Société

  • Gouvernement : un "couac" de plus, un!

    2209BD35-4EF8-46B4-8FD1-AF3F2040433D_4_5005_c.jpeg

    Hier, Peter de Crem, ministre de l'intérieur, annonçait avec fracas que les visites trans-frontalières étaient de nouveau autorisées avec nos voisins à partir d'aujourd'hui. Cela concernait la France, les Pays-Bas, le Luxembourg et l'Allemagne.

    Là où ça coince c'est que depuis ce matin de nombreux Belges se sont vus refuser l'accès aux territoires voisins. En effet, si la Belgique nous autorise à quitter le pays, les voisins, eux, ne nous laissent pas entrer!

    Pour les Français, il est hors de question de pouvoir pénétrer chez eux avant le 15 juin. Des contrôles ont lieu et des amendes de 135€ sont prévues. En cas de récidive la peine peut aller jusqu'à une privation de liberté.

    Selon le ministère français, les conditions d'accès sont strictement limitées : en plus des transporteurs et des travailleurs frontaliers, munis d'une attestation les conjoints séparés, la poursuite de la scolarité, la garde d'enfants, les travailleurs saisonniers, la visite à des parents dépendants peut s'effectuer.

    Selon les autorités françaises le même problème avait été rencontré lorsque l'Italie avait annoncé l'ouverture de ses frontières.

    Le Grand-Duché de Luxembourg, lui, nous accueille : selon Jean Asselborn, le ministre des affaires étrangères luxembourgeois "Il s'agit d'un geste apprécié à la veille du week-end de la Pentecôte qui permettra aux familles de se revoir après des semaines de séparation".

    Et pour l'Allemagne? D'après les dernières informations communiquées par ce pays, l'ouverture des frontières est n'est prévue que le 15 juin...

    Aux Pays-Bas? La situation est incertaine, alors qu'il avait été annoncé que nous pouvions nous y rendre pour faire nos courses, il semblerait que des citoyens belges aient signalé qu'ils avait été refoulés cet avant-midi à la frontière.

    Europe? Vous aviez dit Europe? 

    (Pierre Neufcour)

  • Les indicateurs sont extrêmement favorables, tous dans le vert

    AB93CF79-BD31-4C62-ABE6-3D93C1FD4EED.jpeg

    "Pour le dimanche 17 mai, les chiffres sont extrêmement favorables, tous les indicateurs sont dans le vert".

    C'est par ces mots que le Professeur Yves Van Laethem a débuté la conférence de presse de Sciensano ce matin avant de passer aux chiffres des dernières 24 heures :

    - 43 personnes ont été hospitalisées ce qui porte à 

    - 1.614 le nombre de patients séjournant en milieu hospitalier parmi lesquels

    - 342 dans les services de soins intensifs dont

    - 190 nécessitent une assistance respiratoire

    - 27 patients guéris ont pu quitter les hôpitaux où ils étaient soignés ce qui porte à 

    - 14.657 le nombre de personnes guéries qui ont pu sortir des hôpitaux depuis le 15 mars. Par ailleurs

    - 28 décès sont encore à déplorer ce qui porte le nombre à

    - 9.080 victimes ayant perdu la vie depuis le début de la pandémie.

    Hier, 13.860 tests ont été pratiqués et ont permis d'identifier 279 nouveaux cas de personnes infectées.

    - 55.559 personnes ont donc été testées positives au covid 19 depuis l'apparition de la maladie en Belgique.

    La conférence de presse dans son intégralité est disponible sur : https://news.belgium.be/fr/corona

  • Visé : "La Porte Ouverte réouvre"

    28AC47D9-9E5D-45B6-BEDE-FAF66AF2E3AA.jpeg

    85085998-2350-480E-AC20-2B6F5808BD35.jpeg

    Ce 11 mai, l'asbl La Porte ouverte reprend ses activités. Voir les conditions ci-dessus.

  • La FUGEA soutient l’action de l’EMB-MIG et leurs revendications

    3F771F9C-2E11-46AE-BA1E-90826438A048.jpeg

    Ce jeudi 7 mai, l’European Milk Board (EMB) organise différentes actions autour du lait dans plusieurs pays européens. En Belgique, ces actions sont menées par les éleveurs laitiers du MIG (membre de l’EMB).

    La FUGEA soutient cette action et son slogan « Réduction volontaire de la production : oui – Stockage privé : non ».

     

    Comme l’EMB et le MIG, la FUGEA juge insuffisante les mesures pour soutenir la filière lait annoncées le mardi 22 avril (voir notre Communiqué de presse du 24 avril).

     

    Pour rappel, des aides au stockage privé ont été validées, ainsi qu’une dérogation aux règles du droit de la concurrence. Malheureusement, aucune mesure spécifique de réduction de la production pour le marché laitier n’a été annoncée. Une aide à la réduction volontaire doit être envisagée. En 2016, en pleine crise laitière, c’est cette mesure qui avait permis de rééquilibrer le marché. Son succès avait entrainé une petite réduction des volumes de lait pour un impact majeur sur le prix payé aux producteurs. A l’inverse, les mesures d’aides au stockage privé ou de dérogation aux droits à la concurrence n’avaient eu que peu d’effets. Selon la FUGEA, nous devons nous inspirer des leçons du passé pour gérer la crise actuelle.

     

    Informations sur les actions en Belgique :

    ·         Où : en Flandre (lieu exact à déterminer) et en Wallonie (Rue du Flament 16, 7090 Braine-le-Comte)

    ·         Contact EMB-MIG : Erwin Schöpges (FR, DE, NL) : +32 (0)497 90 45 47

     

    Contacts FUGEA

    ·         Philippe Duvivier – Président 0491 56 33 86

    ·         Hugues Falys – Porte-parole 0497 61 64 14

     

  • Réouverture des commerces le 11 mai: un nouveau Conseil national de sécurité prévu ce mercredi!

    Ce lundi marquait le début de la Phase 1A du déconfinement lié au coronavirus. La Phase 1B étant programmée au 11 mai prochain et prévoyant la réouverture des commerces, un nouveau Conseil national de sécurité devrait avoir lieu ce mercredi 6 mai afin de détailler les nouvelles mesures à venir, annonce la DH.

    À l’heure actuelle, aucune communication n’a été réalisée à ce sujet.