Musée

  • M.A.H.V. : Le marché du livre et les deux dernières visites de décembre

    maxresdefault.jpg

    UNE DERNIERE CHANCE DE FAIRE DES CADEAUX AVEC LE TRADITIONNEL MARCHE DU LIVRE D’HISTOIRE DANS LA CHAPELLE DES SEPULCRINES LES 14 ET 15 DECEMBRE DE 14H A 19H

    Comme chaque fin année, et ce depuis près de dix ans et à côté du cloître en fête , le musée de Visé et la S.R.A.H.V. vous invitent à venir découvrir nos publications et nos plus de 500 doubles dans tous  les domaines de l’histoire : générale, de la Basse-Meuse, les deux guerres, les beaux-arts , le folklore, l’archéologie, la généalogie, et différents patrimoines ? Particularité de cette année, des prix cassés pour la plupart de nos anciennes publications (de 30 à 75% de réductions). Faites le plein de cadeaux et faites plaisir aux curieux du passé

    La chapelle sera agrémenté de panneaux de nos anciennes expositions dont celle sur l’enfance

     

    SAMEDI 21 DÉCEMBRE, visite du musée de la Gleize (pour les 75 ans de la bataille des Ardennes)

    MP40_06072011-(2).jpg

    Départ de cette journée consacrée à la Bataille des Ardennes à 13h15. Le musée de la Gleize rappelle un combat des plus fameux de la bataille des Ardennes. Le front nord tint valeureusement le coup et empêcha la force de frappe allemande de franchir la Meuse. Dans le chaudron de la Gleize, Peiper, le redoutable SS se cassa les dents et dût abandonner ses chars pour fuir nuitamment les divisions américaines dont la redoutable 30e division (qui libéra Visé en septembre 1944).

    Patrimoine pour l’avenir, le « Musée Décembre 1944 » est également un lieu de mémoire : c’est exactement à cet endroit que se déroulèrent les combats qui firent des centaines de morts de part et d'autres. Les vétérans américains, anglais et allemands, et leurs familles viennent souvent se recueillir à La Gleize et devant les nombreux monuments qui ont été érigés en souvenir de leurs sacrifices. Le retour est prévu vers 18h.

    Départ en covoiturage du parking arrière de la collégiale de Visé  à 13h15.

    Paf de 22 € (dont 14 € à reverser au covoitureur) et de 25 € pour le non-membre. A verser   avant le 16 décembre au compte habituel BE77 3400 2758 7242. 

     

    SAMEDI 28 DÉCEMBRE À 14H : visite de Liège « au goût du jour » : Toutankhamon à la Gare des Guillemins à 14h et non loin de là l’exposition, « Ceci n’est pas un corps ou l’hyperréalisme » à la Boverie à 16h15.

    1200x900_photo-Y-EVT1G03920096-OTHA1000O0962.jpg

    L'exposition est  inédite et retrace le règne et la mort de Toutankhamon. La visite se fait de manière narrative et pédagogique. Une reconstitution du tombeau amènera le visiteur sur les traces de l'archéologue Howard Carter lorsqu’il découvrit la tombe en 1922.  Subtil mélange entre ludique et didactique, entre immersion et narration, des décors respectueux de la réalité historique partagent le devant de la scène avec des espaces muséographiques

    La Paf de  13 à 15 € selon votre âge.

    B9721809168Z.1_20191203231235_000+GDGF1R9V1.1-0.jpg

    Pour 16h15, nous visiterons une autre exposition à trois cent mètres de la Gare au musée de la Boverie. Elle présente des sculptures hyper-réalistes, courant artistique apparu dans les années 1970 aux Etats-Unis. Tournant le dos à l’abstraction et cherchant à atteindre une représentation minutieuse de la nature au point que les spectateurs se demandent parfois s’ils ont affaire au corps vivant, l’artiste hyper-réaliste crée une œuvre tantôt amusante, tantôt dérangeante, et toujours pourvoyeuse de sens.

    Avec une sélection d’une cinquantaine de sculptures hyper-réalistes d’artistes internationaux de premier plan (George Segal, Ron Mueck, Maurizio Cattelan, Berlinde De Bruyckere, Duane Hanson, John De Andrea…), l'exposition Ceci n’est pas un corps. 50 années de sculpture hyper-réaliste rend compte de l’évolution de la figure humaine dans la sculpture de ce courant des années 1970 à nos jours.                           

    La Paf sera aussi de 13 ou 15 € selon l’âge.

    Le meilleur système pour arriver aux expositions est d’y aller en train et de partir de la Gare de Visé (13h33 et arrivée à 13h53) pour un coût aller-retour de 4,80 € grâce à la Keycard. Pas besoin ainsi de parquer votre voiture.

    Paiement sur place avec l’une ou l’autre ou les deux expos. Réservation souhaitée à museedevise@skynet.be ou à jplensen@museedevise.be (Communiqué)

    Crédit photos : Musée de La Gleize - Exposition Toutankhamon - La Meuse

  • Le M.A.H.V Informe

    thumbnail_Couverture2.jpg

    Le livre « La Basse-Meuse dans la Guerre 40-45 » est en cours d’achèvement et nous annonçons que vu le succès de la souscription, celle-ci est prolongée jusqu’à la Noël.

