Nécrologie

  • La commune de Blegny est en deuil : Myriam Abad-Perick est décédée

    Après une dizaine de jours d’hospitalisation, la mauvaise nouvelle est tombée lundi : Myriam Abad-Perick a appris qu’elle ne survivrait pas de sa leucémie. Fidèle à ses habitudes, la socialiste a toutefois gardé le moral, tentant de positiver avec sa famille, ses amis et les personnes qui lui rendaient visite. Mais cela n’a malheureusement pas suffi et elle s’est éteinte mercredi en début de soirée à l’âge de 62 ans, provoquant l’émoi dans la commune de Blegny et dans ses environs. Il faut dire que sa popularité était aussi forte que sa franchise, son honnêteté et surtout sa joie de vivre.

    À Blegny, il n’y a d’ailleurs quasiment que le poste de bourgmestre que Myriam Abad-Perick n’a jamais occupé ! Elle a siégé au Conseil communal durant 37 ans. C’est en fin d’année 2018 qu’elle a tourné la page, consciente que ses soucis de santé commençaient à devenir trop problématiques. « L’aventure politique avait débuté en 1981 », nous confiait cette fille d’immigré espagnol avant son dernier Conseil.

    Des attributions, Myriam en a reçu une flopée durant sa longue carrière politique à Blegny. « Si je jette un coup d’œil dans le rétroviseur, je remarque que j’ai tout eu en charge sauf la culture et l’enseignement », ajoutait-elle aussi avec un grand sourire.

     

    À noter que Myriam Abad-Perick a en quelque sorte écrit l’histoire de sa commune. En effet, elle avait été la première conseillère communale féminine à Blegny. Ensuite, elle a aussi été conseillère provinciale puis présidente du conseil.

    (Yannick Goebels)

  • L’ex-greffier provincial André Haudestaine est décédé du covid19

    F33A84E7-47AF-4CD1-84DA-93CEFC46DD57.jpeg


    Le greffier sa petite-fille. - S.P.

     

    « Il y avait été admis mardi dernier car il avait été testé positif au coronavirus il y a trois semaines dans sa maison de repos de Blegny et ses symptômes empiraient », explique-t-elle. « Et samedi, c’est son coeur qui a lâché. » Il avait 87 ans.

    André Haudestaine était bien connu à la Province de Liège car il y avait été receveur régional durant neuf ans, puis il avait été nommé greffier provincial en 1974. Durant 20 ans, jusqu’à sa retraite en 1993, il avait donc été à la tête administrative des 6000 agents provinciaux. C’est Roger Jeunehomme qui lui avait ensuite succédé et c’est Marianne Lonhay qui, aujourd’hui, assume cette fonction.

    Mais ce jeune retraité (à 60 ans) allait ensuite mettre toute son énergie au service du circuit de Spa-Francorchamps dont il assuma la présidence de l’intercommunale. Et il parvint à réattirer à nouveau la Formule 1 sur le pus beau circuit du monde avec l’aide de son ami et directeur, le Flémallois André Maes.

    Sudinfo Visé présente ses plus sincères condoléances à son épouse Lauette et à sa petite fille Maxime.

  • Il ne criera plus "Aline" pour qu'elle revienne ...

    Le compositeur d’« Aline » ou encore des « Mots Bleus » avait dans un premier temps été hospitalisé et admis en réanimati, Daniel Bevilacqua de son vrai nom, 74 ans, avait été hospitalisé et admis en réanimation le 26 mars dans un hôpital parisien en raison d’une « insuffisance respiratoire ». L’artiste avait ensuite été transféré en Bretagne, à Brest où il est décédé en présence de sa fille Lucie.

    « Christophe est parti. Malgré le dévouement sans faille des équipes soignantes, ses forces l’ont abandonné », écrivent dans un communiqué son épouse et sa fille. « Aujourd’hui, les mots se lézardent… et tous les longs discours sont bel et bien futiles », poursuivent-elles dans ce court texte.

    « On ne peut pas lui dire au revoir à cause de ce putain de virus »

    Christophe avait connu le succès dès « Aline », tube instantané en 1965. Il n’avait cessé ensuite de promener sa silhouette de dandy décalé dans la chanson française.

