Vie communale

  • 10 et 11 août, entretien du parking de la gare de Visé avenue de Navagne

    E45F523B-E4C6-46D6-839B-C53640B8AD10_4_5005_c.jpeg

    Échevinat de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement
    Service Environnement & Plantations

    La société NIHON PARCS ET JARDINS procédera à l’entretien du parking, Avenue de Navagne à 4600 VISE les lundi 10 et mardi 11 août prochains.

    Dès lors, nous vous informons de ce que :

    • la partie amont du parking (côté gare jusque l’entrée face à la rue de Sluse) sera interdite au stationnement le lundi 10 août 2020
    • la partie aval du parking (de l’entrée du parking face à la rue de Sluse jusqu’au niveau de la rue de la Croix Rouge) sera interdite au stationnement le mardi 11 août 2020

    Merci de votre compréhension.

    F. THEUNISSEN
    Echevin des Travaux

  • Une carte « tracing » pour les restaurants et cafés de Visé

    AFC24BCD-8888-4F8A-80F4-1B25B78992D4.jpeg

    Dans le cadre de la crise du Coronavirus et au vu des nouvelles mesures de tracing de la clientèle imposées au secteur HoReCa et à certains commerces, la Ville de Visé en collaboration avec l’association du Commerce visétois et de l’ADL lance une initiative pour faciliter le travail des cafetiers et restaurateurs.

    75B0A54E-394D-47B5-AADF-40BA46FE7C0C.png

     

    Une carte qui reprend les rubriques du formulaire type publié par le SPF Économie sera disponible dans les établissements de ce secteur. Le client est invité à y inscrire ses coordonnées et à remettre cette carte au cafetier ou au restaurateur. Les données seront conservées 14 jours dans le respect des règles du RGPD et des mesures en vigueurs durant la crise du Coronavirus.

    Les clients peuvent également obtenir ces cartes mises gratuitement à disposition du public au chalet de la Maison du Tourisme du Pays de Herve situé place Reine Astrid à Visé et à l’accueil de l’hôtel de ville de Visé, rue des Récollets 1 à Visé.

     

     

     

     

     
     

    Ernur COLAK,

    Échevin du Développement économique,

    du Tourisme, du Commerce et de l’Emploi

    Viviane DESSART,

    Bourgmestre

  • Conséquences des décisions du Conseil National de Sécurité pour Visé

    9403A12A-5C9E-45BC-B92A-65D28357EBB8.png

    Le mercredi 23 juillet, le Conseil National de Sécurité a pris des mesures concernant le coronavirus et sa propagation. En voici l’aperçu.
     
    Au vu de la situation, la phase 5 du déconfinement ne sera pas activée. Les mesures restent d’application et l’obligation de porter le masque est étendue en milieu fermé et certains lieux ouverts.
    Le nombre maximum de personnes pour réceptions et événements avec public reste le même.
    Les foires et salons ne pourront reprendre leurs activités qu’au 1er septembre en fonction de l’évolution de l’épidémie.
    .
    Les obligations en vigueur sont maintenues et le port du masque est obligatoire dans les circonstances énumérées ci-après :
     
    - dans les marchés, brocantes et fêtes foraines ;
     
    - dans les rues commerçantes et tout endroit privé ou public à forte fréquentation. Pour Visé, et afin de définir une zone compréhensible, c’est toute la zone bleue qui est concernée avec en plus la rue des Récollets menant à l’Hôtel de Ville en respectant et c'est important le sens de la marche;
     
    - pour Cheratte-Bas : la rue de Visé et la plaine de jeux de la cité;
     
    - sur toutes les plaines de jeux de l'entité ;
     
    - sur les sites des endroits touristiques : Ile Robinson, Julienne (site des étangs), Port de Plaisance, Bac à Lanaye, Montagne St Pierre.
     
    - dans l’ensemble des bâtiments publics pour les parties accessibles au public ;
     
    - dans les établissements de l’HoReCa, sauf quand les personnes sont assises à leur table.
    .
    Dans les autres cas, le port du masque reste fortement recommandé surtout quand les distances de sécurité ne peuvent être respectées.
    .
    L’heure de fermeture des magasins de nuit est avancée à 22 heures.
    .
    Les clients de l’Horeca doivent laisser un moyen de contact à l’établissement pour pouvoir être rapidement prévenus en cas de foyer épidémiologique.Ces informations seront supprimées après 14 jours et ne pourront pas être utilisées à d’autres fins que le contrôle de l’épidémie.
    Ces nouvelles mesures seront d'application à partir de demain matin (l'heure n'est pas encore connue)
    .
    Je tiens à remercier la population pour sa collaboration et l’assimilation de ces règles. Elles sont nécessaires dans le but d’amoindrir la propagation de l’épidémie tout en permettant à tous et à toutes d’assurer ses activités quotidiennes et sociales.
    .
    La Bourgmestre,
    Viviane DESSART
     