    Pour rappel , le livre traite des principaux aspects de la seconde guerre dans la Basse-Meuse (Herstal,Oupeye, Bassenge, Visé, Dalhem, Blegny et Fouron). Pour obtenir le livre en souscription, il suffit de verser 30 € (si on veut le prendre au musée) et d’ajouter 3 € si on veut le recevoir dans sa boite aux lettres. Le prix de vente par après sera augmenté de 10%. Profitez de l’aubaine et verser au n° de compte de la SRAHV 4600 Visé BE77 3400 2758 7242 avec mention Livre 40-45. La sortie sera annoncée par la presse.(Communiqué)

  • Les prochaines activités du M.A.H.V

    19429667_1378937475525060_8856088206914028112_n.jpg

    VENDREDI 22 NOVEMBRE À 20H : conférence de Paul DE JONGH (Ceges), Le Réseau Clarence et la résistance entre deux frontières

    Paul De Jongh est juriste et chercheur associé au Centre d'études et de documentation Guerre et Sociétés contemporaines (CegeSoma) à Bruxelles.

    Et il est l’auteur du livre : Résistance sans frontières. Enquête sur les groupes d’espionnage et les lignes d’évasion (1940-1943) paru à La Renaissance du Livre en 2019.

    Ce livre sera mis en vente lors de cette soirée.

    Le 9 octobre 1943, neuf membres de la résistance belge et néerlandaise étaient exécutés à Rhijnauwen (près d’Utrecht). Parmi eux, deux moines de l’abbaye du Val-Dieu. Le parcours de ces deux moines nous mène à une histoire de groupes d’espionnage et de lignes d’évasion. Ces lignes de secours étaient utilisées par des prisonniers de guerre évadés, par des pilotes alliés abattus, par des personnes d’origine juive et des ressortissants néerlandais en fuite vers l’Angleterre. Eijsden, Visé et le Pays de Herve y jouent un rôle-clé. Une fois arrivés à Liège, les réfugiés étaient conduits à Givet ou à Bruxelles, où d’autres groupes de résistance les prenaient en charge. En 1942, le contre-espionnage allemand infiltre les groupes : l’Hannibalspiel. L’issue sera dramatique.

     

    Paul De Jongh parlera de l’histoire de l’émergence et de la croissance de ces groupes de résistance de la première heure. En retraçant le parcours de ces deux pères, il tente de répondre aux questions relatives au rôle de l’Église et de l’abbaye (avec son abbé allemand) dans cette affaire, au traitement subi par les résistants après leur arrestation, à la façon dont s’est déroulé leur procès, etc… Bref, une histoire transfrontalière passionnante d’espionnage, d’évacuation de pilotes, d’aide aux Juifs, d’infiltration allemande au sein des groupes de résistance…

    Paf de 5 € (grand public) et de 3 € (membre)

     

    DIMANCHE 24 NOVEMBRE, visite en car du musée de Mariemont et du Centre (La Louvière)

     

    Ce voyage en car nous mènera au seul musée géré entièrement par la Fédération Wallonie-Bruxelles. La richesse de ses collections n’est plus à démontrer. Les collections rassemblées par Raoul Warocqué sont actuellement présentées dans un musée inauguré en 1975 et construit par l'architecte belge Roger Bastin. Son architecture, sobre, crée un climat propice à la contemplation. La qualité et l'éclectisme des œuvres présentées en font l'un des premiers musées de Wallonie. Ce sont, en effet, de véritables trésors que Raoul Waroqué a rassemblés au cours de sa vie, réunissant grâce à sa fortune colossale des œuvres convoitées par les plus grands musées du monde. Aujourd'hui, le Musée royal de Mariemont, établissement scientifique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, poursuit l’œuvre de son fondateur par l'étude et la mise en valeur, mais aussi l'enrichissement, des collections qui lui sont confiées.

    Nous axerons la visite sur les collections antiques : l’Egypte, la Grèce, l’époque gallo-romaine et l’art romain sous la conduite d’un guide. 

     

    Après le repas pris au sein du musée (aux alentours de 13h), nous nous déplacerons de quelques kilomètres pour découvrir un tout nouveau musée à  La Louvière, le musée Kéramis qui présente un ensemble de collections céramiques dans l’ancienne usine Boch. Ce lieu mérite de nombreux visiteurs, en souvenir du fleuron industriel que fut la faïencerie Boch. Il rassemble de merveilleuses céramiques que nous pourrons découvrir dans l’après-midi.

    Après le verre de départ, nous repartirons vers Visé (arrivée peu avant 19h.).

     

    Paf (voyage en car, entrées, guidage de Mariemont) de 45 € pour les membres et de 49 € pour les non-membres payables au compte de la SRAHV BE77

    3400 2758 7242 avant le 22 novembre.                                    

    Départ assuré avec un minimum de 16 participants !