    L’annonce de sa mort a bouleversé le monde du spectacle. Jean-Michel Jarre, qui avait écrit les textes de deux de ses albums majeurs – et leurs morceaux phares – « Les Paradis Perdus », 1973 et « Les Mots bleus », 1974, a déclaré à l’AFP qu’il avait « perdu un membre » de sa « tribu ». « C’était plus qu’un chanteur, c’était un couturier de la chanson », développe Jean-Michel Jarre, pour qui les circonstances de ce deuil sont très douloureuses : « On ne peut pas lui dire au revoir à cause de ce putain de virus ».

    Christophe, Hervé Villard, C. Jérôme, Pascal Danel, toute une époque, celle de notre jeunesse... Que de slows dansés sur leur merveilleuse musiques...

    De la vraie musique, avec de vrais textes, pas du "bruit" produit par des "énervés agressifs" ou d'éphémères chanteurs dont on ne se souvient même plus du nom quelques mois après leur unique succès. Adieu l'Artiste, vous devez en organiser des fameux concerts là ou vous vous trouvez maintenant...

     

    https://www.youtube.com/watch?v=-E_Hyn53acA

     

    https://www.youtube.com/watch?v=xJq3g5jG8Vo

     

  • Le corona virus a déjà fait 3.019 morts en Belgique

    325 décès ont été notifiés au cours des dernières 24h (150 (46 %) en Flandre, 117 (36 %) en Wallonie, et 58 (18 %) à Bruxelles) et 171 décès en maisons de repos en Flandre notifiés entre le 18 et le 31 mars compris. Soit un total de 496 décès a été annoncé ce vendredi.

    Cela porte le bilan total de victimes à 3.019 morts (1.491 (49 %) en Flandre, 1.060 (35 %) en Wallonie, et 468 (16 %) à Bruxelles).

    1.684 nouveaux cas confirmés ont été rapportés au cours des dernières 24h ; 915 (54 %) en Flandre, 570 (34 %) en Wallonie, et 178 (11 %) à Bruxelles. Données non disponibles ou résidence à l’étranger pour 21 cas (1 %).

    A ce jour, un total de 26.667 cas confirmés ont été rapportés  ; 15.384 cas (58 %) en Flandre, 8.031 (30 %) cas en Wallonie, et 2 842 (11 %) cas à Bruxelles. Les données sur le lieu de résidence n’étaient pas disponibles pour 410 cas (2 %).

    Au cours des dernières 24 heures462 patients atteints du Covid-19 ont été hospitalisés et 404 personnes ont quitté l’hôpital. Entre le 15 mars et le 9 avril, 10.356 patients sont entrés à l’hôpital et 5.568 personnes ont quitté hôpital.

    Le 9 avril, 5.610 lits d’hôpital dont 1.278 lits en unité de soins intensifs étaient occupés par des patients confirmés  ; 993 patients nécessitaient une assistance respiratoire et 44 une ECMO (Oxygénation par membrane extra-corporelle). Au cours des dernières 24 heures, le nombre total de lits d’hôpital occupés a augmenté de 20 ; par contre, le nombre de lits occupés en soins intensifs a diminué de 7 unités. (Source Sudinfo)

  • Lucien Levaux, ancienne figure emblématique du Standard est décédé du coronavirus à l'âge de 81 ans

    0F87C39A-D352-44A5-B1BD-CBE3C5477911.png

    Lucien Levaux (à droite sur la photo) , attaché de presse du Standard à la grande époque, s’est éteint à l’âge de 81 ans des suites du coronavirus…

    Il a travaillé avec le président Roger Petit, vivant l’achat des terrains au Sart Tilman où s’érige aujourd’hui l’académie du matricule 16. Il était aussi ensuite aux côtés d'André Duchêne.

    Il fut aussi délégué commercial de la marque Puma pour les pays francophones, marque où il réussit à faire signer le roi Pelé en 1970 ! De là est née un amitié entre l’homme originaire du Pays de Herve et la star brésilienne. Elle offrit à une autre bon vivant, Roger Laboureur, d’accueillir ces deux compères pour un repas à son domicile !

    Cette amitié permit aussi que Pelé participe, avec Cruyff, à un match de jubilé pour Paul Van Himst.

    Après son passage au Standard, on retrouvera Lucien Levaux dans différents cabinets ministériels en charge des sports.

    Depuis plusieurs années, il s’était retiré dans le village de Feneur, sur la commune de Dalhem avant de déménager à Hermalle. Sudinfo Visé présente ses plus sincères condoléances à ses proches.

    (Source RTC Liège) Alain W.