule était particulièrement visé par cet acte criminel. Des photos nous ont été transmises par un témoin.

    4EBFAF60-0448-4D44-99DD-CD820EE9357A.jpeg

    Photo : D.R.

    Selon une autre source, le lendemain, la BLR  de la zone de police Basse-Meuse ainsi que le labo de la police scientifique et un maître chien sont venus examiner et effectuer des prélèvements sur les épaves. 

    3203B7FC-088C-4923-A9C0-551034D09618.jpeg

    Photo : D.R.

    Il semblerait que le Parquet ne désire pas communiquer sur l'affaire à l'heure actuelle. Les faits seraient mis à l'Instruction.

    74BFECD7-3F18-4040-AAA6-FE4657A3F415.jpeg

    06898732-CF92-42CB-BB1F-EEE3442EEF58.jpeg

    F31B9912-60A5-4C22-96AC-714385FAC499.jpeg

    Photos D.R

    (P. Neufcour)

  • Important incendie à Oupeye sur le site de Chertal

     
  • Hermalle : un violent incendie ravage une ancienne menuiserie

    DSC_6729.JPG

    Peu après 15h, ce mercredi, le feu s'est déclaré dans les bâtiments de l'ancienne menuiserie située au carrefour de la rue JJ Pousset et du quai du Halage à Hermalle.
     

    DSC_6735.JPG

    C'est un riverain qui a donné l'alerte, ayant vu les premiers dégagements de fumée. Bien que très vite sur place et en nombre, les hommes du poste avancé du SRI de Hermalle n'ont pu éviter la destruction totale du vieux bâtiment.

    DSC_6740.JPG

    Les flammes ont d'ailleurs commencé à attaquer l'immeuble voisin, appartenant à monsieur Jérôme Delsa. Cet immeuble inoccupé actuellement, devait être rénové prochainement.

    DSC_6733.JPG

    La cour, située devant l'atelier détruit, servait de parking à plusieurs camping-cars et caravanes. Ces dernières ne semblent pas avoir trop souffert de la chaleur. Un voisin, propriétaire d'un camping-car stationné sur place, a eu le temps d'évacuer son véhicule, une des parois menaçait de fondre sous la chaleur. Dégâts importants,donc, mais aucune victime n'est à déplorer.
    Abum photos disponible en marge droite 
    (© texte et photos P. Neufcour)