Nécrologie

  • Le saxophoniste Manu Dibango emporté par le covid-19

    Les proches de Manu Dibango ont annoncé sur Facebook la mort du chanteur ce matin : « C'est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l'âge de 86 ans, des suites du covid 19."

    Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible ».

    Manu Dibango est l’auteur d’un des plus grands tubes planétaires de la musique world, avec « Soul Makossa » (1972).

     

    Étonnant destin pour cette face B d’un 45 tours dont le titre phare était un hymne pour l’équipe de foot du Cameroun à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations.

    Repéré par des DJs new-yorkais, le titre a connu mille vies. Manu Dibango avait même accusé Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l’album « Thriller ». Un accord financier avait finalement été trouvé. (Sudpresse)

  • Visé : André Devos (Sélection) est décédé

    B9722270424Z.1_20200117234624_000+G4CFAP93M.1-0.jpg

    Le libéral André Devos est décédé dans la nuit de mardi à mercredi chez lui à Visé. Il avait 81 ans. 

    Suite à des problèmes de santé, il ne quittait plus son domicile. Il ne marchait plus et ne parlait quasiment plus non plus.

    Il avait succédé à sa maman à la tête du magasin visétois Sélection Devos (cadeaux et électroménager) et avait ouvert le magasin Sélection à Liège en 1965.

    André Devos avait été président du Commerce Liégeois, juge au Tribunal du Travail et vice-président de la Société Wallonne du Logement.

    Il avait également été élu conseiller communal MR à Liège. « Lorsque j’étais échevin du Commerce à Liège, je lui ai demandé d’être sur la liste communale du MR. Il a accepté été a été élu. Il a apporté beaucoup à Liège », rappelle Michel Forêt.

    Ses funérailles sont prévues le samedi 25 janvier prochain.

  • L'immense comédien Jean-Pierre Marielle est décédé

    « Agathe Marielle a la tristesse d’annoncer que son mari, l’acteur Jean-Pierre Marielle, s’est éteint le 24 avril à 16h24, à l’hôpital des Quatre Villes à Saint-Cloud des suites d’une longue maladie », a annoncé son épouse dans un communiqué. 

    Les obsèques se dérouleront dans la plus stricte intimité.

    Avec sa disparition, s’éteint une des dernières figures de « la bande du conservatoire », formée au début des années 50 par des acteurs comme Jean-Paul Belmondo, Claude Rich ou Jean Rochefort, l’ami de toute une vie pour Marielle.

    Le comédien à la voix caverneuse avait disparu des écrans depuis plusieurs années, après avoir joué dans plus d’une centaine de films (sous la direction notamment d’Audiard, Blier, Molinaro, Mocky, Sautet, Tavernier, Miller) et d’innombrables pièces et téléfilms.

    D’abord acteur de théâtre et de boulevard, Jean-Pierre Marielle connaîtra des débuts timides au cinéma avant d’exploser à la fin des années 60 et d’imposer sa gouaille et son air désabusé, autant dans des films comiques que tragiques, d’auteur que grand public.

    Il marque les esprits dans « Le diable par la queue » de Philippe de Broca, « La valise » de Georges Lautner ou « Comment réussir quand on est con et pleurnichard » de Michel Audiard.

    S’ensuit une intense activité devant les caméras (il enchaîne jusqu’à cinq films par an). Parmi eux, « Que la Fête commence » de Bertrand Tavernier, « Dupont Lajoie » d’Yves Boisset, « Les galettes de Pont-Aven » de Joel Séria mais aussi « Coup de Torchon » de Tavernier, « Tenue de soirée » de Blier, « Uranus » de Claude Berri, « La Petite Lili » de Claude Miller et « Les âmes grises » d’Yves Angelo.

     

    Au cours de sa carrière, il a été nommé sept fois aux César notamment pour son rôle dans « Tous les matins du monde », que beaucoup considèrent comme le sommet de sa filmographie.

  • Dick Rivers nous a quitté cette nuit

    Dick Rivers - Hervé Forneri pour l'état civil -  chanteur français, est mort à 74 ans, a-t-on appris ce mercredi par son manager, via Twitter. RTL France annonce que le « rockeur » est mort dans la nuit de mardi à mercredi, des suites d’un cancer.

    Figure majeure du rock ’n’ roll français, aux côtés de Johnny Hallyday ou Eddy Mitchell, connu notamment pour sa célèbre « banane », l’ex-leader du groupe Les Chats sauvages s’est éteint dans un hôpital parisien, a précisé Denis Sabouret.

    https://www.youtube.com/watch?v=fbgl7L6p4Ic

  • Visé : Jo Massin nous a quitté

    Âgé de 71 ans, ce généalogiste était le fils d’un ancien bourgmestre de Visé, Joseph Massin (1968 – 1970). Après des études au Collège Saint-Hadelin de Visé, il obtient une licence en psychologie et sciences politiques et sociales à l’université de Louvain. Sa carrière professionnelle l’a conduit à la gestion de la clinique Notre-Dame de Hermalle-sous-Argenteau avant de devenir secrétaire du Centre Public d’aide social de Visé où il a secondé plusieurs présidents.

    Depuis de nombreuses années, Jo Massin était membre actif de la Société Royale Archéo-Historique de Visé. Il a publié de nombreuses chroniques généalogiques dans la série des Rendez-Vous de l’Histoire comme les Saroléa, les Argenteau, les bourgmestres de Lixhe et Lanaye… C’est en 1993 qu’il fait son entrée au comité de l’ASBL. En 1997, il a occupé le poste de trésorier. Et en mars 2011, il a remplacé Louis Bellem comme président. Aux dires de tous, il a été un président avisé et à l’écoute. Jo Massin était confrère à la Compagnie Royale des Anciens Arbalétriers visétois. Son souhait était de faire reconnaître les 3 compagnies armées visétoises comme patrimoine immatériel majeur de l’Unesco. Sa passion était la généalogie. Pour beaucoup de Visétois, il a consacré de nombreuses journées à faire leur arbre généalogique.

    Le défunt repose au funérarium Massin de Visé où les visites sont prévues entre 17 et 19h. La messe des funéraires sera célébrée, le mardi 9 janvier à 11h, en l’église Notre-Dame du Mont-Carmel à Devant-le-Pont à Visé. (La Meuse)

    A titre personnel, nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille de Jo.