  • Visé : Covid –19 et mesures de sécurité -petit rappel

    4018F6DD-D4B3-494D-B5FD-CBACAE004894.jpeg

    Marché hebdomadaire

    Avec les beaux jours et les vacances, le marché hebdomadaire de Visé du mercredi connaît une plus grande affluence. Nous constatons avec satisfaction que les clients adoptent spontanément les mesures de sécurité en portant le masque et en se désinfectant les mains  aux entrées. Le masque obligatoire est une mesure de prévention et permet l'accès au marché dans les meilleures conditions sanitaires possibles.

     

    Secteur HoReCa

     

    Attention ! Le Conseil National de Sécurité (CNS) a pris des mesures ce 23 juillet 2020 qui seront d'application dès le samedi 25 juillet. 

    • Le port du masque devient obligatoire dans les établissements HoReCa sauf quand les personnes sont assises pour manger ou boire.
    • Les clients devront laisser un moyen de contact afin d'être prévenus en cas de foyer épidémiologique. Les données seront conservées pour une durée de 14 jours et ne pourront être utilisées qu'en cas de contrôle de l'épidémie. Les autres mesures de prévention restent d'application.

    Les mesures de prévention à appliquer


    Selon les mesures de prévention publiées par le SPF Économie, les cafés et restaurants peuvent accueillir leurs clients dans le respect du protocole applicable à leur secteur et des conditions minimales suivantes :


    • les tables sont disposées de manière à garantir une distance d’au moins 1,5 mètre entre elles, sauf si les tables sont séparées par une paroi en plexiglas ou une alternative équivalente d’une hauteur minimale d’1,8 mètre ;
     
    • un maximum de quinze personnes par table est autorisé ;

    • seules des places assises à table sont autorisées ;

    • chaque client doit rester assis à sa propre table ;

    • le port du masque ou, si cela est impossible pour des raisons médicales, d’un écran facial est obligatoire pour le personnel de salle ;

    • le port du masque ou, si cela est impossible pour des raisons médicales, d’un écran facial est obligatoire pour le personnel de cuisine, à l’exclusion des fonctions pour lesquelles une distanciation d’1,5 mètre peut être respectée ;

    • aucun service au bar n’est autorisé, à l’exception des établissements unipersonnels dans le respect d’une distance d’1,5 mètre ;

    • les terrasses et espaces publics sont organisés conformément aux prescriptions édictées par les autorités et dans le respect des mêmes règles qu’à l’intérieur ;

    • les débits de boissons et les restaurants peuvent rester ouverts à partir de leur heure d’ouverture habituelle et jusqu’à 1 heure du matin, sauf si l’autorité communale impose de fermer plus tôt. À partir d’une heure du matin, ils doivent rester fermés durant une période ininterrompue d’au moins cinq heures consécutives.
     

    Le guide du SPF Économie reprend des conseils et des supports de communication afin d’aider les restaurateurs/cafetiers à exercer leurs activités dans des conditions sûres propices à éviter l’apparition d’une nouvelle vague de contaminations au Covid-19. Nous invitons le secteur HoReCa à en prendre connaissance et à transposer les conseils au sein de leurs établissements.

    Ce guide détaille un ensemble de mesures génériques de prévention jugées minimales et nécessaires pour assurer des contacts sécurisés entre les restaurateurs/cafetiers, leur personnel et leurs clients. Ces mesures peuvent être complétées aux niveaux du secteur ou de l’entreprise pour tenir compte des situations spécifiques.

    Plus d’informations sur les mesures : https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/approche-nationale-et-locale-pour-freiner-le-rebond-de-lepidemie-du

     

     

    Ernur COLAK
    Échevin du Développement économique,
    Tourisme, Commerce et de l’Emploi
    Viviane DESSART,
    Bourgmestre
  • Aménagement de la place Reine Astrid : l'avis de Visons Demain au Conseil Communal

    7DCD982E-4B29-4558-9058-824BCB20235F.jpeg

    Nous voyons enfin l'aboutissement du projet de rénovation de la place Reine Astrid à Visé.

