Vise - Page 4

  • Une carte « tracing » pour les restaurants et cafés de Visé

    AFC24BCD-8888-4F8A-80F4-1B25B78992D4.jpeg

    Dans le cadre de la crise du Coronavirus et au vu des nouvelles mesures de tracing de la clientèle imposées au secteur HoReCa et à certains commerces, la Ville de Visé en collaboration avec l’association du Commerce visétois et de l’ADL lance une initiative pour faciliter le travail des cafetiers et restaurateurs.

    75B0A54E-394D-47B5-AADF-40BA46FE7C0C.png

     

    Une carte qui reprend les rubriques du formulaire type publié par le SPF Économie sera disponible dans les établissements de ce secteur. Le client est invité à y inscrire ses coordonnées et à remettre cette carte au cafetier ou au restaurateur. Les données seront conservées 14 jours dans le respect des règles du RGPD et des mesures en vigueurs durant la crise du Coronavirus.

    Les clients peuvent également obtenir ces cartes mises gratuitement à disposition du public au chalet de la Maison du Tourisme du Pays de Herve situé place Reine Astrid à Visé et à l’accueil de l’hôtel de ville de Visé, rue des Récollets 1 à Visé.

     

     

     

     

     
     

    Ernur COLAK,

    Échevin du Développement économique,

    du Tourisme, du Commerce et de l’Emploi

    Viviane DESSART,

    Bourgmestre

  • Sciensano : le communiqué de ce matin.

    7A8A81AE-CB27-474A-A04D-21036D53159A.jpeg

    29-07-2020

    Limiter vos contacts sociaux est l'arme la plus puissante afin de tenir tête au covid 19

    1. Tendances

    L’évolution de l’épidémie peut être suivie grâce à une moyenne journalière sur 7 jours et la comparaison à la situation de la semaine précédente. Cette méthode permet de voir clairement les tendances, quelles que soient les fluctuations des chiffres quotidiens.

    2B2A616B-D825-4BAD-AEED-B2AEF38227D3.png

    Le nombre de nouvelles infections au cours de la période du 19 au 25 juillet a augmenté de 70% par rapport à la semaine précédente (12/07 au 18/07). En moyenne 327,7 personnes par jour ont été testées comme positives au COVID-19. Cette augmentation est visible dans presque toutes les provinces, en particulier la province d’Anvers.

    De nouveaux cas émergent dans tous les groupes d’âge, mais la plupart des infections surviennent dans le groupe d’âge 20-59 ans.

    En ce qui concerne les hôpitaux, la moyenne de la semaine dernière s’élève à 23 hospitalisations par jour. Ce nombre a presque doublé en comparaison avec la semaine d’avant. Au total, 232 patients COVID-19 sont hospitalisés actuellement, dont 49 se trouvent en soins intensifs. Cela représente, respectivement, une augmentation de 35 % et 48 %. La semaine passée, le nombre de décès avec COVID-19 était de 2 personnes par jour en moyenne. L’évolution du nombre de cas d’hospitalisations n’est pas positive. Ces courbes doivent redescendre dès que possible ! Au plus tôt nous y parviendrons, au plus vite nous reprendrons la situation en main et éviterons une situation comparable à celle de mars.

    La limitation du nombre de contacts est la manière la plus efficace afin de diminuer la propagation du virus. Ces contacts ont joué un rôle important dans la multiplication du nombre d’infections ces dernières semaines.

    La situation actuelle est préoccupante, donc ne rien faire maintenant entrainerait une accentuation du problème à court terme. Nous pouvons encore inverser la tendance ! Pour cette raison, nous vous demandons de ne pas chercher des échappatoires et de suivre les mesures mises en place.

    Limiter vos contacts sociaux ne remplace en aucun cas les bonnes pratiques existantes. Gardez donc une distance de 1,5 m et portez un masque dans les endroits très fréquentés et là où c’est obligatoire. De plus, restez immédiatement à la maison si vous êtes malade ou si vous présentez des symptômes qui pourraient indiquer une infection au COVID-19.

    Il faudra plusieurs semaines avant que l’effet des nouvelles mesures sur le nombre de nouvelles infections ne soit visible. D’ici là, le nombre de cas continuera d’augmenter.

    Consultez le rapport journalier complet de la situation épidémiologique du COVID-19.

    Les chiffres sont constamment mis à jour. Les chiffres pour la même période, provenant de différentes éditions du rapport quotidien, peuvent donc différer légèrement.

    Situation locale actuelle

    Afin de suivre la situation à un niveau local, consultez notre site web. qui suit la situation par commune. Il décrit la présence du coronavirus SARS-CoV-2 au niveau communal en s’appuyant sur 3 indicateurs :

    • L’incidence cumulative calculée sur 7 jours (nombre de nouveaux cas des 7 derniers jours divisé par la population de la commune, multiplié par 100.000)
    • Le nombre de jours consécutifs où au moins 1 nouveau cas a été rapporté
    • Le nombre de jours où le nombre de nouveaux cas augmente par rapport à la veille, considéré sur une période de 7 jours.

    2. Chiffres journaliers

    Les chiffres journaliers sont à consulter en ligne via le dashboard COVID-19 de Sciensano.

    E5393578-6F37-4446-9BAC-865D748FDF38.png

    • Les nouvelles infections (par date de diagnostic et non plus par date de rapportage à Sciensano comme c’était le cas précédemment). 
    • Les admissions et sorties de l’hôpital.
    • Les décès (par date de décès et non plus par date de rapportage à Sciensano).

    L’ensemble des données correspondantes, en open data, peuvent être téléchargées à partir de notre site web.

    Le dashboard et les données sont mis à jour quotidiennement à 9h du matin.