    L’échevin Xavier Malmendier a expliqué que la nouvelle place serait un lieu de rencontre, avec de la verdure, des matériaux durables, un mobilier urbain favorisant la rencontre, des gradins sur le côté,… Un kiosque y sera installé, d’abord pour dissimuler un coffret technique, mais surtout pour accueillir les visiteurs en été et lors des fêtes de fin d’année, et pour promouvoir les spectacles et événements dans la commune

    Pour les nouveaux conseillers, il aurait été intéressant de pouvoir comparer le projet initial (2009) et celui qui vient d'être soumis. Le projet retenu au départ prévoyait la suppression totale des emplacements de stationnement (le parking souterrain de l'Avenue Albert 1er devait compenser), la fermeture des voiries au bas de la place, l’inversion du sens de circulation de la Rue Haute et la mise en double sens du boulevard. Malheureusement, suite à la mobilisation de certains commerçants, le projet a été modifié :

    - il n’est toujours pas question de moderniser le plan de circulation notamment en créant un accès direct aux commerces en arrivant au rond-point,

    - la mise en piétonnier des voiries au bas de place qui permettraient notamment l’extension des terrasses n’est plus à l’ordre du jour,

    - malgré l’heure de parking gratuite Avenue Albert Ier, on maintient 19 emplacements sur la place au détriment de la fluidité de circulation 

    - que malgré les 19 places de stationnement, le nombre d’emplacements réservés aux PMR passera de 4 à 2.

    Alors que les emplacements PMR auraient justement pu être privilégiés.

    Certains s'étonnent

    La demande de permis d’urbanisme n’a pas été finalisée avant que le Cahier Spécial des Charges  soit présenté et que l’avis de la CCATM n’a pas été demandé. De plus, le coût passe de 2,789 millions TVAC en 2015 à 5,150 millions TVAC aujourd’hui!

    Maintenant le positif!

    - Les pierres bleues qui seront utilisées devront répondre aux prescriptions des pierres belges et les bois respecteront le label FSC (respect gestion durable des forêts).

    - Les cyclistes bénéficieront d’aménagements pour traverser ou pour se parquer sur ce site en toute sécurité.

    - Le kiosque est une bonne idée pour promouvoir les événements culturels. La Commission a été utile : des clauses anti-dumping social dans le CSC et des bornes de recharge pour les vélos électriques ont été ajoutées.

    EE075F9B-DF36-4CCB-AE93-243D22A70865.jpeg

    Notons que depuis son ouverture en juin 2019, le parking souterrain de l'Avenue Albert 1er ne compte que peu d'utilisateurs. Les abonnements avaient été proposés par le Collège il y a un an, mais reportés suite à l’opposition de plusieurs conseillers qui considéraient que ce parking public ne devait pas être privatisé.

    Selon l’échevin Ernur Colak, il y a eu un manque à gagner et il est temps de tirer des conclusions: “Il y a assez de places de parking à Visé, les abonnements sont nécessaires pour rentabiliser.”

     

    En commission, il avait été dit que ces conclusions étaient peut-être hâtives, vu le confinement et la fermeture des commerces. Une meilleure signalétique aurait pu se révéler utile

    De plus, la construction de ce parking a été pensée conjointement à l’aménagement de la nouvelle place Reine Astrid qui ne comptera “plus que” 19 places de stationnements, au lieu des 45 actuelles. E. Colak a répondu qu’une meilleure signalétique allait effectivement être placée pour améliorer la visibilité et l’utilisation des différents parkings de Visé et que la communication avait été faite via différents canaux et continuait. Le règlement “abonnements” a finalement été voté car il s’agit d’abonnements mensuels (24h/24 ou de jour ou de nuit) pouvant être annulés avec un préavis de 3 mois, max. 30 places en abonnement, sur une capacité totale de 100 places. Rien de définitif donc, l’idée étant d’attirer et de créer une habitude chez les utilisateurs pour pouvoir, à terme, proposer les 100 places en stationnement public.

    EN CONCLUSION: même s’il a perdu quelques éléments essentiels au fil des années, le projet a finalement voté car il donnera à la ville un espace public convivial et polyvalent. D’autant que le projet est conçu au-delà des intentions actuelles du Collège, de façon à permettre les évolutions, notamment la modernisation du plan de circulation. Pour Visons Demain, la nouvelle place doit devenir un lieu de rencontre permettant diverses animations culturelles, sociales et festives et les "Verts" proposent que la ville donne la parole aux citoyens pour faire surgir des idées et des dynamiques nouvelles.... à charge d’apporter son soutien ou de prendre en charge leur organisation. Et cela au profit de tous, en particulier des commerces.

    COÛT: Il s'agit en fait de marchés conjoints avec différentes intercommunales (RESA, AIDE, CILE, VOO,…). La Ville déboursera 3,350 millions EUR TVAC comprenant un subside de revitalisation urbaine et le PIC, ce qui signifie que la Ville déboursera réellement 1,875 millions EUR TVAC sur un budget total de travaux de 5, 150 millions EUR TVAC. (Source : communiqué Visons Demain)