    Le communiqué (quotidien) et le rapport épidémiologique (mardi-samedi) sont publiés à 9h à chaque fois.

    Le nombre de nouvelles infections est également mis à jour le week-end. Celles des admissions à l’hôpital et des décès, deux indicateurs à plus long terme, seront mis à jour uniquement en semaine.

    Le virus n’a pas disparu du territoire belge. Continuez à appliquer les conseils afin de vous protéger, vous et votre famille.

    Vous êtes malade (fièvre, toux, problèmes respiratoires,…) ? Suivez les conseils du SPF Santé Publique :

    1. restez chez vous
    2. contactez directement votre médecin traitant
    3. suivez les recommandations du site web https://www.info-coronavirus.be/fr
  • Après la Flandre, c'est maintenant toute la Belgique qui est classée "orange"

    DD7E0AD7-6A90-41B3-AEA0-6BF26C305DAD.jpeg

    Cet avant-midi, nous vous annoncions que le Centre Européen de prévention et de contrôle avait décidé de  colorer la Flandre en "orange" sur sa carte, suite à l'augmentation du nombre de cas positifs au coronavirus. Nous venons d'apprendre qu'il y a peu, c'était maintenant tout le territoire qui était classé "orange".

    Pour rappel, cela signifie que le nombre de cas avérés quotidiennement se situe entre 20 et 59,9 par 100.000 habitants.

    Le blog ne peut que recommander à ses lecteurs de respecter les mesures de prévention élémentaires comme le respect de la distanciation sociale, le port du masque, le lavage fréquent ou la désinfection de mains, respecter la "bulle" sociale, éviter tout rassemblement, etc. Préservons notre santé et celle des autres.

  • Coronavirus : les 24 Bourgmestre de Liège Métropole adoptent des mesures communes à l'échelle de l'arrondissement de Liège

    AEFF27CE-3482-4A5D-BDD0-7BFA99AEC8E3.jpeg

    « COVID 19: les 24 Bourgmestres de Liège Métropole adoptent des mesures communes à l’échelle de l’arrondissement de Liège »

    Les 24 Bourgmestres des Villes et Communes liégeoises se sont réunis en vidéo-conférence ce vendredi 24 juillet à 15 h, en présence de Mme Catherine Delcourt, Commissaire d’arrondissement. 

    L’objectif de cette réunion était, sur base des décisions communiquées ce jeudi par le CNS, d’assurer la  cohérence des mesures à prendre à l’échelle du bassin de vie liégeois et de ses 625.000 habitants. 

    Après avoir échangé leurs points de vue et reçu des réponses aux questions posées, les 24 Bourgmestres ont décidé : 

    • d’imposer le port du masque dans les rues ou lieux fortement fréquentés, sur base d’une analyse que le  Bourgmestre réalisera dans chaque ville /commune ;  
    • d’utiliser une signalétique commune dans les rues concernées par cette obligation à l’échelle des 24 villes et communes ;  
    • de veiller à ce que le masque soit correctement porté et couvre efficacement la bouche et le nez ;  
    • d’assurer le caractère effectif d’un espacement d’1,5 mètres entre les chaises de tables différentes des établissements Horeca et ce, pour respecter la distanciation sociale ;  
    • de renforcer les contrôles à l’égard de toutes et tous pour veiller au respect des normes applicables ;  
    • concernant les bars chicha l’arrêté ministériel reçu ce vendredi à 16h40 précise que «  l’utilisation individuelle et collective des narguilés est interdite dans les lieux accessibles au public », ce qui signifie que ces établissements ne pourront plus fournir de narguilé à leurs clients ;  
    • d’appliquer une procédure accélérée de fermeture de tout établissement qui ne respecterait pas les normes sanitaires ; 

       

    Afin de s’appuyer sur des textes juridiques harmonisés, les 24 Bourgmestres ont décidé, comme ils le font depuis de début de la crise, d’échanger les différents modèles d’arrêtés portant sur ces mesures. 

    Par ailleurs, les Bourgmestres ont pris note qu’un système d’alerte serait mis en place au niveau régional pour leur signaler l’existence de cluster nécessitant d’agir.

    Les 24 Bourgmestres liégeois poursuivront leur travail de veille et de gestion de la situation sanitaire de façon extrêmement concertée et réévalueront ensemble la situation et la nature des mesures à prendre selon l’évolution du contexte.

    Ils rappellent l’importance de respecter les gestes barrières (distanciation sociale, se laver les mains, éviter les contacts , ne pas voir trop de personnes dans sa sphère privée ,...) et remercient la population d’appliquer toutes les mesures - actuelles et nouvelles - pour faire reculer la circulation du virus.

     

  • Rebond du coronavirus en Belgique: prévu vendredi, le Conseil national de sécurité est avancé à lundi!

    Isopix

    Ce samedi matin, la ministre de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld), avait fait part de son inquiétude et annoncé son souhait de voir le prochain Conseil national de sécurité (CNS) se réunir plus tôt que prévu

    « La ministre est très inquiète, surtout à propos de la situation à Anvers », avait expliqué son porte-parole. Selon le porte-parole, Mme De Block estimait qu’il ne fallait pas attendre vendredi avant de réunir le CNS. Elle plaidait pour une réunion en début de semaine « pour évaluer la situation et prendre éventuellement de nouvelles mesures »

    Son appel a visiblement été entendu puisque la Première ministre Sophie Wilmès a annoncé sur Twitter que le CNS aurait lieu ce lundi : «  Le Conseil National de Sécurité se réunit ce lundi sur la base d’un nouveau rapport du Celeval. Objectif: envisager des mesures nationales supplémentaires. Une approche locale forte est également fondamentale pour les zones les plus touchées »